RSS
RSS


 

Partagez | .
 

 Vol à l'Église

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Vol à l'Église   Ven 10 Jan - 4:03

- Alors? Demanda Garrett.
- C'est serré, très très serré. J'ai jamais vue autant de sécurité autour de l'Église. Tu es sûr d'avoir la bonne information? Lui répondit son associé.
- Hmmm...

Garrett, dans ses habits de civil, réfléchissait, dos appuyé contre le mur d'un bâtiment, près de la fontaine sur la place centrale de Meltokio. Le contact de Garrett, un homme un peu plus âgé que lui, regardait nerveusement dans la direction de l'Église de Martel. La ville n'était pas très vivant aujourd'hui, dû à la mauvaise température. En effet, le ciel était complètement couvert de nuage grisâtre qui ne pouvait annoncé qu'une averse de pluie allait bientôt tombé. Les bras toujours croisé, Garrett ferma les yeux et leva la tête:

- Mes informations sont toujours bonnes. Ce n'est pas pour rien que je paie le gros prix pour les avoir. Affirma Garrett.
- Ça me semble un peu exagérer autant de gardes pour... un livre.
- J'admets que même pour un livre de cette valeur, c'est un peu poussé. La rumeur veut que la couverture soit incrusté de pierres précieuse. Mais, c'est tout de même beaucoup de sécurité. De plus, ils déplacent le livre demain aux premières heures. Si je veux voler ce livre, c'est ce soir au jamais. Mais j'aime bien les défis.
- Tu vas te faire prendre pour un vieux livre poussiéreux...

Deux chevaliers pontificaux passèrent près d'eux. Ils croisèrent Garrett du regard avant de continuer leur patrouille, en route vers l'Église.

- Les chiens de gardes du Pape s'en mêlent aussi, on dirait. Nota Garrett.
- Tu es vraiment cinglé.
- Tu me blesses. S'indigna Garrett sur un faux ton malheureux.
- Tu vas le faire quand même, pas vrai?
- Absolument. J'ai n'ai jamais reculé devant un défi, quelque soit la taille. Je ne vais pas commencé maintenant.
- Je dois avouer, j'aimerais bien voir ce qu'il a à dire, ce livre. Trouver près de la Tour du Salut, il contient peut-être quelque secrets intéressant.
- Il y a ça, aussi. J'aimerais bien savoir ce qu'il contient aussi. Je part me préparer. Je te glisserait un mot si il a valu la peine.

Garrett quitta la place centrale après un dernier signe de la main à son associer et se dirigea vers les quartiers pauvres de la ville, là où son équipement l'attendait.

La nuit suivante...

Garrett, maintenant dans son équipement de voleur, approcha l'Église de Martel où devait être gardé le livre, il marcha et sauta de toit en toit, préférant la voie des airs que les rues de la ville. L'Église était entouré de gardes de Meltokio ainsi que par quelques chevaliers pontificaux.

*Il ne rigolait pas sur le nombre de gardes. Tout ça pour un livre...*

Il aperçut la cheminer sur la toit de l'Église, le seul endroit qui n'était pas gardé sur le périmètre. Il prit l'une de ses flèches grappin et tira directement sur la cheminer. Il accrocha l'autre bout de la corde fermement sur le toit sur lequel il se tenait et traversa d'un bout à l'autre tel un funambule. Le ciel était toujours complètement couvert, donc sans étoile et sans lune, les conditions parfaites pour Garrett. Personne ne pourrait le voir, à moins de la regarder directement et pour un bon moment. Une fois sur le toit de l'Église, il récupéra sa flèche et s'assura que la cheminer n'avait pas de feu présentement à sa base et qu'elle était suffisamment large pour lui permettre d'entrer. Satisfait, il se glissa a l'intérieur, le dos contre un mur, s'appuyant sur ses jambes pour ne pas descendre trop vite. Arrivé en bas, il jeta un bref coup d’œil à la recherche de garde. Mais visiblement, l'intérieur était beaucoup moins gardé que l'extérieur. Garrett se mît alors à la recherche du livre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Vol à l'Église   Ven 10 Jan - 18:11

Les ordres avaient été des plus claires : il fallait que le livre retrouve sa place à Welgaia. Comment un livre de cette importance leur avaient glissé des mains aussi longtemps pour être trouver par des archéologues de Sybak était un véritable mystère. Mais une chose était certaine, les informations inscrites dans ce livre pourraient être compromettante.

Helena avait donc été envoyée pour garder le livre à Meltokio, le temps que Cruxis sorte les choses, avant de le ramener là où était sa véritable place. Qui plus est, des rumeurs s’étaient mises à circuler à propos du livre, comme quoi il était recouvert de pierres aussi précieuse que son contenu. Malgré le fait qu’il soit bien gardé, on avait doublé d’effort pour le protéger, au cas où quelqu'un serait assez fou pour tenter de le voler. Il était inimaginable de penser à ce qu’il pourrait arriver s’il tombait dans de mauvaises mains…

Helena se tenait donc devant l’hôtel de la cathédrale de Martel, là où le livre avait été déposé, observant attentivement sa couverture battu et quasi en lambeau. Comment quelque chose qui avait l'air aussi innocent pouvait mettre en danger la sanctification de l’église lui importait peu, mais une chose était certaine, elle ne le quitterait pas des yeux. Tel avait été ses ordres, tel serait donc sa volonté. Les gardes pontificaux semblaient se méfier d'elle, une personne si jeune et une femme qui plus est, chargé de garder cet ouvrage de la plus haute importance leur semblait ridicule. Helena les avaient entendus parler entre eux plus tôt, se plaignant qu'ils devraient surement la protéger si quelque chose venait à arriver. Ce qu’il leur semblait ridicule à la base, qui oserait se mettre au travers de l’élite des gardes pontificaux? Leur présomption l’aurait bien fait rire si seulement elle le pouvait.

La jeune femme posa une main sur le tome, le regardant de son regard absent d’émotions. Elle glissa doucement ses longs doigts fins et gantés sur sa couverture, dénotant les particularités du cuir, sa texture, sa couleur… Elle cligna des yeux et détourna légèrement son regard du livre. Il y avait une nouvelle présence dans les lieux; un inconnu c’était introduit dans l’église. Peut lui importait comment il avait échappé aux gardes à l’extérieur, elle devait maintenant s'assurer de se débarrasser de cet intrus avant qu’il ne pose ses mains sur le livre.

Quitter l’endroit pour partir à sa recherche était hors de question. Cela aurait été à l'encontre de ses ordres de veiller sur le livre coûte que coûte. Sa main toujours sur le livre, elle vint à la conclusion qu’il valait mieux rester là et l’attendre. Surement, l’intrus tenterais de la confronter, une jeune femme seule ne pouvait être bien dangereuse…
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Vol à l'Église   Sam 11 Jan - 4:01

Quelque minutes plus tôt...

L'église était presque entièrement plongée dans les ténèbres, seul quelques chandelles éclairait ces multiples couloirs. Un environnement parfait pour Garrett. Il passa d'une chandelles à l’autre, les éteignant d'un coup rapide de la main. L'ombre était son plus grand allié, presque invisible à l’œil humain, et il comptait bien en profiter. Depuis son entré dans l'église, Garrett avait un mauvais pressentiment. Quelque chose le rendait nerveux, ce qui arrivait très rarement. Il se glissa de pièce en pièce à la recherche du livre, remarquant à chaque fois que l'église était bel et bien vide. Aucun garde dans l'église, seulement à l’extérieur. Ce qui n'avait aucun sens pour Garrett. Étaient-ils si sûr en leur capacité à empêcher des intrus d'entrées qu'ils avaient laisser l'intérieur sans surveillance? Si c'était le cas, Garrett ne serait pas aussi nerveux. Il n'y avait pas de doute; Quelque chose clochait.

Garrett arriva finalement dans la pièce principale, le cœur de l'église. Il était accroupie entre deux bancs au milieu du nef et pouvait apercevoir l'autel. Un coup d’œil vers les fenêtres et il se rendit compte qu'il pleuvait et très fort. La salle était très peu éclairer, mais les éclairs n'allaient pas tarder et si il ne portait pas assez attention, il risquerait de devenir visible pour une fraction de seconde, ce qui serait suffisant pour le voir. C'est alors que son regard trouva, enfin, le livre.

Et elle également.

À première vue, les rumeurs étaient fausses, le livre n'était pas couvert de pierres précieuse. Pire encore, il avait l'air plutôt miteux. Mais il était arrivé jusque là, il n'allait pas arrêter maintenant. Cependant, son attention n'était pas fixé sur le livre, mais sur la personne qui le surveillait. Garrett n'avait aucune idée de qui elle était, ni d'où elle venait, mais il sût immédiatement qu'elle était la raison de sa nervosité. Elle fixait le livre avec une attention sans faille, c'était à peine si Garrett pouvait la voir cligné des yeux. Si il voulait prendre le livre, il devait trouvé un moyen de tiré son attention quelque part d'autre. Il devait foutre le bordel.

D'où il était, Garrett pouvait également apercevoir l'entrée principale. Au-dessus de celle-ci était suspendue au plafond un énorme chandelier qui avait l'air d'une valeur à s'en arracher les yeux.

*Parfait.*

Dans une position assez maladroite, il décocha son arc et tira une flèche à tête plate sur le pièce métallique qui retenait la corde au chandelier suspendue. Il attendit qu'un éclair tombe et que le tonnerre qui suivi assourdie la pièce, évitant ainsi que la fille qui gardait le livre ne puisse attendre le coup de flèche. La pièce métallique céda, puis se brisa. Le chandelier s'écrasa devant l'entré dans un vacarme de l'enfer, assez bruyant pour réveiller le voisinage. Sans attendre, Garrett se déplaça de banc en banc, se rapprochant de plus en plus de l'autel, son but presque à porté de main.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Vol à l'Église   Sam 11 Jan - 17:28

Dans la pénombre de la chapelle elle pouvait sentir un regard posé sur son dos. Helena ne quitta pourtant pas le précieux tome du regard, attendant le bon moment avant d’agir ses oreilles à l’affut du moindre bruit suspect. Mais avec la lourde pluie qui s’abattait sur Meltokio, même son ouïe décupler n’arrivait pas à détecter le moindre faux pas, froissement de vêtements ou respiration lourde. Il n’y avait que le bruit incessant de la pluie sur les carreaux de verre couper parfois par le grondement du tonnerre.

Alors qu’elle s’apprêtait à prendre la parole et conseiller à cette présence de quitter les lieux si elle tenait à la vie, un éclair aveuglant fendit les cieux dans un bruit d’enfer, et presque immédiatement, le grand chandelier qui siégeait au-dessus de l’entré se fracassa contre le marbre de l’église. Malgré sa volonté de fer, l’instinct et ses réflexes furent plus fort qu’elle et Helena se retourna immédiatement vers la source du vacarme pour constater la situation, alors que des gardes s’étaient déjà précipiter à l’intérieur pour faire la même chose.
Helena comprit aussitôt ce qui venait de se passer et alors qu’elle ordonnait aux gardes de fouiller l’endroit à la recherche d’un intrus, elle se retourna et s’aperçut que le livre manquait.
Peu importe qui l’avait dérobé n’avait pu aller bien loin et l’ange se mit immédiatement dans un calme à glacer le sang à chercher dans l’immédiat de l’hôtel un endroit où le voleur aurait pu se cacher.

C’est à ce moment qu’un nouvel éclair fendit le ciel, sa lumière éclatante laissant à Helena assez de temps pour apercevoir l’intrus :

- Par ici!

Lança-t-elle aux gardes alors qu’elle prit immédiatement en chasse le voleur vers la sortie arrière de la cathédrale.

La pluie tombait à verse à l’extérieur dans un bruit assourdissant sur la chaussé maintenant glissante. Par chance, la rapidité et l’agilité d’Helena n’en étaient pas amoindrit et bien assez vite, elle mit la main au col du voleur. Le retournant d’un geste vif, elle le démasqua l’agrippant d’une forte poigne par le collet. Plongeant son regard dans le sien avant de détailler son visage; sa cicatrice sur son œil droit, ses traits fins mais indéniablement masculins, son regard de couleur émeraude…
Elle brisa leur contact visuel pour chercher du regard le tome sur sa personne, mais avant qu’elle puisse mettre la main dessus, le jeune homme se défit habilement de sa poigne sur sa personne et se remit à courir à toute vitesse dans les méandres des petites rues de la ville. Helena reprit immédiatement chasse, alors qu’il tentait de lui mettre des bâtons dans les roues en renversant divers objets sur son chemin, passant par-dessus les murs des culs de sacs, ne lui laissant aucune ouverture pour lui remettre la main au collet.

La poursuite se continua jusque dans les quartiers pauvres de la ville où elle finit par le rattraper.  Helena dégaina son épée et s’élança vers lui, puis donna un coup d’épée… dans de une épaisse fumée. Elle chercha à la percer du regard, mais celle-ci se dissipa rapidement la laissant seule au milieu de l’orage.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Vol à l'Église   Sam 11 Jan - 21:30

Qui était-elle? D'où venait-elle? Humaine? Demie-Elfe? Elfe? Ange? Une cascade de question parcourait la tête de Garrett alors qu'il tentait de mettre le plus de distance possible entre lui et sa poursuivante. Elle était rapide, très rapide. Trop rapide pour un humain normal, même avec une exsphère. Elle était tout aussi forte, il pouvait le sentir. Garrett tremblait, mais ce n'était pas de la peur, non; C'était de l'excitation.

Jamais personne ne lui avait donné poursuite avec autant de détermination. Personne ne l'avait auparavant forcé à utiliser tout les trucs qu'il possédait. Et cela... l'intriguait. Elle l'intriguait. Il voulait en apprendre plus sur elle.

Alors qu'elle était toujours à ses trousses, Garrett s'éclata de rire. Il ne s'était pas autant amusé depuis des années! Entre les gardes ordinaires et les civils, il avait finalement trouver quelqu'un de taille. Une autre question qui lui venait en tête était à propos de livre. Visiblement, il n'avait aucune valeur monétaire, c'était évidant aux yeux de Garrett. Alors pourquoi en faire autant pour le garder? De plus, après l'avoir dérobé, Garrett se rendit compte que livre était munis d'une serrure. Le livre semblait être un journal intime. Que pouvait-il bien contenir de si précieux?

Perdue dans ses pensées, Helena le rattrapa, l'agrippant par le collet et le démasqua aussitôt. Garrett ne pouvait masquer son sourire amusé et alors que le regard de son assaillante tenta de trouver le livre du regard, Garrett écrasa dans sa main se qui ressemblait à une pastille. Une épaisse fumée s'en échappa rapidement, couvrant complètement le voleur et la jeune femme. Il s'échappa de la prisse d'Helena et, après lui avoir glissé un mot dans l'une de ses poches, prit la fuite et mît le plus de distance possible entre elle et lui. Mais aussi insensé que cela puisse paraître, il espérait presque la revoir.

Quelque heures plus tard...

Garrett s'était mit a l’abri de la pluie près de l'entrée des égouts de Meltokio, étudiant le livre qu'il avait eu, il devait l'avouer, un peu de difficulté à voler. Il était plutôt miteux, avec une couverture en cuir usé,  plusieurs égratignure parcourant sa surface. Visiblement, il avait passé de meilleurs jours. Il tenta de forcer la serrure avec l'une de ses flèches, mais elle était beaucoup trop solide. Il tenta de déchirer la couverture mais elle était tout aussi solide. En fait, le livre semblait... enchanté. Comme si la personne qui avait écrit à l'intérieur ne voulait pas être lu, à moins d'avoir la clé. Mais Garrett n'avait aucune idée où la clé pouvait être. Défait, Garrett retourna le livre pour en examiner le dos. C'est alors qu'il aperçut un nom écrit au bas du livre, en petit caractère.

*Vala... Le nom me dit quelque chose, mais je ne peux pas mettre le doigt dessus...* Se dit-il.

Il rangea le livre à l'intérieur de sa cape et quitta Meltokio en direction de Sybak. Si le nom de Vala était connue, c'est probablement là qu'il pourrait apprendre à qui il appartenait.

Suite: http://tos-anotherfate.forumactif.org/t156-a-la-recherche-de-vala


Dernière édition par Garrett Peruggia le Jeu 24 Avr - 0:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Vol à l'Église   Dim 12 Jan - 0:48

Les gardes pontificaux rattrapèrent Helena peu de temps après que la fumée s’était dissipé. Elle était trempée jusqu’à l’os, ses longues mèches collant à son visage toujours aussi inexpressif :

- Que s’est-il passé? Où est le fugitif?, demanda un des gardes
- Il s’est enfuit.répondit-elle

Se retournant lentement vers eux, elle leur dit calmement de fouiller tous les environs pour un jeune homme dans la mi vingtaine, aux yeux verts avec une cicatrice sur l’œil droit. Alors qu’ils s’exécutèrent, Helena s’en retourna vers la cathédrale.

Quelques heures plus tard.

Ils étaient revenus bredouille. Peut-importe qui avait commis le vol connaissait mieux la ville et ses cachettes que les gardes. Le calme d’Helena les effrayaient, n’importe lequel d’entre eux dans sa situation seraient déjà paniqué à l’idée d’avoir failli à leur mission, mais elle restait là devant eux, impassible. En fait, ils étaient déjà assez angoissés à l’idée de faire face à leur supérieur, mais le manque de réactions de la jeune femme les rendaient encore plus nerveux.

Helena avait pris son temps seule pour inspecter la cathédrale et y avait trouvé la flèche responsable de la chute du grand chandelier. Elle l’avait déposé sur l’hôtel, et l’observait, impassible. Il faudrait identifier le marchand d’armes qui les produisaient, et puis voir avec lui si l’un de ses clients répondait à la description du suspect. Enfin, s’ils avaient un peu de chance et qu’elles n’étaient pas une fabrication maison.

La jeune femme se remémorait la poursuite et se passait le tout en boucle dans sa tête. L’homme à la cicatrice semblait s’amuser de cette chasse, riant aux éclats par moment. Et puis se sourire quand elle l’avait démasqué...
Elle tendit la main vers une serviette qu’un des gardes avait apporté pour qu’elle s’essuie, question qu’elle n’attrape pas froid. La chose était inutile, un ange ne tombe pas malade aussi facilement, mais ses vêtements eux avaient tout de même besoin d’être épongé. C’est alors qu’elle se séchait qu’un bout de papier tomba de sa poche, sans un mot elle le prit et l’ouvrit :

Attrape-moi si tu le peux.

Helena ferma les yeux, elle pouvait presque sentir quelque chose s’éveiller au plus profond de son être. Fronçant de façon quasi imperceptible ses sourcils, elle tenta d’identifier ce qui se passait. Elle ouvrit aussitôt les yeux et le tout disparut, comme à l’habitude. Mais une sorte de lueur semblait habiter son regard alors qu’elle ordonna aux gardes d’investiguer auprès du marchand d’armes la provenance de la flèche. Il lui était impossible de retourner à Welgaia sans le journal de Vala, ses ordres étaient clairs : elle devait protéger le livre et le ramener à tout prix. Tel étaient ses ordres, tel serait sa volonté. Si elle avait échoué quelque part, il était certain d’une chose; elle poursuivrait ce voleur jusqu’au bout du monde tant et aussi longtemps que le livre ne serait pas en sa possession.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Vol à l'Église   

Revenir en haut Aller en bas
 

Vol à l'Église

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Je sais une église... écrit sans un seul O
» [Lieu] L'église Saint Sauveur de Ryes
» Le porche de l'église de Brasparts
» Les horloges de l'église de Brasparts
» Restauration de l'église de Brasparts

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tales of Symphonia - Another Fate - :: Tesseha'lla :: Archives Corbeille de Tesseha'lla-