RSS
RSS


 

Partagez | .
 

 Dans la gueule de la Désianne... [PV Génis, Kira et Fayne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Carnet de voyage
Titre: Escrimeuse perdue
Classe: Chevalier-Mage
Infos +:
avatar

Naga Miriel
MessageSujet: Dans la gueule de la Désianne... [PV Génis, Kira et Fayne]   Dim 16 Fév - 15:39



Naga Miriel
© Never-Utopia



Le trio était parti avant midi du petit gîte au pied du Pic d'Hakonésia. Le temps de voir l'étendu des dégâts de la tempête, éventuellement de déblayer quelques branches des chemins empruntés par les pèlerins et autres voyageurs et Naga, suivi de Kira et Génis étaient de nouveau sur la route en direction de Palmsacosta.
Dorénavant il faisait un beau soleil. La pluie torrentielle avait cependant ramolli la route et de nombreuses flaques s'étaient formés dans la plaine. M'enfin, c'était toujours mieux que de courir dans la boue sous des trombes d'eau, non ?

Le trajet se fit, comme à l'accoutumé, en silence. Cela permit à la Désianne d'observer un peu le paysage, car elle était rarement passé par ici, surtout à pied ! Des collines verdoyantes, des arbres se dressant en bordure de route, quelques Lièvres dévalant les pentes à toute allure à gauche et à droite : il n'y avait pas à dire, la demoiselle aimait Sylvarant. Elle avait été quelques fois à Tesséha'lla, mais toute cette technologie, ces snobinards et cette discrimination encore plus accentuée envers les Demi-Elfes... Non, elle aimait le confort simple de ce monde en déclin.
Ils firent une pause déjeuner après trois heures de route, et déjà ils avaient parcourus une bonne distance. A peine quelques kilomètres plus au Sud-Est se trouvaient l'ancienne Ferme Humaine de Palmacosta, dirigée par Magnus. Cependant ce dernier a péri après son affrontement avec le groupe de l'Elue Colette. Et pourtant, la veille on lui avait signalé des activités désiannes dans ce secteur. C'était totalement incohérent, à moins que des désians l'aient remise à neuf, avec un nouveau chef à leur tête... En tout cas, les prochains kilomètres seront tendus, il faudra rester à l'affût du moindre mouvement suspect, surtout qu'ils allaient devoir traverser un petit bois à ce niveau.

Génis leur avait préparé un repas simple mais requinquant, assaisonné à la perfection. Ce petit avait tous les atouts pour être un grand chef cuisinier ! Ils avaient fait une pause près d'un petit ruisseau. Le clapotis de l'eau sur la roche était très reposant. D'ailleurs, il était sortit de son lit et débordait sur des galets et la terre, formant une sorte de terrain vaseux sur les bords.
Ils reprirent leur route quelques minutes plus tard, le temps de faire la vaisselle et de ranger les affaires. Au bout de quelques pas, Kira se porta à sa hauteur et entama la discussion -chose rare ! Elle semblait inquiète pour la suite des événements, s'ils allaient pouvoir trouver une solution à la faux ou pas, ce qu'elle allait bien pouvoir faire ensuite... Et elle lui fit part d'une sensation étrange, comme s'ils étaient observés. En effet, cela faisait depuis qu'ils étaient partis du gîte que la Renégate avait elle-aussi cette désagréable sensation. Or, elle ne distinguait aucun Mana étranger en dehors des leurs.

- Naga aussi ressent ça. Ouvre l'oeil et tiens-toi prête à combattre au cas où...

La possédée acquiesça d'un signe de tête et retourna en milieu de file. Il fallait également prévenir Génis. Etant lui-aussi Demi-Elfe, il a dû être dans le même cas qu'elles, mais ne sait-on jamais, les perceptions entre chaque Demi-Elfe sont différents.
Ils venaient d'atteindre le petit bois tant redouté tandis que le soleil se couchait doucement sur l'horizon. La jeune femme aux cheveux mentholés sortit son sac de couchage alors que Kira tentait de démarrer un feu de camp. Génis, quant à lui, ramassait des brindilles sèches pour aider à démarrer le feu. Naga s'approcha alors de lui, faisant semblant de l'aider dans sa tâche, afin de le prévenir.

- Naga et Kira pensent que nous sommes observés, peut-être par des Désians. Fais attention à toi.

Mais le jeune Demi-elfe trouva cela suspect : il n'y avait plus de Désians dans cette partie de Sylvarant car ils avaient fait exploser la Ferme Humaine il y a quelques temps. Suspicions, quand tu nous tiens...

- C'est un voyageurs du gîte qui l'a dit à Naga, sortit-elle, un peu prise au dépourvu.

Mais la conversation n'alla pas plus loin car déjà des bruissements étranges résonnaient tout autour du trio...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carnet de voyage
Titre: Faucheuse étrange
Classe: Mage chevaleresque
Infos +:
avatar

Kira Dark
MessageSujet: Re: Dans la gueule de la Désianne... [PV Génis, Kira et Fayne]   Dim 16 Fév - 16:56

Dans la gueule de la désianne

Kira Dark



Il faisait chaud, le soleil tapait vraiment beaucoup. Kira se couvrit de sa capuche pendant sa progression. Progression difficile à cause des dégâts du à la tempête. Le départ du groupe avait était retardé par cela.

Kira avançait la tête baissée pour éviter l'éblouissement due au soleil, mais le reflet dans les flaques d'eau la gênaient beaucoup. Personne ne parla pendant le trajet, et c'était tant mieux. Kira n'était pas une grande bavarde...et puis elle avait besoin de réfléchir et de mettre ses idées en ordre.

Que ferait-elle une fois libérée de l'emprise de la faux ? Pouvait elle vraiment en être libérée ? Avant, quand elle était totalement sous cette emprise, avant le soir de sa rencontre avec Naga, elle ne ce serait jamais posée autant de question. C'était comme un rêve éveillé, elle ne prenait pas conscience de ce qui ce passait vraiment, ses pensées était troublés, elle ne pouvait pas réfléchir. Maintenant, ses pensées était claires, mais elle avait vraiment peur. Peur du futur, du lendemain et du surlendemain.

On te ment, tu ne peut pas te défaire de moi, tu peut rien faire sans moi, tu n'est rien sans moi.

Ainsi parla la voix, la voix de la faux, la voix du démon. A ce moment, Naga décida de faire une pause, près d'un ruisseau. Il y avait un arbre, positionné près du cours d'eau. Kira s'y installa, en prenant soin de caler son dos dans les creux de l'écorce. Son arme -toujours dans un étui de fortune- posée sur ses genoux, elle observa Naga et Génis. Pendant que le reste du groupe s'occupait, Kira posa une question à la faux. La faucheuse avait compris que pour interagir avec le démon, elle pouvait simplement posé une question dans sa tête. C'était plus discret que parler à voix haute, même si ça pouvait lui échapper de temps à autres.

*Qu'est ce que tu veut dire par là ?*

Je veux dire que tu devrais te méfier de tes nouveaux « amis » et en particulier de Naga.

*Qu'est ce que...*

Allons, allons ne me dit pas que tu n'a pas remarqué la méfiance que le petit aux cheveux argentés tient pour cette femme. Et puis ce n'est pas tout, enchaîna le démon avant que Kira puisse répliquer. Hier soir, c'était une soirée bien étrange n'est ce pas. Quand tu est revenue des cuisines, le regard qu'a porté Génis sur toi, et surtout le fait que Naga est esquivée ton regard en prétextant être fatiguée.

-Tu ment, chuchota Kira. Je considère Naga comme...

Comme ?

-...mon amie.

La discussion fut interrompu par Génis qui lui apportait à manger et lui dit que Naga voulait partir tout de suite après manger. Kira le remercia.

Pendant qu'elle rangeait ses affaires, Kira crut que quelqu'un l'observait depuis des buissons. La sensation la gênait profondément, surtout que ce n'était pas la première fois depuis le début de la journée.  Elle se leva de toutes sa hauteur et scruta la fourrée avec un regard à faire pleurer un lion. Rien. Pourtant la sensation était encore là. Elle repris ses affaires. Une fois le rangement finie, la possédée et ses compagnons se remirent en route. Pendant qu'elle marchait la voix lui glissa quelques mots perfides. Si tu es persuadée que Naga est ton amie, pourquoi se doute dans ton cœur ?

-Va te faire, chuchota-t-elle.

Pourtant elle ne put s’empêcher d'aller voir elle même Naga et de discuter avec elle de ce qu'y allait se passer. Elle décida aussi qu'il fallait peut être faire part de sa sensation à la jeune femme.

-Il me semble, du moins ce n'est peut être qu'une sensation, que l'on nous observe.
-Naga aussi ressent ça. Ouvre l’œil et tiens-toi prête à combattre au cas où...

Kira hocha la tête. La possédée se remit entre ses deux compagnons. Ils marchèrent un moment avant d'atteindre un petit bois. Le trio s’arrêta là. La faucheuse se mit à faire -ou plutôt essayer- de faire un feu de camps.


Soudain Kira saisit son arme. Des bruissements tout autour du groupe se faisait entendre. Génis et Naga avait, semble-t-il, eux aussi perçu les bruits. Kira se rendit soudain compte de là où elle était, ou plutôt des conditions. Il était difficile de manier une arme aussi envahissante qu'une faux dans une forêt.
(c) Madouce sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carnet de voyage
Titre: Magicien
Classe: Mage
Infos +:
avatar

Genis Sage
MessageSujet: Re: Dans la gueule de la Désianne... [PV Génis, Kira et Fayne]   Lun 17 Fév - 19:56

Génis avait remarqué que la faux de Kira dégageait du mana, et pas un mana très agréable à sentir, mais il ne s'en était pas plus inquiété que cela sur le coup. Pourquoi n'arrivait-il donc pas à se sortir cela de ses pensées alors qu'il marchait avec le groupe le long des routes dévastées par la tempête ? Maintenant qu'on avait attiré son attention sur cette arme, il avait l'impression qu'il y avait une aura inquiétante autour de celle-ci. Pourtant, cela pourrait juste être une ruse de Naga, non ? Malgré toute l'apparente véracité des propos de Naga la veille, sur ça et sur Raine, le jeune garçon ne pouvait pas s'empêcher d'éprouver cette impression que quelque chose ne collait pas. Pourtant le récit de Naga était normal, dit de manière naturelle. Si elle mentait, elle était très bonne menteuse et Génis la croyait, mais au fond... une impression, un quelque chose qui ne le quittait pas.

Raaaah mais qu'est-ce qui lui prenait d'être paranoïaque comme ça ? Ce n'était pas dans ses habitudes, pourtant. L'absence de Raine se faisait sentir. Lors du départ d'Isélia, il y avait encore Lloyd sur qui il pouvait compter... sur qui il s'était même peut-être trop appuyé. Ici, il était en compagnie de parfaites inconnues. Ils étaient six en haut de la tour du Mana, alors pourquoi ne pouvait-il croiser aucun d'entre eux ? Il valait mieux qu'il se sorte tout cela de la tête et s'occupe d'autre chose. Depuis un petit moment, quelque chose était derrière eux. Étaient-ce des amis ou des ennemis ? Difficile de le savoir. Tout ce qu'on pouvait deviner est qu'ils souhaitaient rester à distance et discrets. Seules les émanations de mana permettaient au garçon de se sentir suivi.

Une pause fut décrétée et Genis en profita pour se changer les idées. La cuisine, il savait faire et personne ne le ferait jamais douter sur ce sujet ! Un peu de ça, de ça, et de ça, on fait mijoter et hop. Simple, efficace et plutôt bon. Le seul point négatif de la cuisine est que cela lui rappelait l'absence de sa sœur qui voulait d'habitude toujours donner un coup de main... qu'il fallait bien évidemment refuser si on tenait à la bonne santé de ses papilles gustatives ! Essayant d'échapper à ces souvenirs douloureux, le garçon aux cheveux argentés apporta sa ration à Kira. Celle-ci semblait marmonner. Maintenant qu'il était au courant pour la faux, Génis imaginait très bien à qui elle pouvait bien parler. Tout ce qu'il pouvait faire pour l'aider était lui donner à manger et lui sourire. Oui, elle devait être une fille bien, même si peut-être un peu asociale.

Repartant pour servir les autres, il se rendit compte que même s'il ne connaissait pas encore très bien Kira, il avait envie de l'aider. On sentait qu'elle avait bon fond et c'est ce qui touchait le cœur du garçon. Oui. S'il le peut, il l'aiderait. Il se reconnaissait un peu mieux, là. Après tout, Kira et sa faux, c'était un peu comme Marble et son exsphère. Elle n'avait pas choisi d'avoir ce fardeau qui menaçait de la consumer, mais elle vivait avec. Elle devait être courageuse à sa manière. Ses pensées étaient encore tournées vers Kira quand le cuisinier se fit interrompre par Naga qui voulait lui parler de ceux qui les suivaient.

-Oui, j'ai remarqué. Ils sont discrets mais ils émettent du mana. Si on doit combattre, je peux vous couvrir avec mes sorts, mais je suis très mauvais au corps à corps.

Naga répondit par un sourire. Elle savait probablement déjà cela ou l'avait deviné. Le sourire était-il forcé dans le but de le rassurer ou si quelque chose dans les mots ou l'attitude du jeune sorcier l'avait vraiment faite sourire de manière naturelle. Quoiqu'il en soit, le repas reprit sans problème. Génis écouta d'une oreille distraite Naga et Kira qui discutaient en chuchotant. Il n'entendit pas grand chose, juste que cela parlait de la faux et de Kira elle-même. D'un coup un bruissement de feuilles put être entendu au travers du son ambiant. Le kendama à la main, Génis posa son écuelle. Naga se tourna vers lui mais n'eut rien à dire, il préparait déjà un sort. Vu la forêt alentours, un sort de feu serait problématique. En revanche, un bon aqualaser ne pourrait pas faire de gros dommage à la flore locale. Il n'y avait plus qu'à attendre que les ennemis apparaissent. Ils auraient une surprise du genre... percutante et mouillée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PNJ
MessageSujet: Re: Dans la gueule de la Désianne... [PV Génis, Kira et Fayne]   Dim 10 Aoû - 22:14



       

   
Fayne Xylonia

Dans la gueule de la Désianne



       
L'état de la base de Palmacosta était décidément accablant et c'était sur elle que tout le monde comptait pour réparer cette terrible tragédie. En tant que bras droit du défunt Magnus, ses supérieurs avaient estimé qu'elle était la plus à même de réparer les dégâts que le groupe de l'élue avait causé à son ''foyer''. Aucun des cardinaux n'allait se donner la peine de balayer les décombres de cette ferme inexploitable ! Non, pour eux c'était ''tant pis, il y en a d'autres'', elle eut presque envie de rire lorsque que ce fut au tour de la ferme de Kvar de se faire éradiquer de la carte. Oui, ça leur apprendra à la laisser toute seule pour réparer leurs bêtises ! Certes, elle avait toujours suppléé Magnus ici, mais c'était par intermittence, jamais très longtemps, et à chaque fois, son modèle et supérieur lui donnait des recommandations très précises sur les tâches qu'elle avait à effectuer, ce qu'elle devait surveiller, etc. Aujourd'hui elle était toute seule, et personne ne voulait la conseiller, personne n'était là pour lui donner des ordres. Elle s'attendait encore à ce que Magnus débarque en faisant tonner sa voix rauque pour tout remettre en place en un claquement de doigts, mais elle avait beau rester plantée là, au milieu des décombres, à observer les restes de sa vie passée, il n'arrivait pas … Il ne reviendrait jamais. Et elle savait à qui la faute.

Mais Fayne ne pouvait pas se permettre de céder à la dépression ou aux lamentations. Elle devait rester forte si elle ne voulait pas tomber de son piédestal. Elle ne laissa jamais aucun de ses subordonnés apercevoir sa faiblesse. Parmi les Désians régnait la loi impitoyable de la jungle, la loi du plus fort, du plus féroce. Sa première décision fut de trouver de la main d’œuvre. Avant de pouvoir reprendre la production d'exsphère sur le bétail humain, on devait reconstruire de quoi les accueillir. Il restait heureusement quelques cellules en état de marche et on dénicha quelques sans abris égarés pour les faire travailler à la reconstruction, même si bon nombre des soldats devaient eux-même mettre la main à la patte.

Beaucoup de Desians étaient morts dans cette affaire, et le mot d'ordre était lancé : trouver tous les demi-elfes possible et les recruter par tous les moyens. Ce ne devait pas être bien difficile d'inciter les demi-elfes à se venger de la discrimination qu'ils avaient toujours subie, ça avait bien marché pour elle. Fayne avait également tenu à ce qu'on la tienne au courant de l'avancement des recherches, elle voulait elle-même participer au recrutement sur le terrain … Pourquoi ? Parce que bon sang, elle allait finir par pendre tout le bétails humains si elle ne trouvait pas vite de quoi se divertir ! Elle avait besoin de bouger, d'action, d'être sur le terrain ! Rester là à regarder l'herbe pousser là où elle ne devrait pas était une véritable torture.

– Bon sang les gars, si l'un de vous a pas une bonne nouvelle à m’annoncer je vous jure que je me sers des dents de l'un pour égorger l'autre. Lâcha-t-elle nonchalamment alors que ses éclaireurs revenaient tout essoufflés.

Les mains derrière la tête et les pieds sur la table, sa chaise ne tenait que sur deux pieds alors qu'elle mâchouillait négligemment un cure-dent usé. L'un d'eux pris la parole presque aussitôt.

– Trois demi-elfes, on les suit depuis le Pic d'Hakonésia, ils sont plutôt jeunes et sont armés. D'après nos sources, l'un d'eux serait un jeune mage.

Elle bondit de sa chaise, comme si elle venait subitement de lui brûler l'arrière train et attrapa son imposante épée pour la lancer sur son épaule, frôlant des très près la tête de ses acolytes qui crurent un instant que leur heure était venue … mais non.

– C'est pas trop tôt ! S'exclama-t-elle. J'y vais. Marcel, tu prends les commandes en mon absence.
– En fait moi c'est …
– Je m'en fous de ton nom ! Fais pas de conneries, me casse pas la baraque plus qu'elle ne l'est déjà.

Elle prit aussitôt la route en compagnie des éclaireurs qui la guidèrent dans les plaines. Elle put alors observer elle-même ces trois demi-elfes de plus près. Il y avait un gamin, sans doute lui le jeune mage. Plutôt impressionnant pour son âge ! Il y avait une jeune femme un peu plus âgée, et une autre entre les deux … Cette dernière piqua grandement la curiosité de Fayne, qui décela en cette jeune femme un flux de mana très particulier. Ça n'avait rien de normal, elle n'avait jamais vu ça … C'était plus sombre encore que l'Aura de Pronyma en personne.

Fayne se sentait revivre, elle souriait comme un enfant en train de jouer à cache-cache. Le petit groupe semblait faire une pause pour prendre leur petit goûter, quand elle comprit qu'ils les avaient repérés. Elle donna un coup de coude à l'un de ses soldats.

– Bravo, à cause de ton gros derrière ils nous ont calculés. Bah, sortons de là les gars !

Fayne fit quelques signes pour donner ses ordres, elle allait tester un peu ce groupe avant de dévoiler toutes les cartes, elle surgirait seulement avec une partie des troupes, laissant les autres cachés en renfort. Un craquement se fit entendre, puis plus un bruit … Elle attendit un moment avant de donner le signal, puis surgit avec trois soldats et deux mages. A peine furent-ils apparus aux yeux du groupe qu'une gerbe aquatique fonça sur les trois soldats à ses côtés, alors qu'elle avait pris soin de se protéger avec une onde de garde. Les deux mages, qui étaient derrière elle, furent protégés de l'attaque aqua. Loin de s'offusquer, Fayne se redressa en riant, se moquant ouvertement de ses soldats qui gisaient à terre. Ils n'étaient pas mort, mais bien étourdis par l'attaque.

– Bon réflexe, petit.

Avant que les trois jeunes demi-elfes ne tentent quelque chose, elle leva la main pour les stopper, afin de prendre la parole.

– Et bien, entre demi-elfes on va pas se taper dessus, si ? Qu'est-ce que vous faites là à camper comme des clochards ? Votre place n'est pas ici. Vous pourriez faire de grandes choses de vos talents.

Elle fit un petit signe de tête vers les mages derrière elle, s'adressant au petit aux cheveux immaculés.

– Je suis sûre que t'es bien meilleur que ces bons à rien, pas vrai ?

Puis son regard dériva sur la jeune femme à l'aura étrange, celle aux cheveux noirs et à la mine lugubre. Un sourire calculateur habilla ses lèvres alors qu'elle avançait vers elle de son pas félin qui en imposait.

– Tu dégages quelques chose de peu commun, on te l'a déjà dit ? C'est quoi ton truc ?
       
       

       

© Code Anéa - N-U
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carnet de voyage
Titre: Escrimeuse perdue
Classe: Chevalier-Mage
Infos +:
avatar

Naga Miriel
MessageSujet: Re: Dans la gueule de la Désianne... [PV Génis, Kira et Fayne]   Jeu 21 Aoû - 16:15



Naga Miriel
© Never-Utopia


Le jeune cuistot fut un peu plus rapide que la Renégate et il préparait déjà un sort. Kira avait une main suspendue au dessus du manche de sa faux, prête à s'en servir quand le moment sera venu. Enfin, Naga serrait fermement la garde de sa rapière, observant les bruissement à gauche, à droite, en face et même derrière eux. Ils étaient encerclés.
Soudain, des Désians sortirent effectivement des fourrés, dont des mages. Mais ce petit groupe n'eut le temps de rien faire grâce à Génis, qui les accueillis avec un Aqualaser digne de ce nom. une bonne partie fut balayée et, parmi les survivants, se dressaient une femme Désianne, sans doute leur chef, à voir comment elle agissait. La Demi-elfe se redressait en éclatant de rire, comme si cela n'était qu'un petit jeu. Elle fit une remarque au garçon aux cheveux argentés et continua dans un petit speech sur la "fraternité entre Demi-Elfe" etc...

Bien sûr, la demoiselle aux cheveux mentholés savait de qui il s'agissait : Fayne Xylonia, bras droit de Feu Magnus, l'un des 5 Cardinaux Désians. Les informations qu'on lui avait fait parvenir s'avéraient donc exacts, et la Ferme Humaine de Palmacosta ne tarderait pas à reprendre du service si personne ne fait quelque chose...
Et tandis qu'elle se rapprochait de Kira, intéressée comme une lionne envers sa proie, la Renégate n'eut comme seule idée de dégainer son épée et de s'interposer entre les deux jeunes femmes. La possédée était, mentalement, la plus faible d'eux trois. Déjà qu'elle avait du mal à résister à l'appel de sa faux, s'il fallait qu'une chef Désianne par intermittence s'en mêle, elle serait perdue à jamais.

- Ne t'approche pas d'elle, ou Naga te refera le portrait, menaça-t-elle.

Fayne ne bougea pas d'un pouce, se tenant à peine à quelques centimètres en face d'elle. Elle esquissa un sourire, puis lui répondit en affirmant qu'elle s'occuperait de l'espionne plus tard, et aussi longtemps qu'elle le voudrait. Oh, cela n'est en aucun cas du goût de Naga -qui, de toute manière, n'a même pas passé le cap du baiser avec un garçon- mais elle ne put répliquer davantage. Les soldats, ayant profité de cet interlude pour se relever, s'était déjà emparés de Génis et Kira. La Renégate sentit dans son dos qu'on l'obligeait à mettre ses mains derrière elle. Un objet glacé lui emprisonna les poignets, sans doute des menottes. Et pendant ce temps, ses yeux émeraude persistait à défier la Désianne, qui l'emmena avec ses autres prisonniers.

Ils ne mirent pas longtemps à se rendre dans les ruines de la Ferme Humaine. A l'extérieur, tous les débris avaient été dégagés et la porte réparée, tandis que dans la cour intérieur, des sous-fifres et quelques captifs s'affairaient encore à déblayer les taules, les rochers, le barbelé. Dans le bâtiment principal, le vent s'infiltrait en masse et le moindre sas ouvert provoquait de véritables bourrasques dans le couloir. La lumière était revenue par endroit, et à d'autres des câbles électriques grésillaient dangereusement.
Tous avancèrent en file indienne. Fayne était en tête de file, suivie par trois ou quatre désians et un mage. Génis arrivait ensuite, puis Kira et enfin Naga. Et pour fermer la file, une autre poignée de demi-elfes marchaient à l'unisson. Dans le silence, la demoiselle s'affairait à bien observer et retenir le chemin qu'ils faisaient, afin de ne pas se perdre dans leur future évasion. Car ils n'allaient pas rester ici indéfiniment quand même ! L'espionne avait une mission qu'elle devait mener à bien, et ce même si, à la fin, elle devait en mourir -mais elle ne l'espérait pas, Naga n'a pas assez vécu pour mourir maintenant !

A une énième intersection, le groupe se stoppa. Fayne donna ses ordres au loin, alors qu'elle prenait une tout autre direction qu'elle et Génis... Et que Kira. Alors que les deux demi-elfes se débattaient, on les mena à leur cellule, bien trop étroite pour deux personnes, qu'importe la taille qu'elles faisaient. La fille à la sombre aura fut emmenée dans un tout autre endroit, hors de la vue de ses deux compagnons.
Dépouillés de tous les biens dont ils disposaient, les geôliers laissèrent les deux mages à leur sort -jeu de mot sans le faire exprès-, dans un brouhaha mêlant ordres, claquement de fouets, cris de douleurs, bruits de métal et de charges lourdes déplacées.
Pour Naga, être enfermé ici était une très bonne opportunité pour fouiner un peu chez les Désians et le Cruxis. Mais Génis était là, et il avait toujours des soupçons envers elle. Elle s'adossa contre l'un des murs, croisa les bras et soupira. Il fallait qu'elle lui dise la vérité, ou du moins une petite partie, assez pour qu'elle n'ait pas à s'expliquer à chacun de ses gestes, informations ou actions qu'elle fait. Moui, c'était le mieux à faire. Et puis, autant qu'il l'apprenne de sa bouche, plutôt que de la part des Désians...

Le jeune garçon tournait en rond dans le peu d'espace dont il disposait. Il cherchait à tout prix un moyen de sortir.

- Ne t'inquiète pas, le rassura-t-elle, Naga a toujours un tour dans son sac.

Et comme on pourrait le voir dans les livres d'espionnage, elle extirpa une épingle de sa chevelure... Et commença à dévisser la grille qui bouchait le conduit d'aération de la cellule. Devant l'air incrédule de son compagnon, elle expliqua :

- On va s'enfuir par là, mais ils vont s'en douter quand les gardes viendront vérifier la cellule. Naga va faire diversion...

Sans arme, impossible de se battre pour faire diversion hein. Non, son idée était d'ouvrir la porte banale de la cellule en grand pour faire croire qu'ils étaient partis par la grande porte, alors qu'en réalité, ils vont se glisser par la porte de derrière. Certes, ce n'est pas de la grande stratégie, mais ce devrait être suffisant pour berner ces simples d'esprits de sbires désians.
Une fois la porte de la cellule grande ouverte -et, bien entendu, après avoir vérifié qu'ils ne pouvaient pas être vus-, la Renégate s'engouffra en première dans le conduit, suivit par Génis, qui replaça sommairement la grille à sa place d'origine. Le conduit était plus spacieux que leur geôle, mais très bas de plafond, ce qui les obligeait à avancer accroupis.

- Nous devons récupérer nos affaires, trouver le poste de sécurité, libérer Kira et partir au plus vite, ordonna la demi-elfe. Naga s'occupe du poste de sécurité et toi des affaires, puis on se retrouve pour Kira, ok ?

Mais Génis n'était pas de cet avis. Il a dû flairer le coup venir, qu'elle lui cachait quelque chose, encore une fois. Il n'ira nulle part tant qu'elle ne lui aura pas dit la vérité. A ce niveau-là, il fallait avouer que Naga avait bien calculé son coup.

- Naga travaille pour une organisation qui lutte contre les Désians et le Cruxis : les Renégats. Naga espionne et récupère diverses informations pour contrecarrer les plans des Désians.

Le jeune mage lui rétorqua qu'ils faisaient mal leur travail, étant donné que c'est lui et les autres membres du groupe de l'Elue de Sylvarant qui ont détruit les Fermes Humaines de Palmacosta et d'Asgard.

- Nous ne travaillons pas à la même échelle, mais Naga est reconnaissante pour ce que vous avez fait. Vous nous avez bien aidé, c'est pour ça que Naga veux t'aider à retrouver ta soeur en retour. Naga n'a rien contre toi, tant que tu ne t'allies pas avec les Désians.

Elle marqua un temps de pause, pour qu'il assimile ce qu'elle venait de lui dire et qu'il réfléchisse à la situation présente.

- Mais maintenant, on doit se bouger le mou. Naga ne sait pas combien de temps Kira pourra tenir s'ils la torturent. Alors soit tu fais confiance à Naga, soit tu te débrouilles seul pour sortir d'ici en un seul morceau et retrouver ta soeur.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carnet de voyage
Titre: Faucheuse étrange
Classe: Mage chevaleresque
Infos +:
avatar

Kira Dark
MessageSujet: Re: Dans la gueule de la Désianne... [PV Génis, Kira et Fayne]   Lun 25 Aoû - 21:06

Dans la gueule de la désianne

Kira Dark



Un petit rire attira l'attention de la possédée. Une femme dans une tenue assez provocante se tenait devant eux. Ses hommes de mains les encerclaient. Kira baissa sa faux. Il y avait trop peu d'espace pour manier son arme. La désianne leur servit un discours auquel Kira apporta peu d'attention. Kira ne s'était jamais intéressée à la politique, et n'avait que très peu de discernement sur le bien et le mal.

La chef des désians passa en revue chaque membre du groupe, puis s'arrêta devant la faucheuse. Kira se sentit complètement démunie devant ce regard de prédatrice. Le mot « chaîne alimentaire », lui revint en mémoire. Elle se renfrogna, alors que Naga prenait verbalement sa défense.

Tout se passa très vite, ils furent menottés, puis embarqués à la queue-leu-leu vers une direction inconnue. Au bout d'un petit moment, un bâtiment ruiné leur apparurent. Le vent s'engouffrait par endroits, soulevant leurs vêtements et leurs tignasses. Autour, du monde s'affairait à rénover la bâtisse. Sur tout le long du chemin, Kira eut l'impression de se faire épier. Elle désirait se cacher derrière sa capuche, comme à chaque fois qu'elle voulait se protéger du monde extérieur. Mais ses mains étaient liées. Elle se sentait tellement dénudée devant tous ses regards...

Le groupe s'arrêta. Le femme désianne beugla des ordres brefs. Alors que cette dernière partait, Kira fut séparée du reste du groupe. Elle tenta de lutter, mais les soldats désians l’emmenèrent de force.

-Naga, souffla-t-elle, tandis que la jeune femme s'éloignait au loin.

La faucheuse fut entraînée dans quelques couloirs, puis poussée violemment dans une pièce. Elle tomba, mais une poigne de fer la tira sur une chaise, et ligota ses jambes aux pieds du siège.

Quelques minutes passèrent. Sa faux passa entre plusieurs mains curieuses.

-C'est quoi comme arme, ça ?
-Bah, une faux...
-Je sais bien andouille ! J'veux dire, elle est quand même bien étrange comme faux.
-Elle me fait froid dans le dos. Elle doit avoir un certain pouvoir.

Pour le moment c'était seulement de la curiosité, jusqu'à ce que...

-Passe la moi, je suis sur que je ferai des ravages en la maniant.

… le désir fasse son apparition. Le désian prit la faux dans sa main. Quand il la saisit, il hurla de douleur et la lâcha. L'arme produit un son métallique dans sa chute. Le demi-elfe était à présent à genoux, tenant sa main droite dont la paume était rouge vif. Brûlée par le pouvoir d'Arawn, le démon. Kira fut horrifiée mais aussi heureuse de voir la douleur sur le visage de l'homme. Et puis après tout, c'était sa faux.

Un sourire se forma sur son visage. Un autre désian, la voyant, leva sa main aux dessus de son visage, et ferma le poing. Le choc fit tomber la jeune femme et la chaise au sol. Kira passa sa langue, sur sa lèvre ensanglantée. Elle ne souriait plus du tout.

-Ça fait mal, dit-t-elle en retenant un sanglot.

Le soldat la détacha de la chaise et la traîna jusqu'à une pièce derrière. Il jeta la jeune fille à l’intérieur. Pas de fenêtres, pas de lumières. Quand la luminosité laissée par l'entrée se réduit, elle se jeta sur la porte. Trop tard, elle était seule dans l'obscurité la plus profonde.

Sur le sol, elle se mit dans la position du fœtus. Et malgré la distance entre elle et l'arme démoniaque, la voix du démon résonnait dans sa tête.

« Tiens donc ! Enfin un tête à tête, rien que toi et moi ! Ça faisait longtemps, non ?
Tu seras toujours seule Kira, ne te fait pas d'illusion. Aussi seule que maintenant....
Tu sais, tu devrais te laisser aller. T'offrir à moi. Laisser mon pouvoir te submerger une bonne fois pour toute. Tu ne sera plus jamais seule...Soumets-toi.
 »

La possédée gémit, puis pleura silencieusement.

« Tu devrais aussi réfléchir à propos des désians. Je suis sur qu'il te proposeront bientôt du travail. Avec à la clé, un grand nombre d’âmes à dévorer ! »

-Non, je peux pas abandonner Naga, murmura Kira.

« Et où est donc ta chère Naga en ce moment ? Tu est seule, reconnaît-le. »

La torture dura une ou deux heures -comment savoir exactement ? Le temps se déroulait d'une étrange manière dans le noir- et quand la porte s'ouvrit enfin, Kira avait presque entièrement succombé à l'emprise du démon. Dans l'encadrement de la porte, la silhouette de la désianne se dessinait.

Non, elle n'accepterait pas de devenir une désianne. Pas tout de suite du moins. Naga lui avait promis de l'aider. Kira devait s'enfuir avec elle, et pour ça elle utiliserait toute sa puissance. Même si cela la conduirait à se faire entièrement posséder par le démon, et à finalement se faire enrôler par les désians. Elle devait d'abord tenter de saisir sa chance.

Kira se releva sur les genoux, et regarda la désianne droit dans les yeux. Il fallait absolument la provoquer, la poussée hors de ses gonds pour pouvoir saisir la faux dans la pièce de derrière.
(c) Madouce sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carnet de voyage
Titre: Magicien
Classe: Mage
Infos +:
avatar

Genis Sage
MessageSujet: Re: Dans la gueule de la Désianne... [PV Génis, Kira et Fayne]   Mar 26 Aoû - 3:14

Ils surgirent à un signal. Genis était prêt. Son kendama brilla d'une lumière bleue alors que le sceau se formait devant lui, libérant un aqualaser d'une puissance que le jeune garçon jugeait convenable mais pas exceptionnelle. Il avait encore des progrès à faire, décidément. L'attaque fut néanmoins suffisante pour envoyer valser trois soldats. Un bouclier bloqua par contre le sort, laissant donc trois ennemis encore debout. Deux mages et une demi-elfe qui promettait d'être un sacré adversaire. Les mages, eux, avaient été tellement surpris par l'attaque qu'ils s'étaient figés sur place. Sans leur commandant, ils seraient dans le même état, sonnés que leurs comparses. Dommage ! A présent, ils restaient en infériorité numérique, sans compter que les trois désians touchés n'étaient que sonnés. Le garçon cherchait autour de lui une stratégie qui pourrait les sortir de là. Cependant, aucune opportunité ne semblait se présenter.

La femme qui s'était protégée le complimenta sur ses réflexes. Genis n'avait pas vraiment le loisir d'apprécier ce compliment. Il cherchait encore une porte de sortie mais commençait à se résigner au fait que ce serait probablement impossible. Levant la main, la désiane commença un discours qui semblait vouloir les mettre en confiance. Elle le complimenta à nouveau en disant qu'il était peut-être mieux que les bons à rien qu'elle avait en tant que mage. Genis ne put cette fois s'empêcher d'apprécier le compliment et son côté fanfaron prit le dessus.

-Il faut dire qu'ils sont vraiment lents à la détente pour ne même pas pouvoir se protéger d'un sort que je ne maîtrise pas encore... Pft, amateurs...

Apparemment, la remarque fit sourire la désiane mais déjà son attention se tournait ailleurs. Le garçon aux cheveux argentés aperçut la rage qui prenait les mages derrière leur supérieure. Il préféra donc se concentrer sur les propos tenus par celle qui continuait à discuter. Apparemment, elle avait remarqué l'étrange aura de Kira. Genis avait un peu peur pour Kira. Elle semblait un peu instable et maintenant qu'il savait pourquoi, il comprenait. Sa sœur avait évoqué une fois les armes maudites quand elle l'avait trouvé trop imprudent et impatient de s'emparer d'objets dans les ruines. La possession d'un démon rend la personne instable. Qu'arriverait-il à Kira en cas d'incarcération ? Allait-elle tenir le coup ? Est-ce qu'un désian prendrait la faux et se ferait posséder à la place ? La situation était critique.

Genis ne pouvait pas lutter et se laissa se faire menotter les bras dans le dos avec les autres. Il bouillait intérieurement. Lloyd aurait sûrement trouvé un plan stupide en agissant sous l'impulsion s'il avait été là et ils s'en seraient sortis. Le groupe se dirigea vers les ruines de la ferme humaine. Sur le chemin, un mage, vexé par la remarque précédente, lui mit une grande tape sur l'arrière du crâne. Le garçon ne put se retenir un cri, plus de surprise que de douleur, ce qui fit se retourner le commandant du groupe. Un regard suffit à faire reculer le mage pour le remettre à sa place. La ferme humaine semblait se remettre en place petit à petit. Ils devaient encore contourner quelques débris ou câbles sectionnés, mais certains systèmes semblaient déjà en état. Décidément, il faudra demander à Raine de faire une plus grosse explosion, la prochaine fois.

A une intersection, Kira fut séparée du reste du groupe. Genis qui cherchait un moyen de la rassurer vit tous ses plans voler en éclats. Il n'avait pas une relation bien étroite avec la fille lugubre, mais il s'inquiétait malgré tout pour elle. Personne ne méritait de se faire posséder par un démon, et c'était peut-être la raison de sa compassion et de son inquiétude. Il ne leur fallut pas longtemps pour qu'une porte de métal se referme sèchement derrière eux après qu'on les ait tout de même débarrassés de leurs liens. Déjà, le jeune garçon tournait en rond en réfléchissant aux différentes options qui s'offraient à lui. Une diversion ? Difficile. Réussir à se procurer la clé ? Le garde semblait la garder sur lui.

Naga se mit alors à dévisser la grille du conduit d'aération. Décidément, cette femme était pleine de ressources ! C'en était d'autant plus louche. Ils se glissèrent tous les deux dans le conduit sans soucis. Naga établit un plan d'action. Genis devrait récupérer les affaires et Naga devrait s'occuper de Kira. Le garçon n'était pas d'accord. Déjà, il s'inquiétait pour Kira, et ensuite Naga cachait encore et toujours des choses.

-Avant cela, je pense qu'il y a des choses que tu dois me dire, non ? Je ne collaborerai pas à un plan louche venant d'une personne suspecte.

Naga lui expliqua pour les renégats. Genis lui rappela qu'ils n'étaient pas très efficaces comparé à un simple groupe de voyageurs qui avait détruit la ferme humaine. dans laquelle ils se trouvaient à présent. La tirade suivante de Naga était assez sèche, mais au moins, c'était clair. Genis avait le choix. Il était évident de fuir sans aide serait difficile. Que ferait Lloyd ? Question idiote, il lui ferait confiance aussitôt si elle avait l'air honnête et qu'elle ne menaçait pas ses amis. Malgré tout, Genis ne pouvait pas s'empêcher de poser une question :

-Donc malgré tous ces secrets que tu fais, tu me promets que tu comptes m'aider à retrouver ma sœur ? Ce n'était pas un mensonge. Naga acquiesça. Sache que si je m'aperçois que tu m'as menti, ou pire, si tu as fait du mal à ma sœur, je la vengerai. Je suis peut-être encore un enfant, mais je sais manipuler des sorts mieux que certains mages adultes et je ne me laisserai pas faire.

Cela ne lui ressemblait pas. La situation tendue et l'absence prolongée de Raine avec toute l'inquiétude que cela avait généré était à l'origine de cette menace. Peut-être parce que ce n'était pas le genre de Genis, Naga sembla le prendre très au sérieux. Se faire menacer par un enfant pouvait être drôle pour ne pas dire ridicule, mais dans le cas présent, un adulte n'aurait pas été moins impressionnant, surtout dans cet espace exigu où il se trouvaient à la même hauteur. La femme hocha la tête, lui assura qu'elle ne mentait pas, puis partit sans un mot dans le conduit plus loin. Genis lui lança :

-A tout de suite !

Le garçon se dirigea vers la direction approximative de leurs affaires. Après quelques essais infructueux, il parvint à trouver la bonne salle. La grille, cependant, tenait bien... trop bien pour qu'il puisse l'enlever. Rah c'était trop bête ! Après un temps de réflexion, Genis n'avait trouvé qu'une seule solution. Il créa de minuscules boules de feu. Il fallait doser le mana au minimum pour ne pas se blesser et chauffer la grille petit à petit. Cela lui prit bien une dizaine de minutes pour faire fondre la grille suffisamment pour passer. Un peu d'eau lui permit de refroidir le métal en fusion pour pouvoir ensuite passer. Heureusement que personne n'était passé pendant ce temps. Les affaires étaient juste sous la grille. Genis se tint sur le dos et laissa le haut de son corps pendre pour attraper un sac. Il le jeta dans le conduit, puis le deuxième sac le suivit. Les affaires de Kira ne semblaient pas être là. Avec difficulté, Genis se redressa, sentant ses abdominaux se plaindre. Il n'était décidément pas assez sportif.

Les déplacements dans les conduits avec les sacs était difficiles, mais pas impossible. Il avança petit à petit, cherchant quel chemin avait pu parcourir Naga. Il erra un moment, perdant la notion du temps. Il monta et descendit tellement qu'il ne savait même plus où il en état par rapport à la hauteur du sol. Dans le brouhaha de la base, ses travaux et patrouilles, il distingua la voix de Naga. Difficile de distinguer ce qu'elle disait mais elle semblait être sous lui. Il s'appuya sur une grille et essaya de scruter l'intérieur de la salle pour trouver sa compagne de voyage. C'est à ce moment que la grille céda. Voulant se rattraper, Genis attrapa les sacs qu'il était parti chercher et tomba avec eux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PNJ
MessageSujet: Re: Dans la gueule de la Désianne... [PV Génis, Kira et Fayne]   Mer 27 Aoû - 11:18



       

   
Fayne Xylonia

Dans la gueule de la Désianne



       
Les prisonniers furent finalement maîtrisés – sans grand mal – et emmenés aux ruines de la base Désianne de Palmacosta. Les structures principales des cellules avaient été bien rafistolées, ce qui permettrait de retenir ceux-là en toute sécurité. Enfin, en théorie. Elle sépara le petit groupe afin d'isoler celle qu'elle jugeait la plus manipulable, mais aussi la plus potentiellement utile : la jeune fille brune à l'aura si particulière, si sombre et glaciale. Pendant que ses hommes installaient ses ''invités'' elle s'en alla faire un petit tour des lieux, afin de juger ce qui avait été fait en son absence. Les désians avait dû se débarrasser de quelques fouineurs de Palmacosta, si la ville n'avait donc pu avoir aucune preuve concrète de la reprise de l'activité de la ferme, ils étaient déjà en train de se douter de quelque chose. Décidément, il était temps qu'elle prenne des mesures sévères envers ces casses-pieds. Le massacre d'une autre ville, surtout aussi grande que celle-ci, n'allait peut-être pas plaire à ses hauts supérieurs qui privilégiaient un minimum de discrétion, mais tant pis pour ça. Elle devait mater cette révolte avant qu'elle ne devienne gênante.

Une fois ses quelques directives données, elle retourna vers la cellule de la demoiselle dont l'arme vibrait d'un flux de mana glauque. En arrivant dans la pièce, elle vit d'abord deux soldats en train de monter la garde, enfin, si on pouvait appeler ça monter la garde. Avachis sur une chaise, les pieds sur la table, ils étaient en train de jouer aux cartes. D'un coup de pied, la Désianne renversa la chaise de l'un d'eux et appuyant son pied contre son torse.

– C'est ce que vous appelez monter la garde ? Il y a du relâchement dans les rangs je crois … laissez-moi être clair. Je ne laisserai personne souiller la mémoire de Magnus, et nous savons, vous comme moi, que personne n'aurait osé se comporter de la sorte de son temps. Si vous lui manquez encore de respect, je me chargerai de vous l'apprendre.

Après avoir comprimé le torse du soldat sous son pied, elle le relâcha finalement pour se diriger vers la faux exposée un peu plus loin. Elle l'observa longuement et l'effleura du bout des doigts, longeant toute la lame courbe alors qu'un léger rictus se dessinait sur ses lèvres. Elle se retourna alors pour demander où ils avaient mis la fille, et se dirigea vers le placard dans lequel ils l'avaient jetée. Elle ouvrit sans plus de précaution et s'adossa dans l'encadrement de la porte avec un rictus narquois.

– Ce n'est pas le grand luxe chez nous pour le moment. Il faut nous excuser, dit-elle en se redressant et s'approchant doucement d'elle, mais de sales vermines sont venues détruire notre maison.

Elle s'arrêta juste devant elle et croisa les bras. Les ténèbres qu'elle voyait au fond de son regard lui plaisaient. Cette haine, ce mépris … Son aura était chargée d'une rage réprimée, qui ne demandait qu'à exploser. Elle était comme un oisillon dont le nid avait été heurté par une pierre, arraché trop tôt à la chaleur de son foyer par une main puérile et égoïste, celle de ces abjectes créatures que sont les humains. Du moins, c'est ce qu'elle pensait deviner … c'était souvent le même problème, lorsque l'on rencontrait un demi-elfe aussi frustré.

– Je devine ta colère. Ta rage et ton mépris sont palpables, il n'y a qu'à te regarder. Sais-tu qui est cette fille qui t'accompagnait ? Celle aux cheveux verts … Elle laissa un silence planer avant de répondre. C'est une traîtresse à sa race. Elle lutte contre nous, contre son propre sang. Elle aide ces abjects humains à nous détruire, à nous arracher à notre famille. Je trouve ça dégoûtant … pas toi ? Elle est de notre race, et elle méprise les demi-elfes. Comment pouvons-nous en arriver là … ?

Elle l'observa un instant de nouveau en silence et eut un léger ricanement. Elle regarda la faux qui apparaissait juste derrière elle et plongea de nouveau son regard sur elle.

– Tu pourrais faire de grandes choses avec cette arme, auprès de nous. Nous ne réclamons que justice. Nous voulons nous venger pour toutes les souffrances que les humains nous on causées. L'âge des demi-elfes sera le signe de notre salut à tous. Un monde où nous pourrons tous être en sécurité … Ne penses-tu pas que notre devoir est de tout faire pour éviter à la future génération de vivre ce que nous avons subi ? Son regard se fit plus pénétrant, comme si elle lisait en elle. Tu pourrais nous aider, dans notre quête de justice.

La désianne estimait que la possédée pouvait représenter une arme dévastatrice, incroyablement puissante. Elle avait entendu parler des armes maudites, aussi puissante qu'incontrôlable pour quiconque s'en imprègne … Mais si elle parvenait à maîtriser la porteuse, alors elle pourrait user de cette arme à sa guise, pour qu'elle serve ses intérêts. Bien plus qu'une arme, cependant, cette fille lui rappelait pas mal sa situation, avant que Magnus ne la trouve.

– Au fait, je m'appelle Fayne. Quel est ton nom ?
       
       
       

© Code Anéa - N-U
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carnet de voyage
Titre: Escrimeuse perdue
Classe: Chevalier-Mage
Infos +:
avatar

Naga Miriel
MessageSujet: Re: Dans la gueule de la Désianne... [PV Génis, Kira et Fayne]   Mar 18 Nov - 21:01



Naga Miriel
© Never-Utopia


Elle n'arrêtait pas de se cogner le front contre le plafond bas du conduit. Peu importe à quelle hauteur elle s'abaissa, il fallait croire que les bouts de métal pliable en avait après elle. Oui, la Renégate était maudite, par le sang et par le métal, elle l'était. Après avoir quitté Génis, Naga avait continué un peu, puis bifurqué sur la droite. Un courant d'air frais vint s'infiltrer sous sa robe rouge : soit elle n'était plus très loin d'une salle bien ventilée, soit une hélice se cachait dans les parages. Au vu du bruit qui résonnait dans le conduit, elle opta pour l'hélice.
Oui, parfois Naga se faisait des réflexions idiotes, mais si cela lui permettait de passer le temps... Car, dans cette bouche d'aération, coupée de toute lumière, on pouvait rapidement perdre la notion du temps. Elle ne savait même plus si elle tournait en rond depuis cinq minutes ou depuis une heure...

Finalement, au détour d'une intersection, elle entendit des voix. Certes, à cette distance, elle ne perçut que de vagues échos, mais cela l'aiderait à se diriger dans le dédale de fer. Heureusement qu'elle était chanceuse, car la première grille qu'elle vit donnait directement accès à la salle de contrôle du système de surveillance. En bas, il y avait deux Désians, qui discutaient de tout et de rien, avachis dans leur fauteuils, les yeux à moitié rivés sur la multitude d'écran.
Vu leur comportement, la Demi-Elfe pensa fortement qu'ils n'avaient même pas remarqué leur évasion de la cellule, à elle et Génis. D'ailleurs, elle eut une pensée à son égard...

*Naga espère qu'il a réussi à récupérer nos affaires, sinon Naga devra se battre à mains nues... Et Naga n'aime pas ça du tout !*

Oui, le froid et le tranchant d'une lame lui était bien plus préférable que de sentir les os de ses adversaires craquer sous ses coups, ainsi que le sang chaud dégoulinant de ses mains. Oh, elle savait se battre sans armes, c'était le B-A-BA de l'entraînement au service de recrutement des espions Renégats, mais cela lui déplaisait. Cela lui rappelait de mauvais et lointains souvenirs, tout aussi chaud et ensanglantés...
Les deux flemmards lui tournaient le dos, peut-être aurait-elle le temps de descendre discrètement, de préparer un sort ou d'utiliser une technique de combat furtive pour les mettre K.O. Peut-être une ou deux petites impulsions électrique de son sort Lame de Tonnerre ? Non, cela risquait de créer un court-circuit dans les appareils et alerter tout le monde qu'elle était là. Pareil avec Lisière Aqua. Il ne lui restait plus que Cyclone, mais dans une si petite pièce, cela ne servirait à rien...
Bon, ben il fallait en venir aux mains alors. Naga releva doucement la grille et se glissa doucement hors du conduit, tel un félin. Les deux Désians n'avaient toujours pas remarqués sa présence. Elle avança pas à pas derrière eux, évitant de poser le talon de ses bottines au sol pour la faire repérer.

- Comment tu la trouves la nouvelle Boss ?
- Elle est totalement canon ! Bien mieux que Magnus. Mais d'un autre côté...
- Elle fait bien plus peur, hein ?
- Carrément !

Celui de gauche se pencha alors sur son écran et remarqua enfin que la cellule était vide. La Renégate vit dans l'écran le reflet du garde qui écarquillait les yeux, bouche bée et pointa un index sur la télé. Ce qu'il pointait ? Le reflet de Naga derrière lui.
Lorsqu'elle s'en redit compte, elle ne lui laissa pas le temps d'agir et lui asséna un violent coup dans la nuque pour lui faire perdre connaissance. L'autre Désian eut le temps de se lever et de sortir son épée, prêt à se jeter sur elle. La demoiselle poussa l'une des chaises à roulettes vers lui pour faire diversion et s'éloigna un peu, afin de se laisser le temps de préparer un sort rapide. Mais elle n'eut pas la chance d'arriver jusqu'au bout de la petite pièce : le bougre l'attrapa par l'épaule pour la faire se retourner.
Ni une ni deux, ses réflexes acquis lors de ses entraînements dans le camp de combat rapproché chez les Renégats lui revinrent en mémoire. Avec son autre main, elle lui choppa l'avant-bras, passa son épaule sous le coude de son adversaire et, d'un même mouvement, abaissa l'avant-bras et remonta le dessous du coude. Le craquement qui résonna dans la salle fit frissonner Naga. Mais la belle ne se laissa pas démonter pour autant et donna un coup dans le thorax du Désian pour lui couper le souffle. Penché en avant, il ne lui resta plus qu'à lui donner un coup de genou pour le mettre K.O pour un bon moment.

La femme aux cheveux menthe à l'eau poussa le premier Désian vaincu de sa chaise et prit sa place. Elle scruta les écrans, passant d'une caméra à l'autre, d'un bloc de la Ferme Humaine à l'autre, d'une cellule à une salle d'interrogatoire. C'est dans cette dernière qu'elle trouva Kira. Elle était assise sur une chaise, avec deux Désians dans la pièce, et Fayne. La jeune fille n'avait pas l'air blessée. Un peu plus loin sur le mur était épinglée le plan de la Ferme. Une aubaine ! Il y avait aussi les conduits d'aération d'indiqués. Naga mémorisa le chemin à prendre, où tourner, puis repartit dans le long et bas tuyau.
Il fallait faire très vite si elle voulait profiter de l'effet de surprise. Car, entre leur évasion et sa petite affaire dans la salle de surveillance, Fayne Xylonia aura rapidement vent de leur escapade pour repartir de la ferme, et avec Kira. Il fallait absolument qu'ils repartent avec la possédée , car entre les mains de la demi-elfe Désianne...
Elle ne mit pas longtemps à arriver vers la salle d'interrogatoire où était retenue Kira. La voix de Fayne faisait écho dans le conduit, ce qui rendait ses paroles quelques peu incompréhensibles. Cependant, Naga put en percevoir une partie :

- Tu pourrais faire de grandes choses avec cette arme, auprès de nous. Nous ne réclamons que justice. Nous voulons nous venger pour toutes les souffrances que les humains nous on causées. L'âge des demi-elfes sera le signe de notre salut à tous. Un monde où nous pourrons tous être en sécurité … Ne penses-tu pas que notre devoir est de tout faire pour éviter à la future génération de vivre ce que nous avons subi ?

Elle essayait de la rallier à sa cause. Profiter de son immense pouvoir, faire de Kira une arme à part entière... Ou plutôt de profiter du démon. Quel intérêt aurait-elle à porter sur la jeune fille, si ce n'est pour se procurer le démon en elle ?
Au moment où Fayne venait de lui demander son nom, la porte de la salle s'ouvrit et un soldat vint avertir la Demi-Elfe. Elle sortit, accompagnée des deux Désians. Naga saisissa l'occasion pour sortir du conduit et libérer Kira.

- Nous devons faire vite, lui expliqua la Renégate. Génis est parti récupéré nos affaires, Naga espère qu'il ne lui ai rien arrivé en chemin...

Quand on parle du loup, on en voyait la queue. A peine avait-elle fini qu'un boucan métallique éclata dans la pièce. Une autre grille d'aération, un peu plus loin, avait cédé sous le poids -certes léger mais non négligeable- du petit demi-elfe aux cheveux argentés. Se rattrapant d'une main au bord de l'ouverture, l'autre agrippait avec force les sacs de voyage et la rapière de Naga. Mais le garçon n'était pas sportif et il alla vite rejoindre les sacs sur le sol en terre battue. La demoiselle alla l'aider à se relever et récupéra sa lame, qu'elle attacha immédiatement à sa ceinture. Elle s'assura rapidement avec le petit génie que rien ne manquait et, lorsqu'il aborda la question de la fuite de la ferme, elle se retourna vers Kira et lui lança « Naga réfléchira en cours de route ! ». Ils étaient trop pressés par le temps pour se permettre le luxe de trouver un plan en restant dans cette pièce-là.

Cependant un autre problème se posait à eux, un problème armée d'une faux. Naga espéra de tout son coeur que les quelques paroles de Fayne n'ait pas dévasté le peu d'humanité dans la psychée conflictuelle de Kira...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carnet de voyage
Titre: Faucheuse étrange
Classe: Mage chevaleresque
Infos +:
avatar

Kira Dark
MessageSujet: Re: Dans la gueule de la Désianne... [PV Génis, Kira et Fayne]   Lun 22 Déc - 11:37

Dans la gueule de la désianne

Kira Dark



*Deviens une des leurs. Deviens une désianne.
Non, je ne peux pas, je ne dois pas.
Pourquoi ? Tu en a profondément envie, je le sens en toi. Tu ne veut... *

- Je devine ta colère. Ta rage et ton mépris sont palpables, il n'y a qu'à te regarder. 

*...plus me résister, tu es à bout de force. Plus tu me repousses, plus tu t'épuises...*

- Sais-tu qui est cette fille qui t'accompagnait ? Celle aux cheveux verts … 

*...plus je me rapproche de toi. Ne lutte pas, tu n'en a plus la force. Aujourd'hui tu sombreras en mon pouvoir.
Non ! *

-Non...
-C'est une traîtresse à sa race. Elle lutte contre nous, contre son propre sang. Elle aide ces abjects humains à nous détruire, à nous arracher à notre famille. Je trouve ça dégoûtant … pas toi ? Elle est de notre race, et elle méprise les demi-elfes. Comment pouvons-nous en arriver là … ?

Kira leva les yeux. Derrière la chef désianne, elle pouvait entrapercevoir la faux. Et cet aura écarlate qui entourait l'arme démoniaque, cet aura qu'elle seule pouvait voir.  Avant, il lui était à peine perceptible...à présent il lui semblait qu'il illuminait la pièce entière.

*Pourquoi refuses-tu de devenir l'une d'entre eux ? Ton père était bien un désian !
Mon père a quitté les désians...
Et tu sais pourquoi ?
La ferme !
Parce qu’il était faible. Mais tu n'est pas faible ! Tu a mon pouvoir. Ne veux tu pas res... *

-Tu pourrais faire de grandes choses avec cette arme, auprès de nous...

*...sentir le plaisir de tuer ?
Mais...
Tu n'auras plus jamais à te poser de question, tu n'auras plus jamais peur.*

La demi-elfe continua de lui parler. Mais tout se brouilla autour d'elle. La pièce disparut, l'obscurité avala le décor. Il faisait froid. Et en face d'elle la faux ondulait comme une image à la surface de l'eau. Kira, lentement, approcha sa main de l'arme. Ses doigts passèrent à travers, comme si elle n'avait pas été là. Quand elle les ressortit du reflet, ils étaient couverts de sang.

- Au fait, je m'appelle Fayne. Quel est ton nom ?

L'hallucination c'était évanoui. Un désian fit son apparition derrière Fayne, et lui murmura quelque chose à l'oreille. Fayne ferma la porte, et Kira se retrouva dans l'obscurité. Le silence revient.

Quelques minutes plus tard, Kira entendit du bruit de l'autre côté de la porte. Cette dernière s'ouvrit dans un horrible grincement. Naga se tenait dans l'encadrement de la porte. Kira se releva et sortit. La demi-elfe lui expliqua rapidement le topos. Soudain, Génis tomba du ciel...ou plutôt du conduit d'aération.

Pendant que la jeune femme aux cheveux mentholés aidait le garçon, Kira s'approcha de la faux. Du bout des doigts, elle en effleura la lame. Sa main se posa enfin sur le manche. Elle la souleva, et se tourna vers ses amis (?).

Ils sortirent de la salle. Génis était en tête, et Naga entre Kira et le demi-elfe. C'était étrange cette disposition, Naga aurait été plus efficace à l'avant du groupe au cas où des désians attaqueraient. Mais...c'était comme si le femme demi-elfe ne lui faisait plus confiance. Comme si elle avait peur de Kira.

Kira essaya de ne plus y penser, et jeta un coup d’œil derrière elle. C'est là qu'elle commença à comprendre que c'était finie pour elle. Une fumée noire la poursuivait, une fumée qui cachait toute lumière. Et de partout, sortaient des bras qui tentaient de l'attraper au passage. Elle les sentait effleurer ses cheveux, et ses habits. Le pouvoir de la faux commençait à la rendre folle.

Soudain, Kira percuta le dos de Naga. Le petit groupe s'était arrêté. La demi-elfe jeta un coup d'oeil vers la possédée.

-Désolée, murmura la faucheuse.

Elle se rendit alors compte que sa voix tremblait.

-Naga ? Naga...je crois que je suis fichue...
(c) Madouce sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carnet de voyage
Titre: Magicien
Classe: Mage
Infos +:
avatar

Genis Sage
MessageSujet: Re: Dans la gueule de la Désianne... [PV Génis, Kira et Fayne]   Lun 22 Déc - 16:03

Décidément, la maladresse de Genis l'avait fait chuter déjà pas mal de fois lors de cette aventure. Cela dit, cette fois, il n'y avait pas Raine pour le consoler comme à Triet. Il fallait qu'il prenne sur lui. Il ignora donc la petite douleur due à la chute et s'occupa de faire l'inventaire de ses propres affaires. Tout était là, apparemment. Avec un soupir de soulagement, Genis, releva les yeux pour voir Kira. Elle était un peu bizarre... enfin, plus bizarre que d'habitude. Enfin, après avoir été enfermée, on pouvait se dire que ce n'était pas si anormal que ça. Malgré tout, le jeune garçon n'arrivait pas à se dire que c'était la même Kira. Quelque chose avait changé. Non, elle n'était pas possédée, il devait s'imaginer des choses à cause de son voyage dans les tunnels d'aération. Après tout, même pour un enfant comme lui, c'était exigu et pas très agréable.

- On part par où, maintenant, Naga ?

La femme ne le savait pas. Elle comptait y réfléchir en chemin. Autant dire que c'était de l'improvisation pure et simple. De toute manière, les Désians n'ont pas pu remettre toute la base à neuf, les systèmes de sécurités devaient avoir des failles. Mais cette pensée, le garçon n'osa pas l'émettre à voix haute. Pour réciter une leçon ou trouver une solution à un problème, il était confiant. Pour trouver un plan et le proposer aux autres, déjà beaucoup moins. Il lui manquait un peu de confiance en lui dans ce domaine. Il attendit donc sagement une idée, quelque chose. Ils commencèrent par sortir de la salle, c'était un bon début. C'est à ce moment qu'il entendit Kira dire qu'elle était désolée. Le garçon aux cheveux argentés se retourna et bouscula presque Naga pour se mettre face à Kira quand elle lâcha qu'elle était fichue.

- Comment ça, fichue ? T'as pas le droit de dire ça ! Tu es avec nous, non ?

Les paroles ne semblaient pas atteindre la jeune fille, Genis insista donc, ne réalisant pas qu'il était en danger.

- Ecoute, quoiqu'il arrive, nous resterons amis, d'accord ? Tu pourras toujours compter sur moi, ne t'en fais pas ! Nous nous en sortirons ensemble !

Genis ne pouvait pas savoir ce qui allait suivre. Il était à des lieues de connaître la souffrance qui allait s'abattre sur lui, des efforts de Naga pour l'aider mais qui ne l'empêcheront pas de souffrir. Il était encore naïf et pensait que tout pourrait se résoudre simplement avec des mots gentils et des sentiments entre amis. La faux à laquelle il ne prêtait à ce moment aucune attention allait être l'instrument de sa souffrance physique comme elle était celle de la souffrance mentale pour Kira...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carnet de voyage
Titre: Escrimeuse perdue
Classe: Chevalier-Mage
Infos +:
avatar

Naga Miriel
MessageSujet: Re: Dans la gueule de la Désianne... [PV Génis, Kira et Fayne]   Jeu 19 Fév - 15:05



Naga Miriel
© Never-Utopia


Tout s'est passé très vite. Ils venaient à peine de se retrouver et de quitter la pièce où était retenue Kira qu'un problème de taille se dressait devant eux. "Je crois que je suis fichue..." entendit-elle dire Kira d'une voix tremblante. Ils s'étaient stoppés au beau milieu d'un couloir à moitié dégradé. Les trous causés à l'origine par l'explosion de la ferme, et dorénavant rongés par la rouille, laissaient apparaître nombre de câbles dans un état plus ou moins déplorable. Il n'y avait pas de caméras de sécurité, ils étaient donc tranquille un petit moment... Jusqu'à ce que des désians reviennent dans le coin. Mais le secteur allait rapidement s'animer...

Tandis que Génis tentait de consoler Kira, Naga sentit une puissance sombre croître d'un seul coup. Et malgré son entrainement de renégate et ses réflexes de demi-elfe, elle n'eut que le temps de bousculer Génis à terre avant que la faux ne s'abatte sur lui. La lame de cette dernière les manqua de peu, allant se planter un instant dans le mur sur la gauche de la possédée.
La Renégate jeta un rapide coup d'oeil à la demoiselle : tête baissée, bras droit tendu agrippé à la faux démoniaque et une sombre aura l'entourant. Elle était dans un pire état que la nuit où elle l'avait rencontré ! Si, en plus, aucune des paroles de Génis ne l'avait atteinte, ils allaient face à un terrible danger...
La jeune femme n'hésita pas à sortir sa rapière, aidant le cuistot à se relever, les yeux rivés sur Kira. Elle le poussa derrière elle pour le protéger, et recula pour mettre un peu plus de distance avec la démonette.

- Rien de cassé ? demanda-t-elle en jetant un rapide coup d'oeil par dessus son épaule.

Le demi-elfe lui répondit par la négative, mais cet interlude suffit à leur adversaire pour porter un autre coup, vertical cette fois. La jeune femme la bloqua de justesse, mais la force décuplée de Kira lui donnait du fil à retordre. Si bien que Naga dû ployer un genou, sa lame au dessus de sa tête. En face d'elle, son ancienne amie chantonnait une petite comptine pour enfant, aux paroles très lugubres et morbides. Un sourire sadique s'étirait sur son visage d'ivoire.
Était-elle vraiment fichue ? L'avait-elle sentie venir avant qu'elle ne bascule ? Rien n'était sûr, rien n'était joué. En tout cas, il valait mieux pour eux que ce n'était pas le cas, sinon les désians n'auront qu'un peu plus de ménage à faire, et possiblement une nouvelle recrue dans leurs rangs... Merci Fayne !
Une goutte de sueur perla sur le front de la renégate, et dégoulina le long de sa tempe pour s'écraser sur son épaule droite. Sa situation était devenue une sorte de test d'endurance, jusqu'à ce que l'une des deux décident de bouger et d'attaquer... Ou le temps que le petit magicien prépare son sort. Derrière elle, elle entendit Génis lui ordonner de bouger de là, ce qu'elle fit en une roulade plongée. La demoiselle eut juste le temps de sentir une vive chaleur raser de près son visage, tandis que le sort de Feu alla droit sur Kira.

Pour le moment, il n'y avait rien d'autre à faire que de répliquer. Kira n'était plus là, le démon de sa faux avait pris sa place dans son enveloppe charnelle, mais était-ce temporaire, ou bien définitif ? Seule la possédée aurait pu leur dire à cet instant. Trop de pensées se chamboulaient dans le cerveau de Naga, mais rien de bon en résultait. Il fallait la combattre, ou fuir et combattre sans aucun doute des Désians au bout du couloir. Car, après le bruit des lames et du sort, si personne ne les avait entendu, c'est que les travaux d'isolation sonore ont été très bien réalisés !
La renégate se releva rapidement, mais son regard perçut une vive couleur pourpre sur le bras du demi-elfe. Un fin filet de liquide sanguin gouttait sur le sol dans un léger bruit régulier. Il avait sûrement été touchée lors de l'attaque surprise de Kira, et de cela allait en résulter un autre problème malheureusement... De ce qu'on lui avait parlé des armes démoniaques n'en résultait rien de très agréable : on pouvait se faire posséder, comme leur amie qui leur faisait face, mais les blessures provoquées par de telles armes prévoyaient pour la victime des heures de souffrance, voire pouvant entraîner la mort si rien n'était fait pour la soigner. Ils devaient donc partir au plus vite d'ici, quitte à laisser derrière eux la jeune Kira...

De tout cela, il ne s'était écoulé qu'une fraction de seconde. Mais à peine la brume du sort dissipée que la possédée se jeta vers eux, la lame d'ébène de la faux en avant. Ils n'avaient plus le luxe de perdre du temps à réfléchir. Naga fondit en avant et croisa le fer, tentant d'abaisser l'arme vers le bas, en vain. La jeune fille la désarçonna et lui asséna un coup horizontal visant à la décapiter proprement. Encore une fois, la bonne vieille rapière fit barrière entre les deux. Un crépitement suspect résonna près de Naga, mais elle n'en fit cure pour l'instant, préférant largement se concentrer sur son adversaire. Un autre sort vint frapper dans le dos la demoiselle, ce qui permit de libérer la femme aux cheveux verts et d'y mettre quelques mètres de distance.

- Nous n'avons pas le choix :nous devons fuir, expliqua Naga. Les Désians vont pas tarder à arriver, et Naga n'arrivera pas à tous les avoir...

Cela lui faisait mal au coeur à l'idée d'abandonner la jeune fille dans cet endroit lugubre, avec cette faux. Elle voudrait tellement l'aider, mais dans le cas présent, nulle parole ne pouvait parvenir à ses oreilles... Sauf si...

- Sauf si nous lui faisons lâcher la faux !

C'était une hypothèse, mais cela pouvait très bien fonctionner, et Kira reviendrait à elle. Mais ils devaient faire vite, car des bruits de pas se percevaient au loin dans l'obscurité, et les paroles de la comptine se faisaient de plus en plus persistants.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carnet de voyage
Titre: Faucheuse étrange
Classe: Mage chevaleresque
Infos +:
avatar

Kira Dark
MessageSujet: Re: Dans la gueule de la Désianne... [PV Génis, Kira et Fayne]   Sam 21 Fév - 16:00

Dans la gueule de la désianne

Kira Dark



Elle se sentit basculer en arrière, lentement. Son âme tombait, mais pas son corps. Et au loin... elle entendait la voix de quelqu'un. Elle tenta de s’accrocher à cette voix mais...Sa vision se flouta, la voix s'éloignait...Et elle, elle continuait de chuter.

Le bras de Kira se leva. La lame de la faux resta un moment suspendu dans les airs. Les deux demi-elfes ne semblaient pas comprendre ce qui se passait. Les lèvres de Kira s'étirèrent en un grand sourire. Soudain, l'arme fendit l'air. La lame toucha le garçon avant de s'enfoncer dans le mur de métal. La demi-elfe avait finalement réagi, et projeté le garçon sur le sol, lui évitant le plus gros de l'attaque.

Des bras se saisirent d'elle. Ils étaient trop forts pour qu'elle puisse s'en défaire. Elle tenta de se débattre. Elle devait à tout prix reprendre le contrôle de son corps avant que le pire n'arrive !

Le démon dégagea la faux du mur. Il fit tournoyé l'arme au-dessus de sa tête pour finalement l'abattre devant lui. La jeune femme en face le bloqua, tout en reculant pour protéger son compagnon.

-oh...marchand de sable... viens à moi cette nuit... ♪

Une ombre noire passa tout près d'elle, effleurant sa joue au passage, faisant frémir Kira de dégoût. Alors que la jeune fille tombait, la silhouette semblait s'élever grâce à d'obscures ailes. L'ombre s’éloignât d'elle.

Le démon força plus, obligeant son adversaire à plier un genou. Le face-à-face entre les deux femmes s'éternisa un bon moment. Le démon n'avait pas encore le contrôle complet de ce nouveau corps, mais c'était prometteur. Et l’âme de Kira ne devrait bientôt poser plus aucun soucis.

-...réconforte moi jusqu’à la lueur du jour... ♫
...tandis que l’obscurité tombe et les ombres s’assombrissent...♪
Je t’offre la bienvenue dans ma chambre.♪
Repose tes...


Cette sensation...d’étouffement. Ses mains osseuses qui s'enfoncent dans son âme. Au loin, une lumière scintille. Elle tente de l'attraper, mais...

Soudain son adversaire plongea sur le côté. Le démon fut emporté dans son mouvement et bascula vers l'avant. Mais avant que le corps de la possédée ne s'étale sur le sol, des boules de feu vinrent la cueillir dans l'estomac. Le choc la fit reculer de quelques pas.  Un écran de fumée résultant du sort de Génis la séparait de ses deux adversaires.

-... os sous mon lit...♫

Le démon traversa la fumée, faisant remonter la lame de l'arme maudite. Son adversaire bloqua une nouvelle fois l'attaque. Le démon Arawn dégagea son arme et visa ce coup-ci la nuque de Naga. Cette dernière stoppa le coup de justesse, grâce à son arme.

-... laisse tes mains sur ma tête...♪
...lance ton sort ...un … profond sommeil...♫


...sa main se referma sur le vide.
Et la lumière s'éteignit définitivement. Ici-bas, des centaines de bras grouillaient...


Un autre sort, dans son dos cette fois. Décidément, ce petit mage commençait à l'agacer.

...des centaines de bras, pour les centaines d'âmes dévorées par le démon.

-Et reste sous moi quand je dors.♪

La demi-elfe avait repris ses distances avec Arawn. Les deux compères semblaient mijoter une contre-attaque.

-Si je devais mourir avant de me réveiller...♫

Le démon se prépara à utiliser une importante quantité de Mana pour lancer une technique offensive. En face, l'enfant chargea un nouveau sort. La jeune femme aux cheveux mentholés était en garde devant lui, prête à repousser une nouvelle vague.

-Je t’offre mon âme à prendre. ♪

Alors que le jeune magicien jetait un nouveau sort, Arawn l'esquiva en roulant sur sa droite. Elle se releva aussitôt, et fonça sur eux, la lame de sa faux derrière elle, mana chargé, prête à jeter sa technique sur les deux voyageurs. Alors que le démon lançait sa technique « Bête noire », la jeune femme sauta sur son compagnon, le plaquant au sol. Finalement l'attaque leur passa au-dessus. L'explosion de mana atteignit deux désians à l'autre bout du couloir. Le démon éclata de rire. Ne pouvant plus s’empêcher de rire, il était plié en deux.

Kira ferma les yeux. Elle avait perdu.


(c) Madouce sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carnet de voyage
Titre: Magicien
Classe: Mage
Infos +:
avatar

Genis Sage
MessageSujet: Re: Dans la gueule de la Désianne... [PV Génis, Kira et Fayne]   Lun 23 Fév - 14:05

Un éclair passa devant le demi-elfe. S'il avait eu des sens plus développés, il aurait pu le sentir au ralenti, cette faux qui le tranchait. La pointe s'enfonça juste sous la clavicule au moment où il commençait à reculer. La chair fut coupée net, sans rien pour bloquer le tranchant maléfique de la lame. Le dos de la lame frotta contre les côtes, des éclats d'os se décrochant de l'ensemble à cause du frottement avec le métal. Aussi vite qu'elle était entrée, l'arme sortit des chairs en laissant une plaie béante. La coupure fut si rapide et nette que le sang ne gicla pas. Les nerfs envoyèrent l'information au cerveau mais celui-ci la refusa. Il anesthésiait l'organisme face à une douleur qu'il n'arrivait pas à appréhender et comprendre. Quand Naga, sans se retourner, demanda au jeune garçon s'il était blessé, il répondit par la négative. Il n'avait rien senti, après tout. Il observa le combat s'engager entre Kira et Naga. Que devait-il faire ? Il ne voulait pas blesser Kira, elle était devenue une amie à ses yeux, il ne voulait pas ! La vie de Naga était en danger, que devait-il faire ? Après une longue hésitation, il envoya des boules de feu minables. Leur puissance dérisoire lui rappela les premières qu'il avait réussi à lancer quand il était plus jeune à Isélia. Oui, il n'arrivait pas à se motiver assez pour réellement blesser Kira. C'est alors qu'il le sentit, ce liquide chaud. Il posa la main dessus, comme pour se débarrasser d'une petite gêne. Sa main revint couverte de sang.

Du sang ? Pourquoi du sang ? Comment ? Le coup de faux juste avant ? Mais Naga m'a fait l'éviter, non ? Je n'ai rien senti, pourquoi ?

A la vue de son fluide vital sortant de lui, Genis sentit une peur panique le prendre, ses jambes se mirent à flageoler et se tenir debout demandait un effort considérable pour lui. Il releva les yeux, le combat continuait. Il lança d'autres boules de feu encore plus faibles que le précédentes. Se concentrer était trop difficile, son attention étant prise par le sang qui coulait de son torse et son bras. Combien de sang avait-il perdu ? Combien allait-il encore en perdre ? Il n'en savait rien, il ne savait pas quoi faire. Il n'était qu'un petit garçon et il était hors de question de mourir comme cela. Il n'était pas un héros comme Lloyd mais il était trop jeune pour mourir si vite, non ! La réaction était puérile, au fond et le demi-elfe le savait. On ne décidait pas de l'heure de sa mort, on ne pouvait qu'essayer de la retarder. Concentrant se magie avec un peu plus de puissance, il lâcha de nouvelles boules de feu, incapable de faire mieux, mais cette fois, la possédée esquiva et riposta. Heureusement, Naga plaqua Genis au sol et l'attaque passa au-dessus. Le garçon entendit des cris de douleurs, probablement des désians. Il voulut se relever mais la faiblesse l'envahit. Alors qu'il allait se dresser sur ses jambes, il retomba mais quelqu'un le rattrapa. Naga avait parlé de séparer Kira de la faux ? Il faudrait combattre en équipe pour avoir une chance de le faire et voilà qu'il devenait un boulet.

La colère pointa en lui, mais tellement faible, tellement floue… Tout était flou autour de lui, tout était inconsistant. Tout ce qu'il savait, c'est qu'il sentait quelqu'un le prendre et le poser sur quelqu'un chose de relativement dur mais qui sentait bon, comme un peu de parfum. Entrouvrant les yeux, il vit les cheveux verts de sa compagne de voyage. Ah, il était sur son dos, alors. Vu le ballottement qu'il percevait, elle était en train de courir en le portant sur le dos. Décidément, il était devenu un boulet dans tous les sens du terme. Qu'était-il advenu de Kira ? Naga avait probablement été obligée de la laisser derrière par sa faute à lui. Il se sentait responsable de la transformation de Kira. Il avait été incapable de la sauver et pire, il avait été une gêne pour celle qui aurait peut-être pu. Des larmes de rage et de tristesse coulèrent alors que les ténèbres bienvenues de l'inconscience le submergeait. Oui, il aurait moins mal ainsi. Naga trouvera un moyen de le soigner, il avait confiance en elle. Elle ne maniait pas la magie de soin, cela dit.

Nee-san ! Raine… où es-tu ? J'ai besoin de toi… et tu me manques…

Les dernière pensées de sa conscience à ce moment furent pour sa sœur, probablement celle qui pourrait le soigner le plus efficacement, mais surtout celle que son coeur voulait le plus revoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carnet de voyage
Titre: Escrimeuse perdue
Classe: Chevalier-Mage
Infos +:
avatar

Naga Miriel
MessageSujet: Re: Dans la gueule de la Désianne... [PV Génis, Kira et Fayne]   Mar 24 Fév - 16:43



Naga Miriel
© Never-Utopia


Il le fallait, elle le devait, c'était inéluctable. Kira avait sombré, le démon l'avait remplacé. Ils fallait fuir. Génis lui avait menti et était gravement blessé, sans doute pour ne pas l'inquiéter. Le mana se faisait lourd et pesant dans l'étroit couloir, et en face des deux demi-elfes approchait la Mort. Ils devaient fuir. Mais peut-on fuir la Mort ? Peut-on s'échapper aussi facilement des ténèbres ? Peut-on réussir là où Kira avait sombré ?
Le magicien lança un énième sort de Boules de Feu, mais il était très faible. Les boules volantes avaient à peine égratigné le démon, qui s'élança vers lui. Ni une ni deux, Naga fonça à son tour et plongea que Génis, lui évitant de perdre la tête une nouvelle fois. Dans sa lancée, elle l'attrapa et le mit sur son dos, courant droit devant elle.

*Mettre de la distance entre nous... Ne pas se retourner... Courir... Courir !*

Des désians étaient arrivés derrière Kira, et l'attaque de la faux qu'elle avait esquivé les avait frappé de plein fouet. La renégate percevait encore leurs hurlements de douleurs, qui s'atténuaient lentement dans la base Désianne. Elle espéra ne pas en croiser sur sa route.
Et étrangement, son vœu fut exaucé : pas un chat n'était apparu au détour d'un croisement ou d'une pièce secrète. Pas même un seul signalement ou alarme n'avait résonné, et ce, même après avoir tourné et viré pendant plusieurs précieuses minutes car elle ne reconnaissait pas tel ou tel chemin. Ah ! Elle se serait bien passé d'un tel sens de l'orientation dans un moment pareil ! Mais cela était tout de même très étrange... A croire que les deux demi-elfes n'intéressaient pas Fayne ?
Cependant, pour le moment, la priorité n'était pas de tergiverser seule dans sa tête sur le pourquoi du comment. Il n'y avait que deux points primordiaux : se mettre à l'abri et soigner Génis. Elle sentait dans son dos le liquide rougeâtre et chaud lui couler le long de la colonne vertébrale.

- Génis ! Tu entends Naga ?!

Il fallait le maintenir éveillé le plus longtemps possible pour éviter qu'il ne tombe inconscient. Mais il ne répondait pas.
Alors que la demoiselle venait enfin de franchir les portes grandes ouvertes de la base, elle poursuivit un instant, allant se réfugier dans les fourrés. Délicatement, elle déposa le jeune garçon contre un arbre et alluma une torche de fortune pour examiner l'étendue des dégâts. Toute la partie gauche du haut de la tenue du petit cuistot avait virée au rouge, ainsi que le côté gauche de son bermuda bleu. La faux avait apparemment frappé au niveau de son épaule, vu la masse rouge foncé. Naga planta la torche dans le sol et allongea Génis sur l'herbe un peu humide. Sa peau était blanche comme neige, et de grosses gouttes de fièvre perlaient à foison sur son front. Doucement, elle décolla la veste de la plaie et déchira le T-shirt car trop dangereux de soulever plus le corps meurtri du demi-elfe.
Le sang coulait sans s'arrêter, comme une petite fontaine de vin. La jeune femme se saisissa de la gourde d'eau dans le sac de voyage et inonda l'ouverture. Quelques caillots de sang séché restaient accrochés aux bords de l'entaille. Elle devait bien faire une quinzaine de centimètres ! Il fallait qu'elle mette la main à la pâte pour tout vérifier...

- Désolée Génis... Naga est vraiment désolée...

Et les doigts fins de la renégate palpa la peau du mourant au niveau de la plaie. Son visage exprima une grimace de douleur, suivi un faible grognement. Il avait la clavicule fendue, comme si cela avait été du beurre mou. Quelques éclats d'os ressortaient sur le côté et un peu dans le dos. Des vaisseaux sanguins étaient complètement sectionnés.
Naga n'était pas médecin ou guérisseuse, et encore moins chirurgienne, mais le temps pressait, et si elle ne faisait rien, le Demi-Elfe allait mourir dans ses mains. Pour commencer, elle lui administra un sort Premiers Soins. Ce n 'était pas grand chose, mais si cela pouvait lui permettre de gagner du temps... Puis elle alla fouiller rapidement dans le sac et en tira une aiguille à coudre. Elle arracha l'un de ses propres cheveux, le passa dans l'aiguille et retira ses gants...


Naga avait passé le restant de la nuit à tenter de le sauver. Les veines et vaisseaux sectionnés avaient été recousus, les éclats d'os retirés comme elle avait pu et la plaie en elle-même refermée. Elle avait épuisé son mana à lui administrer les Premiers Soins jusqu'à ce qu'il semblait dormir à point fermé. Son petit torse se soulevait de manière régulière, ce qui la rassura. Elle n'avait rien pu faire pour sa clavicule, il faudra attendre qu'elle se ressoude d'elle-même, ou bien qu'ils trouvent un guérisseur. Elle s'était servie de sa propre cape rosée pour lui faire bandages et écharpe pour son bras gauche. Malheureusement la fièvre était toujours là, et il lui paraissait qu'il délirait dans son sommeil. Il ne cessait de répéter le nom de sa soeur, retenue prisonnière dans la base du désert.
L'aube pointait le bout de son nez, et ils étaient là, tous les deux près d'un chêne. Des buissons touffus les camouflaient en partie, et pourtant il n'y eu aucune visite de Désians. Tant mieux ! La renégate se permit de fermer un court instant ses yeux pour une sieste de quelques minutes seulement. A son réveil, elle examina l'état de Génis : inchangé. La jeune femme changea le linge humide qu'elle avait placé sur son front afin de faire baisser la fièvre.

*Cela aurait pu être Naga...* se dit-elle. *Mais, à la place, c'est un jeune garçon qui est entre la vie et la mort... *

Elle ne put s'empêcher de verser quelques larmes.

*Et tout cela pour quoi au final ? Une prisonnière retenue à cause de son savoir ? Non, il a le droit de la revoir, de vivre avec elle tranquillement. il a le droit, après tout ça...*

D'un revers de main, les larmes disparurent. L'instinct de survie reprit le dessus. Ils étaient en zone sensible, encore trop proche de la base désianne. Prenant le sac de voyage sur une épaule, la renégate passa délicatement ses bras sous le corps de Génis, en faisant attention à bien placer sa main gauche sous les côtes pour ne pas appuyer sur la plaie.

- Nous devons bouger, sinon les Désians...

Elle continuait de lui parler, même si lui ne répondait pas. Le chemin était court pour trouver la route principale. Cette même route qui devait les mener à Palmacosta, un jour plus tôt. Elle marchait doucement, un pas après l'autre, pour limiter au maximum les dégâts. Elle l'avait soigné partiellement, et même s'il ne faisait plus d’hémorragie, la blessure pouvait très bien se ré-ouvrir d'un moment à l'autre.
C'est dans cette condition qu'elle croisa la route d'un paysan sur sa charrette, transportant des pelotes de paille.

- Bah alors ma p'tite dame, votre ami a l'air bien mal en point ! Je peux vous déposer quelque part ?
- A Palmacosta.

Palmacosta, la plus grande ville portuaire de Sylvarant, et sans doute là où Génis pourra être sauvé...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Dans la gueule de la Désianne... [PV Génis, Kira et Fayne]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Dans la gueule de la Désianne... [PV Génis, Kira et Fayne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Que je meurs à l’instant si l’envie me reprend de remettre ma tête dans la gueule du serpent [ pv Monsieur ]
» Wu et le plat de pâtes : le cul bordé de nouilles ou le plat dans la gueule ?
» Sebastian Lacrymosa
» [FB] Un invité surprise;
» [Environs de St-Jean-d'Angély] Dans la gueule du loup (Amy/Gabie)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tales of Symphonia - Another Fate - :: Sylvarant :: Dans le monde :: Les Plaines :: Archives - Les Plaines-