RSS
RSS


 

Partagez | .
 

 L'Alchimiste et le Séraphin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar Invité
Invité
MessageSujet: L'Alchimiste et le Séraphin    Lun 31 Mar - 8:01

Luin avait beau être dévastée, ses habitants avaient du courage.
Depuis son retour, Pietro se donnait à fond dans la reconstruction de la cité et les quelques autres personnes présentes n'en faisaient pas moins.
La reconstruction était longuette mais plus elle avançait, plus les nouvaux visages affluaient.
Des marchands et des paysans en priorité, mais aussi des mercennaires et quelques artisants.
Tout le monde semblait trouver un rôle à jouer et les chantiers avançaient bon train.

Athos avait obtenu de passer la nuit gratuitement en échange de donner un coup de main à la reconstruction d'une partie de l'auberge.
- Okay, je vais m'occuper de tout ça, par contre apportez moi les matériaux.
L'aubergiste et quelques autres hommes arrivèrent avec de nombreuses pierres taillées.
- Voilà bonhomme, on t'apporte le mortier...
- Du mortier ? Pourquoi faire ?
L'un des hommes paraissait dubitatif.
- Ben pour...
- Peu importe ! L'arrêta Athos en ricanant. Posez moi tout ça par ici.
Le jeune homme enfila ses gantelets et posa les mains sur les pierres.
- Je vois, la structure est assez simple... Bon, je vous fait un mur, de la taille del a charpente, c'est ça ?
Des étincelles jaillirent du bout de ses mains, puis un éclair se dessina entre chacun de ses gantelets et la roche.
Les hommes de Luin reculèrent d'un pas et Vandastel plaqua ses paumes contre la roche. Un puissant soufle se produit et une lumière enveloppa la zone d'où se dégagea un mur de granite.

Tous les regards étaient tournés vers le garçon qui fit un petit geste de la main et une sorte de salut :
- Athos Vandastel, Alchimiste, à votre service les gars !
On applaudit le jeune homme et il réalisa un second mur de la même manière. Après quoi, il eut droit à la nuit de sommeil qu'on lui avait promise.
Mais cette nuit fut quelque peu écourtée...
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: L'Alchimiste et le Séraphin    Mar 8 Avr - 16:23

Que s'était-il passé ? Colette priait à l'autel de la Tour du Mana, le petit groupe avait réussi à se débarrasser sans mal du gardien du sceau... Le voyage allait toucher à sa fin lorsque les Rénégats arrivèrent sur place. Kratos aurait pu s'en débarrasser sans problème en dévoilant sa véritable puissance, mais il a fallu que Remiel s'en mêle... Maudit Ange. Le mercenaire ne l'avait jamais vraiment supporté, il le trouvait trop vaniteux, trop ambitieux. Avait-il agi de son propre chef ? Ou sur ordre d'Yggdrasill ? Les deux suppositions avaient du crédit, mais le Séraphin ne pensa pas trop à cela. L'attaque du père spirituel de l'Elue du mana avait projeté la plupart des personnes au sommet de la tour dans tout Sylvarant. Kratos n'avait malheureusement pas échappé à cette règle, hélas. La chute avait été longue mais surtout douloureuse, même un homme de la trempe du mi-Humain mi-Ange n'aurait pu faire mieux. Il resta évanoui durant quelques heures avant de parvenir enfin à s'éveiller... Il voyait la Tour du Mana derrière les montagnes, il ne s'était donc pas échoué trop loin. Mais... Et les autres ? Avaient-ils disparu dans cette lumière, ou tout comme lui, avaient-ils été projeté plus loin dans le continent ? Luin se tenait derrière lui... Si Raine était encore en vie, elle aurait conseillé de se regrouper là-bas. Ce fût donc la première direction du mercenaire. Il voulait les revoir... Il voulait le revoir surtout. S'assurer que tout aille bien. Il ne pouvait pas rentrer tant qu'au moins il ne savait pas si Lloyd était à Luin ou non. S'il ne s'y trouvait pas, alors il retournait à Welgaïa et chercherait son fils de là bas. C'était la seule chose qui comptait désormais. Il avait clairement vu Colette être entrainé par Remiel, il n'y avait donc aucun souci à se faire pour elle. Enfin, du point de vue du Cruxis bien sûr.

Kratos pénétra dans la cité sans montrer de blessures apparentes. Il avait préféré se soigner avant de venir, évitant ainsi les regards des curieux. Bon, les soins ne fonctionnaient pas vraiment sur les vêtements et ces derniers étaient encore troué, sale et déchiré de toutes parts. Et, bien évidemment, les rares survivants encore de sortie au milieu de la nuit commençèrent à observer ce drôle d'énergumène. On avait presque l'impression que cet Humain avait subi autant de dégât que la cité. Mais pas le temps de réfléchir, il fallait aller à l'auberge voir s'ils ne se trouvaient pas là... Il poussa la porte du bâtiment en pleine rénovation, qui avait d'ailleurs gagné deux nouveaux murs depuis le dernier passage du mercenaire en ville. Ca ne chômait pas, visiblement. Une fois à l'intérieur de l'édifice, Kratos les remarqua enfin. Les Désians. Ils étaient trois, probablement des survivants de la ferme d'Asgard. Ils venaient de battre à mort l'aubergiste, qui n'aurait plus longtemps à vivre si on le laissait ainsi à l'abandon. En temps normal, Kratos n'aurait sûrement rien fait, les Désians étant initialement ses alliés. Mais s'ils étaient sous les ordres de Kvar, ça changeait tout... Et de plus, il était sur Sylvarant en tant que protecteur de l'Elue. S'il ne se battait pas, cela aurait sans doute l'air louche si quelqu'un le reconnaissant. Dans un long soupir, le mercenaire posa la main sur le pommeau de son épée tandis que les ennemis se retournaient, surpris de voir quelqu'un à cette heure tardive. Il était d'ailleurs étonnant de voir que personne n'était venu au secours de ce pauvre homme... Peut-être était-il seul dans l'auberge ? Il n'avait sans doute pas rouvert son commerce. Une chance que Kratos passe par là.

"Je ne sais pas ce que vous venez faire ici mais je vous offre une chande de vous enfuir en ayant la vie sauve. Si vous refusez... Pas besoin de plus de détail."

Un simple avertissement, ni plus, ni moins. Il n'avait pas envie de faire de long discours.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: L'Alchimiste et le Séraphin    Lun 14 Avr - 15:48

SOUS LA LUNE


La lune se dévoila à nouveau après le passage d'une bande nuageuse et son rayon éclata sur le visage d'Athos.
Il ne parvenait pas à fermer l'oeil. Impossible de trouver le sommeil.
Le jeune homme gromella en se retournant une énieme fois dans ses draps. Il était épuisé pourtant...
Il avait mis huit jours à ralier Asgard à Luin et son chemin vers Hima serait tout aussi fatigant. il devait dormir...

Quelques grognements et une dernière roulade plus tard, le jeune homme remit son pantalon et ses bottes, direction la fenêtre où il s'accouda.
L'air de la nuit était doux et le bise calme jouait avec ses cheveux. Tout semblait si paisible dans cette Luin en reconstruction.
Pourtant, un cri déchira la nuit.

Ni une ni deux, le jeune alchimiste se saisit de ses gants, les enfila en même temps qu'il sautait par la fenêtre. Il roula au sol et se releva de manière pathétique.
Tout en courrant, il s'interrogeait sur la raison de ce hurlement... Peut être s'affolait t'il pour rien.
Mais un hurlement de colère aussi intense n'était jamais de bon augure.
Ses foulées dérapantes le menèrent à l'endroit où il avait construit deux murs quelques heures auparavant.
Dérapant une dernière fois, le jeune homme se ferma la sangle de son gant droit et le retourna pour vérifier la jauge de mana sur son poignet gauche : à moitié pleine, parfait !

Un second cri de rage plus bruyant déchira l'air nocturne à l'instant où Athos découvrit une scène exceptionelle : Kratos Aurion, LE Kratos Aurion. Le seul et l'unique.
L'idole de Vandastel se tenait là, aussi impassible que jamais, son épée encore dans son fourreau, il venait visiblement d'esquiver une première attaque. Un premier Désian armé d'un sabre venait de manquer son assaut et reculait prudemment vers ses deux alliés qui se tenaient en retrait, arbalètes au poing.
Soudain, les deux autres Désians qui accompagnaient le blessé se saisirent de leurs arbalètes et firent feu sur Kratos qui leva son bouclier pour encaisser les flèches.

Athos poussa un hurlement et se jeta entre les deux fronts, abattant ses poings sur le sol en glissant :
Souffle du Dragon souterrain ! Terrasaut !
Son coup n'était pas chargé, aussi, le sol explosa mais ne projeta qu'un souffle suffisant pour effrayer et faire reculer les tireurs.
Profitant de cette occasion, le jeune homme se tourna vers Kratos qui semblait à peine surpris et lui fit signe de foncer.
- Allez-y ! Retenez les pendant que je les allume !
Il plaça ses mains devant lui et une lueur jaillit de ses paumes : la charge en mana était en cours, il allait bientôt pouvoir tirer avec Cerbère...
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: L'Alchimiste et le Séraphin    

Revenir en haut Aller en bas
 

L'Alchimiste et le Séraphin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» CATALOGUE d'Elessarion l'alchimiste
» A la recherche de l'alchimiste Todd Curaï (destin)
» Quête : Alchimiste
» Errok Barbe-Brûlée - Runiste, ingénieur et alchimiste
» Merric Claster, Séraphin déchu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tales of Symphonia - Another Fate - :: Sylvarant :: Archives Corbeille de Sylvarant-