RSS
RSS


 

Partagez | .
 

 Retrouvailles [PV Sheena, Aeron & Sélès]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Carnet de voyage
Titre: Poupée Brisée
Classe: Chevalier-mage
Infos +:
avatar

Sélès Wilder
MessageSujet: Re: Retrouvailles [PV Sheena, Aeron & Sélès]   Lun 8 Déc - 17:42


Sélès Wilder

Little fox




    Le compromis que lui proposa son frère était plutôt raisonnable, tant que cela lui permettait de rester avec lui. De toute façon, il ne pourrait jamais l'obliger à faire quelque chose qu'elle ne voudrait absolument pas, donc ce deal était plus pour faire joli que dans la réelle intention d'en profiter. Elle le suivit ensuite sagement pour rentrer jusqu'à l'académie, même si elle aurait bien passé un peu plus de temps encore à flâner à ses côtés. Elle aurait tout le temps pour ça à partir de maintenant, pas vrai ? Elle allait rester avec son frère et combattre à ses côtés pour la justice. D'ailleurs, elle remarquait seulement maintenant qu'elle ne lui avait même pas demandé ce qu'il s'était passé en réalité avec le roi et le Pontife. Cela traduisait bien de la confiance aveugle qu'elle avait en lui. Et ce n'était pas qu'une question de confiance, mais aussi tout simplement de on sens ! Quel intérêt aurait eu Zelos à assassiner le roi ? Aucun. En tant qu’Élu, il était bien le dernier à avoir un quelconque droit de régence sur le trône et en plus de ne pas l'intéresser, il était en très bon terme avec la famille royale et en tirait donc que plus d’avantages. Cependant, elle ne pouvait pas en dire autant de cette traîtresse de Sheena. Et si c'était elle qui avait tué le roi ? Et elle aurait ensorcelé son frère pour qu'il l'aide et se retrouve impliqué … elle avait avoué être du côté de Sylvarant après tout !

En entrant dans la chambre, c'est d'un regard hostile qu'elle jugea la ninja. Elle était à l'autre bout de la pièce, loin d'Aeron, et pourtant, la petite lady trouvait que c'était déjà trop près. Que s'étaient-ils dit pendant qu'elle était dehors avec son frère ? Qu'avaient-ils fait ? Si elle resta sage tout le temps que son frère était présent, la petite renarde ne tarda pas à sortir les crocs quand la ninja eut le malheur de rester un peu pour lui parler. Le mépris et la jalousie suintait du regard de la petite demoiselle, de ce même air avec lequel tant de nobles jugeaient les demi-elfes. Mais voilà, il y avait les demi-elfes innocents qui n'avaient jamais rien demandé à personne et il y avait les humains de petite vertu telle que cette Sheena Fujibayashi, qui avait trahi son village, son monde … son Élu. Elle la tenait responsable des accusations que l'on portait sur son frère et du malheur que cela avait provoqué sur elle. Si elle avait accompli sa mission, Sélès n'aurait jamais eu à fuir, elle n'aurait jamais été en danger … elle n'aurait pas connu Aeron ainsi …

Ce dernier point était bien entendu la seule chose qui la retenait de régler son compte à cette sorcière dès maintenant. Elle s'efforçait d'ailleurs de ne pas trop penser à cela, car ça valait presque des remerciements, en plus de combler tout le négatif que cela avait engendré. Mais non, jamais elle ne remercierait cette fille. Cette sorcière qui convoitait son frère et détournait l'intérêt d'Aeron … du moins, c'est ce qu'elle croyait. Il faut dire que le soupir émis par son compagnon ne l'aida pas à relativiser l'effet que Sheena avait sur les deux hommes de sa vie. Lorsque Sheena quitta la pièce sans un mot, le petit cœur de Sélès était pincé d'un sentiment de trahison.

Ses jolis yeux clairs lançaient des éclairs de rage et de rancœur sur le chevalier. Pourquoi ne la soutenait-il pas ? Après tout ce qu'ils avaient traversé à cause d'elle … C'était une traîtresse ! Elle avait causé bien des torts à Zelos. Pourquoi Aeron ne le comprenait-il pas ? Pourquoi prenait-il la défense de cette femme diabolique ? Oui, un soupir avait suffi à Sélès à se faire des films. Lui aussi devait être sous son emprise à présent et contrairement à d'habitude où elle en voulait entièrement à Sheena –et non à son frère alors que c'était pourtant lui qui cherchait la chose dans l'histoire– cette fois, elle en voulait à Aeron de se laisser charmer par la diablesse. Là encore, tout ne reposait que sur des spéculations fantasques tout droit sorties de son imaginaire et c'est bien pour cela que sa réaction n'en était que plus virulente.

Après avoir foudroyé mentalement son chevalier pendant quelques instants, la petite rouquine releva dignement le menton, détournant son attention de lui, comme s'il ne valait plus rien à ses yeux à cause de sa faiblesse imaginaire aux charmes imaginaires de cette ninja –pas imaginaire cette fois, hélas. Elle alla s'asseoir sur le lit libre, toujours avec ce même petit air digne. En plus d'être agacée par ce qu'elle s'imaginait, elle se demandait bien ce que Sheena et Zelos était en train de faire. Elle ne voulait pas qu'elle le touche … Si elle savait que c'était Zelos allait la toucher ! Enfin, même si on lui disait, elle s'imaginerait que Sheena l'a forcé avec un mauvais sort, cette bougresse

C'est alors qu'elle s'appliquait précisément à ignorer le chevalier que ce dernier approcha doucement. Lorsqu'elle le sentit tout près, elle daigna poser les yeux sur lui avec une certaine surprise. Qu'est-ce qu'il voulait ? Elle n'eut pas le temps de se poser la question que ses lèvres rencontraient déjà les siennes, s'effleurant tout en douceur … Ce n'est que lorsqu'il se redressa que la petite lady sursauta, ne se rendant compte qu'après coup de ce qu'il venait de faire. Sur le moment, elle faillit se mettre en colère, de peur qu'il se moque d'elle … mais ce n'était pas vraiment le genre de la maison, pas vrai ? C'est alors qu'il coupa tout sermon potentiel en un discours solennel. A se demander s'il ne l'avait pas préparé pendant des jours avant de le réciter comme un serment, une allégeance à une reine. De quoi flatter l’ego de la petite lady et aussi et surtout de lui fermer son clapet de petite chieuse paranoïaque et jalouse pour un rien.

La demoiselle n'était pas vraiment préparée à cela, elle qui ressentait une tendresse possessive à laquelle elle n'avait pas encore donné ces mots. Pourtant, pas besoin de traduire des sentiments bien présents. Le seul problème était de répondre et pour commencer, ça serait pas mal qu'elle se débarrasse de cette expression de surprise médusée et presque pétrifiée de son minois. Mais que répondre à cela ? Elle n'avait pas préparé de discours, elle ! Et elle était loin d'imaginer que ce genre de chose allait lui arriver un jour, ou si tôt en tout cas ! Elle avait pris l'habitude de vivre seule dans sa tour d’ivoire, même cette aventure ne lui avait pas vraiment apporter de quoi s'imaginer … Quelque chose comme ça.

Son premier réflexe fut de répondre quelque chose comme ''d'accord'', mais après mûre réflexion … ce n'était peut-être pas le plus approprié, alors elle se ravisa. Son cœur s'était emballé et ses joues étaient maintenant aussi pourpres que ses cheveux. Extraordinaire … femme ? De petite ado capricieuse, elle était passé à ''femme extraordinaire'' ? N'en faisait-il pas trop ? Enfin, cela faisait son petit effet sur Sélès qui aimait bien redorer son image de petite lady. Son esprit divaguait dans tous les sens. Elle ne savait plus quoi penser ni que dire … et encore moins que faire ! Tomber dans les pommes ? Ah oui, c'était une bonne idée ça. Allez petite cervelle, débranche toi un petit coup ! Mais non, elle restait plantée là, à le regarder comme si … comme s'il venait de déclarer sa flamme à une saloperie de petite teigne boudeuse en la qualifiant de femme extraordinaire !!

Depuis combien de temps était-elle restée comme ça ? Une seconde ? Une minute ? Une heure ? En tout cas, si ça faisait long pour elle, ça devait faire encore plus long pour ce pauvre Aeron qui attendait de savoir s'il allait se manger un râteau ou une pelle. Oui on est comme ça chez les Wilder ! On aime le jardinage.

— Je ne les accepte pas, Aeron … Dit-elle doucement, laissant poindre le râteau, et pourtant … Je les partage.

Et c'est la pelle, mesdames, messieurs ! Enfin non, un peu de retenu tout de même, pour une lady. Elle se contenta de baisser le museau en enroulant ses petits bras chétifs autour de la taille du chevalier pour l'étreindre, déposant son front contre son torse. Le temps de réponse avait peut-être été un peu long, mais elle avait du ratisser son cœur de fond en comble et passer par une introspection d'urgence avant d'enfin mettre ces mots sur ce qu'elle ressentait pour lui. Elle l'aimait … Il fallait au moins ça pour justifier toutes ses crises de jalousie. Pauvre garçon.


©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia édit' by Nika


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carnet de voyage
Titre: Elu Déchu
Classe: Chevalier-Mage
Infos +:
avatar
Admin
Zelos Wilder
MessageSujet: Re: Retrouvailles [PV Sheena, Aeron & Sélès]   Jeu 11 Déc - 20:16




Zelos Wilder
© Never-Utopia


La belle sembla troublée par cette preuve d'amour. Peut-être qu'elle ne partageait pas ses sentiments ? Avait-il été trop loin en l'embrassant ? Il aurait dû se contenter simplement de lui offrir la bague...

- Z... Zélos... ! S'écria-t-elle après un petit laps de temps, tout en se redressant. Elle posa sa main sur ses lèvres, comme pour les protéger d'une autre attaque surprise. Idiot d'Elu pervers ! N'essaie pas de te foutre de moi comme ça !

Elle était vraiment troublée. Ces paroles, elle ne les pensait pas vraiment, c'est simplement son système de défense. De toute façon, il voyait très bien qu'elle était rouge -malgré la nuit- et que le contenu de l'écrin la perturbait.

- C'est quoi ce jeu? La Carte du dernier baiser ? Pourquoi tu me donnes ça... ? Tu est vraiment... Mesquin, Zélos Wilder !

Même sa voix trahissait son chamboulement. Face à son comportement, il ne put s'empêcher de rire un peu avant de se relever à son tour.

- Joli nom, je n'aurais pas trouvé mieux... Pour le cadeau, gardes-le, jettes-le, offres-le à quelqu'un d'autre, après tout je m'en contrefiche...

*Car, si elle réagit ainsi, c'est que je n'ai aucune chance. D'ailleurs, je n'ai sans doute jamais eu une seule chance avec... *

Le rouquin se dirigea vers l'échelle qu'il avait gravit, plein d'espoir, plusieurs minutes plus tôt. Avant de descendre, il se retourna : Au fait, pour Sylvarant, dis-moi juste comment y aller. Pars devant retrouver tes amis, je viendrais plus tard. Tu me laissera ça sur une feuille, comme ça tu peux partir dès maintenant.... Plus rien ne te retient ici, n'est-ce pas ? Tu as payé la dette que tu avais envers moi en m'aidant à retrouver Sélès. Vu que c'est chose faite, tu es libre de faire ce que tu veux. Et je suppose que tu ne veux pas d'un toutou mesquin comme moi à tes basques dans l'autre monde. Vas-y, pars cette nuit, je viendrais plus tard sur l'autre planète. Après, seul le hasard décidera si on se reverra... ou pas.

Et sur ces mots, il lui adressa un signe de main, façon capitaine de la garde, et alla retrouver la chaleur des couloirs de l'Académie. Il se dirigeait vers la chambre où avaient été laissés Aeron et Sélès, quand un fou rire interminable le prit. Lui, le grand Zélos Wilder, tombeur de ses Dames, maître gigolo de Tesséha'lla, vient d'avouer son amour à une femme, lui a offert une bague et s'est fait rembarrer. C'était la première fois que cela lui arrivait. Et sans doute la dernière, en fonction de la tournure que prendrait les prochains événements...
Après tout, il lui fallait défaire le Pontife de ses fonctions. Sheena n'arrivait peut-être pas à comprendre l'enjeu que cela impliquait et, au final, peut-être que lui non plus ne comprenait pas les enjeux que ça impliquait pour elle de retrouver ses amis à Sylvarant.
Pour lui, tuer le Pontife revenait à rétablir l'ordre à Tesséha'lla. Le fourbe avait assassiné le Roi -il en était persuadé- pour prendre le pouvoir, écarté la princesse, héritière légitime du royaume et défait l'Elu, avec l'aide du Cruxis, de ses fonctions. En allant le voir à Meltokio, il ferait en sorte que la princesse gouverne à nouveau Tesséha'lla afin d'y rétablir la paix. Au moins pouvait-il faire ce dernier acte en tant qu'Elu véritable de ce monde. Après, peu lui importait qu'il reste l'Elu déchu ou que son titre lui soit restitué, il ne serait plus là...

Il ouvrit la porte de la chambre et se figea un instant. La demoiselle était dans les bras d'Aeron ! Tous restèrent immobiles, comme paralysés. Dans sa tête, Zélos venait de tuer au moins cinq fois le chevalier. Ce n'est pas parce qu'il avait protégé la petite lady durant leur escapade qu'il pouvait se permettre de la prendre dans ses bras. Non mais oh, on ne TOUCHE pas à Sélès, pas quand le jeune homme était dans les parages !
Alors que le rouquin s'apprêtait à avancer vers eux pour les séparer, ils se séparèrent automatiquement, mettant un bon deux mètres de distance entre eux, et le blondinet avait levé ses mains en l'air, comme s'il était pointé d'une arme à feu. Les deux tourtereaux prétextaient des choses, mais comme ils parlaient tous les deux en même temps, le grand frère ne comprenait rien du tout.

- Wow, calmez-vous tous les deux ! C'est bon, c'est bon, je ne vais pas m'énerver pour ça...

*Se la jouer cool, ne pas péter un cable. Il suffit juste de les surveiller hein, après tout c'est une grande fille, ce n'est plus un bébé... Mais il va quand même falloir mettre en garde l'autre zigoto ! *

- Il faut qu'on ait une discussion précise tous les trois.

Chacun hésitèrent à trouver une place assise, car les deux devaient penser qu'il allait les sermonner, voire obliger Aeron a prendre sa soeur pour épouse pour l'avoir pris dans ses bras. Mine de rien, c'était une pratique assez courante dans certaines familles -surtout celles qui avaient pleins de filles à marier-, mais ce n'était pas du genre de la maison Wilder. Sélès s'assit sur la chaise de bureau, tandis qu'Aeron s'installa dans le fauteuil. Quant à Zélos, il posa son fessier sur le bord du lit.
La moindre des choses était qu'il les mette en garde sur ce qu'il les attendait précisément à Meltokio, et en particulier Sélès. D'après son comportement au magasin de glace, il lui semblait plus qu'elle considérait cela comme une excursion avec quelques dangers mais que lui, son grand frère, la protégerait à tout moment. Il est vrai que la pauvre petite a été embrigadée dans toute cette histoire sans rien demander. A croire que le seul nom Wilder suffisait à vous porter la poisse pour la vie entière, et peut-être même les suivantes...
Mais là, c'était tout autre chose. Il ne pourrait pas la protéger à ce moment-là, il le savait. Il avait donc besoin d'Aeron pour cette tâche.

- J'ai cédé à ton caprice pour que tu m'accompagnes, mais ce n'est pas une sortie au parc d'attraction, fit-il en fixant sa soeur. Je vais risquer ma vie, Sélès, et je ne veux pas risquer la tienne, pas après tous ces efforts. C'est pourquoi j'aurais besoin que tu restes avec Aeron. Lui au moins pourra te protéger pendant que je serais... Ailleurs. Je ne t'interdis pas de venir, juste de rester en sécurité, voire en retrait quand les choses vont se corser.

La petite protesta qu'elle savait se battre -son garde du corps le lui avait appris durant leur fuite- et qu'elle était loin d'être un boulet. Elle continuait d'avancer de bons arguments, mais c'était plus fort que le rouquin : il se bornait d'assurer sa sécurité, il l'avait promis. Et puis il était quand même un frère très protecteur, il fallait l'avouer.
Aeron souleva toutefois la question si Sheena allait les accompagner aussi. Le noble se gratta la tête et soupira.

- Je n'en ai aucune idée. Elle doit retrouver ses amis à Sylvarant, et elle m'a déjà beaucoup aidé. Elle a remboursé la dette qu'elle avait envers moi, elle est donc libre de faire ce qu'elle veux. Le mieux est d'attendre sa réponse... Après tout, ce n'est qu'une question d'un ou deux jours maxi. Elle fera peut-être une petite entorse pour nous prêter main forte...

Après ce qu'il lui avait dit sur le toit, elle était peut-être même déjà partie, ou bien attendait-elle derrière la porte de la chambre ? Il n'en savait rien. Elle l'avait toujours appelé pervers, parasite à femme, goujat... Il s'était fait des illusions en pensant qu'elle l'aurait un jour aimé. Car, qui aimerait Zélos Wilder, l'incapable, celui qui souille de son existance le noble nom que porte sa famille depuis des générations avant lui ? Même son titre d'Elu, porté par les hommes de la maison, de père en fils, lui a été retiré.
Un imbécile, un idiot, un béta qui passe son temps à sourire pour un rien. Il le sait, qu'il vaut bien mieux que ça, mais dans ce monde dangereux, il fallait savoir se cacher pour survivre. Et le voila maintenant, survivant. Oui, la moindre des choses, sa dernière bonne action avant de quitter ce monde sera de remettre la gouvernance de Tesséha'lla dans l'ordre. Qu'il sacrifie sa vie pour ça était un prix cher à payer, mais juste. D'ailleurs, il n'en avait sans doute pas parlé qu'il partirait à Sylvarant après... Il était temps d'aborder la question.

- Sinon, après tout ça, je pense partir sur l'autre monde, pour plus de sécurité. J'en aurais terminé avec Tesséha'lla...

Et il laissa sa phrase en suspend, attendant l'avis et la réponse de ses compagnons de route.







PS : vous me dites s'il y a encore besoin de changer quelque chose =3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carnet de voyage
Titre: Parjure
Classe: Invocatrice
Infos +:
avatar
Admin
Sheena Fujibayashi
MessageSujet: Re: Retrouvailles [PV Sheena, Aeron & Sélès]   Sam 13 Déc - 14:15


Sheena Fujibayashi

Ninja from Mizuho



    C'était une blague tout ça ? Il lui offrait une bague sans explication, il l'embrassait soudainement et maintenant il disait qu'il se fichait de ce qu'elle ferait du bijou ? Sur le coup, Sheena se serait bien mise en colère, considérant que Zelos réagissait de façon puéril juste parce que son plan n'avait pas fonctionné et qu'il ne pourrait pas la mettre dans son lit ce soir. Il avait tout de l'homme vexé de ne pas être arrivé à ses fins après tout … Cependant, plus elle le regardait et plus elle l'écoutait, plus elle avait l'impression qu'il s'efforçait simplement de ne pas perdre la face devant un rejet qui l'affectait bien plus que n'importe quel échec de séduction. Sheena devait être une des seules femmes à le repousser avec autant de hargne à chaque fois qu'ils se voyaient et sans doute la seule avec qui il se montrait aussi acharné. C'était comme un jeu et quand il n'était pas d'humeur à se faire encore jeter, il contrait la chose en lui lançant quelques vannes. Ça avait toujours fonctionné ainsi entre eux … mais ça n'avait jamais été aussi loin.

Sheena sentit donc un drôle de pincement au cœur devant la réaction si amère de l'ex-élu. Elle ne savait plus trop quoi penser … S'il avait été sincère ou s'il était juste vexé qu'elle ne soit toujours pas tombée dans ses bras malgré ses efforts pour l'amadouer. C'était la première fois qu'il laissait sous-entendre qu'ils ne se reverraient peut-être jamais … Et elle n'en resta pas indifférente. Pourtant, elle restait clouée sur place, paralysée par une sorte d'angoisse ou de doute. Était-ce la dernière fois qu'elle le voyait ? Cette pensée la rendait étrangement triste … non, c'était bien plus que cela.

Zelos s'était déjà envolé quand elle retrouva le contrôle de son corps. Elle baissa alors les yeux vers l'écrin qu'il lui avait laissé et regarda un instant la bague. Elle la rangea précieusement sans vraiment savoir pourquoi ni ce qu'elle comptait en faire. Elle voulait simplement la garder.

— On se reverra … Idiot d'élu. Promit-elle tout bas.

Elle glissa alors doucement ses doigts sur ses lèvres, comme si elle pouvait encore sentir celles de Zelos. Il avait enchaîné tellement de comportements plus étranges les uns que les autres, qu'elle en était totalement perdue ! Elle avait le cœur lourd, très lourd … Elle ne voulait pas partir. Elle se sentait encore plus bête que d'habitude, mais elle craignait atrocement que Zelos retrouve ses bonnes vieilles coutumes … pourquoi cela la rendait si malade qu'il soit aussi volage, si elle le méprisait tellement ? C'est tout simplement parce que c'était les raisons de son mépris …

Elle s'efforça de chasser tout ça de sa tête, se réconfortant en se disant que Sélès veillerait sans doute jalousement à ce qu'il n'aille pas courir les filles à nouveau. Elle n'essaya même pas de se convaincre que ça ne la gênait pas, surtout après ce qu'il lui avait offert, ce qu'il avait dit … ce qu'il avait fait. Elle se dirigea vers l'autre bout du toit et escalada le mur pour trouver dans une des chambres qu'ils devaient occuper pendant la nuit. Elle laissa un message très simple sur le lit.

« Renseigne-toi sur les Portes de l'Outre Monde. Une fois à Sylvarant, cherche la ville de Luin et adresse-toi à un dénommé Pietro de ma part. Il t'aidera. La ville est en ruine, mais vous y serez en sécurité. »

Elle hésita un instant puis ajouta finalement :

« PS : Pas de bêtise. »

Elle repartit par la fenêtre, craignant bien trop de recroiser Zelos dans les couloirs. Elle n'aimait pas trop les au revoir de toute façon, elle préférait disparaître ainsi … n'était-ce pas ce qu'il lui avait demandé, de toute façon ? A présent, elle devait retourner à Sylvarant, retrouver ses camarades disparus …  


©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia édit' by Nika



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tos-anotherfate.forumactif.org/t48-for-the-sake-of-everyone-that-risked-their-lives-to-protect-me#57 http://dark6nika.deviantart.com/

Carnet de voyage
Titre: Déserteur
Classe: Combattant
Infos +:
avatar

Aeron Valerius
MessageSujet: Re: Retrouvailles [PV Sheena, Aeron & Sélès]   Dim 21 Déc - 23:48

La demande valait réflexion, c'était un fait, et c'est pour cela que le timide "d'accord" n'avais pas été pris par le chevalier pour une vraie réponse… Mais tout de même ! Cela faisait bien une heure, non ? Peut-être même deux ! Dans ce silence qui s'éternisait, Aeron pouvait compter le nombre de gouttes de sueur froide qui coulaient dans son dos. En fait il avait perdu le compte depuis longtemps. S'il avait été moins tendu émotionnellement, il aurait su que cela ne faisait en fait qu'environs une minute et vingt secondes et que seules sept gouttes avaient coulé au moment où la jeune femme devant lui avait ouvert cette bouche qu'il avait relâché peu de temps auparavant mais qu'il voulait à nouveau embrasser. Les premiers mots s'abattirent telle une sentence.

Non. Elle n'acceptait pas ses sentiments. "Alors c'est ça que ça fait de prendre un rateau ?" furent ses premières pensées sur le moment. On dit qu'en cas de stress intense, le cerveau peut fonctionner beaucoup plus rapidement, un peu comme quand on dort. Aeron n'en savait rien jusqu'à ce moment où toutes les pensées se bousculèrent. Pourquoi refusait-elle ses sentiments ? Il n'était pas assez bien ? Lui en voulait-elle de ne pas l'avoir assez protégée ? A-t-il été insupportable pendant le trajet ? En aimait-elle un autre ? Que pouvait-il faire pour elle, alors ? Qu'allait-il faire ensuite ? Il allait continuer à l'accompagner mais ne serait-elle pas embarrassée, maintenant qu'elle savait ? Peut-être devrait-il lui demander si elle voulait toujours de lui à ses côtés pour la suite du voyage, non ? Bien sûr, au fond de lui, il se doutait qu'il prendrait un rateau mais l'entendre le mettait vraiment dans tous ses états. C'était tellement déprimant…

Attendez, elle a dit quoi ? Partager ? Elle les partageait ? De quoi ? Un choc tout doux contre son torse le fit baisser ses yeux pour la voir contre lui. Il se remémora les dernières paroles. Il lui avait demander d'accepter ses sentiments, mais elle les partageait… "Une seconde ! Dans cette phrase, le mot "les" fait référence à quoi ? Aux sentiments ?". Décidément, il pouvait être sacrément boulet et il s'en rendait compte. Seles méritait bien mieux mais là tout de suite, il s'en fichait un peu. Il était passé d'une seconde de déprime à une joie intense. Le bonheur le plus pur et le plus simple qui puisse exister en ce monde : aimer quelqu'un et être aimé en retour. Après un moment, le blondinet entoura sa bien aimée de ses bras protecteurs. Mais cette fois, avant d'être simplement protecteurs ou rassurants, ils étaient surtout plein d'amour, cette fois réalisé et assumé. La tendresse pouvait se sentir dans la caresse qu'il fit sur l'arrière de la tête, comme si tout cet amour presque naïf transpirait de chacun des pores de sa peau.

Il voulait revoir son visage et cette fois lui donner un baiser qu'elle accepterait, un qui ne serait pas le fruit d'un effet de surprise. Mais alors qu'il allait glisser une main sous le menton de la rouquine, un bruit se fit entendre et les deux jeunes se tournèrent vers la porte. Une autre chevelure flamboyante était là. "Là, tout de suite, il a beau être le frère de Seles, je crois que je hais cet homme… et vu son air, ça doit être réciproque." Aeron s'imagina ligotant Zelos, le baillonnant et l'enfermant dans un placard. Non, Seles, ne le laisserait jamais faire, de toute façon. Le chevalier voulut garder la demoiselle dans les bras, comme un signe de défi, mais cette dernière s'écarta de lui en douceur et il n'eut pas le cœur à la contraindre à rester. C'était son frère, c'était elle qui était la mieux placée pour savoir comment le gérer. Faisant alors un pas en arrière pour poser ses fesses sur le bord d'un bureau. Le regard qu'il adressait à Zelos aurait pu lancer des éclairs. Oui, ce qui avait commencé par une pointe de jalousie était maintenant une antipathie claire et nette. Le chevalier ignorait ce que l’Élu avait pu voir dans ses yeux, mais il demanda aux deux de se calmer, qu'il n'allait pas s'énerver. "Oh, tu aurais pu, je pense que tu aurais eu une résistance à laquelle tu ne te serais pas attendu".

Le blondinet avait l'impression que le fait de savoir son amour réciproque lui donnait des ailes. Plus rien ne l'empêcherait d'être lui-même, il relèverait tous les défis. Cependant, voyant que l'aîné Wilder voulait une discussion sérieuse, le chevalier fut intrigué. S'il annonçait cela ainsi, c'est que c'était important. Le côté stratège et calculateur d'Aeron passa en premier plan, laissant les sentiments immédiats de côté… enfin… partiellement de côté, disons. Il observa le début du dialogue sans rien dire. Alors il voulait vraiment se venger du Pontife à ce point. Le côté stratège d'Aeron tournait à plein régime. Il était évident selon lui que si Seles voulait venir, ils iraient. Rien ne pourrait l'en empêcher. Allaient-ils avoir l'aide de la ninja ? Elle devait être une habituée de l'infiltration et serait un atout.

- Est-ce que la ninja viendra avec nous ?

Zelos n'en savait rien. Bah voyons ! Il ne fallait pas trop lui demander d'être utile et d'avoir des informations, hein. Ce n'était que Zelos Wilder. Bon, il fallait probablement compter sans l'aide de Sheena Fujibayashi. Aeron voyait plusieurs possibilités pour entrer sans être vus mais elles devenaient plus problématiques sans personne pour ouvrir une porte de l'intérieur.  L’Élu interrompit ses réflexions en parlant de fuite dans l'autre monde. Sylvarant, le monde en déclin. Oui, dire que l'endroit était considéré comme infernal n'était pas exagéré. Cependant, Sheena semblait en être revenue et surtout n'avait pas considéré l'endroit comme si infernal que cela. Le soucis serait de s'y rendre. Apparemment, une certaine organisation avait la technologie nécessaire pour cela, mais eux, n'y auraient pas accès. Relevant la tête, les pensées d'Aeron sortirent nettes, telles des boulets de canon :

- Tu as fini de parler ? Bien, que je résume, tu comptes aller tuer le Pontife seul en me laissant Seles, tu fuis donc tes responsabilités en tant que frère après qu'on ait tant peiné à te retrouver. Ensuite tu veux absolument te débrouiller seul, ce qui est du suicide total, tu fuis donc tes responsabilités en tant qu'être humain. Enfin, tu veux qu'on parte à Sylvarant sans même te soucier de comment on pourrait faire. Tout cela n'est même pas de ton ressort. Je vais t'apprendre une chose, toi qui te crois si malin : fuir n'apporte rien. Tu estimes que partir sans tuer le Pontife serait une fuite, très bien, mais le faire seul en laissant ta sœur derrière est bien pire.

Le blondinet continuait en même temps le fil des pensées de son plan personnel pour la suite. Il se dirigea vers la fenêtre, tirant un peu le rideau sur le côté pour observer dehors. Après quelques secondes, il se retourna avec un sourire satisfait.

- Parfait ! J'en étais où ? Ah, oui ! C'est simple : Seles veut rester avec toi et ça me ferait mal de te voir partir loin d'elle après tout le mal qu'on s'est donnés. Pour ma part, il est hors de question que je quitte Seles d'une semelle tant qu'elle veut bien de moi à ses côtés. Donc tu as deux solutions, soit on t'assomme et te ligote pour te garder avec nous, soit on y va tous les trois ensemble.

Un silence s'éternisa. Apparemment, personne n'osait parler. Restait à savoir si c'était la surprise ou juste de la retenue.

- Je me suis engagé auprès de Seles à ne plus faire de secret, donc je vais expliquer pour le début de stratégie que j'ai si jamais tu acceptes de venir. Pour ce qui est de l'assassinat du Pontife, ça reste faisable. J'ai bien quelques idées pour comment faire. On peut se faire passer pour des Gardes Pontificaux, après tout, il y a des armures. Sinon, si Sheena peut s'y introduire et nous ouvrir la porte de l'intérieur, ce serait encore plus simple, mais je préfère compter sur ce que je sais qu'on aura. On réfléchira aux détails exacts demain. Partir à Sylvarant est plutôt une bonne idée. Ils n'oseront pas nous suivre. De ce que j'ai vu là, on est à deux nuits de la pleine lune. Si demain, on va à Meltokio et qu'on profite de la nuit pour assassiner le pontife, cela nous laissera une journée entière pour atteindre la porte d'Outre-Monde. De ce qu'on m'a dit, la porte s'ouvre lors des nuits de pleine lune et on peut aller à Sylvarant par là.

La main au menton, le jeune homme continuait à réfléchir après avoir tout lâché comme si c'était parfaitement naturel. Il remarqua alors qu'en parlant, il avait posé une main sur l'épaule de Seles. Il était vraiment profondément plongé dans ses réflexions pour ne pas s'en rendre compte plus tôt.[/i]



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carnet de voyage
Titre: Poupée Brisée
Classe: Chevalier-mage
Infos +:
avatar

Sélès Wilder
MessageSujet: Re: Retrouvailles [PV Sheena, Aeron & Sélès]   Lun 22 Déc - 14:21



Sélès Wilder

Little fox


    Voilà un peu plus d'un an que Sélès avait fait la rencontre d'Aeron, mais cela ne faisait que quelques jours qu'elle avait vraiment commencé à le connaître. Pourtant, elle s'était très vite sentie à l'aise à ses côtés et aussi bien dans ses bras que dans ceux de son frère. Cela restait différent, un peu, car elle ne leur portait pas vraiment la même affection … Quoique, ce n'était pas si différent que ça. Elle aimait Zelos, de tout son cœur … Et ce, depuis l'enfance, malgré les différends qui avaient pu éclater entre leurs mères, malgré la haine qui les entourait à cause de la bâtardise du sang de la cadette … Elle l'aimait et elle savait qu'il l'aimait. Petite et jusqu'à il n'y a pas si longtemps, Sélès avait toujours idolâtré son frère. Cela se voyait beaucoup moins ces dernières années, car elle avait peu à peu caché son désir de passer du temps avec lui pour le remplacer par le mépris de le savoir aussi loin d'elle à courir les filles … elle avait toujours été jalouse de cela, et si ce fait pouvait faire passer son affection comme ambiguë, ce n'était pas sans raison. En tant que petite lady exigeante, Sélès aurait aimé être la seule petite femme dans la vie de son frère … ainsi, son amour était un peu plus que fraternel, mais  bel et bien platonique – malgré quelques rêves qui pourraient traduire le contraire.

Avec Aeron, c'était beaucoup plus simple. Non seulement c'était tout nouveau tout beau, mais en plus, il n'y avait pas ce lien du sang pour la lier davantage tout en imposant une certaine distance. Il n'y avait pas cette ambiguïté sous-jacente qu'elle pouvait bien être la seule à ressentir pour son frère. C'était plus simple, plus sain … Mais non moins sincère. Aeron était le chevalier blanc, dévoué et chaste. Leur affection avait encore la pureté de l’innocence due à leur âge, malgré les épreuves terribles qu'ils avaient traversé. Sélès était tout simplement bien dans ses bras et elle ne voulait pas que cela change. Elle voulait rester ainsi contre lui toute la nuit et recommencer chaque nuit de la même façon …

Mais ça, ça ne serait sans doute pas pour cette nuit, car la porte venait de s'ouvrir de façon très inopinée. Surprise, Sélès ne réagit pas tout de suite, bien que son regard se posa bien sur son frère. Lorsque l'information monta enfin dans sa petite cervelle frivole, elle s'écarta enfin subitement, comme si elle venait de se brûler, procédant avec une certaine douceur cela dit. Elle devait avoir l'air paniquée et ses joues devaient s'être brusquement empourprées puisque Zelos se sentit obligé de les rassurer. Allez savoir si Sélès s'était écartée de crainte que Zelos ne saute à nouveau sur Aeron pour le démolir … ou par crainte de perdre son affection … Était-ce la sœur inquiète pour son petit-ami ou l'épouse craignant de voir son amant dévoilé qui avait réagi ? Sélès tenait à cette image de petite sœur pure et dévouée à son frère, elle voulait que Zelos continue de la considérer ainsi … Mais elle aimait Aeron … elle ne savait tout simplement pas encore comment gérer ça, sans doute. C'était nouveau pour elle …

Heureusement, Zelos remit à plus tard le grand jeu du frère protecteur, annonçant plutôt une discussion sérieuse. Comme il venait de s'installer sur le lit et qu'Aeron était affaissé sur le bureau, Sélès joua la carte de la prudence en se posant dans le fauteuil, se retrouvant ainsi à même distance de son frère que du chevalier. Si elle s'était attendue à un plan d'action mettant en scène chacun de leurs talents, la petite lady déchanta vite en se rendant compte que son frère s'appliquait à la laisser une fois de plus de côté. La rouquine sembla aussitôt se renfrogner, arborant un air boudeur et rancunier. Elle avait l'impression de s'être faite avoir, qu'il s'était moqué d'elle en attendant de se retrouver devant Aeron qui serait certainement d'accord avec le fait qu'il fallait la laisser de côté … Mais ce n'était pas parce qu'ils étaient deux qu'elle allait se laisser faire !!

— Arrête de parler de moi comme d'une incapable fragile, protesta-t-elle, je ne suis pas un boulet, je sais très bien me battre maintenant ! J'ai dit que je voulais t'aider, tu n'as pas le droit de risquer ta vie en me mettant de côté comme ça.

Cependant, Aeron semblait bien plus préoccupé à l'idée de revoir cette sorcière de Mizuho plutôt qu'à défendre ou enfoncer la chère et tendre. Ce qui était pire finalement ! Heureusement pour tout le monde, Sélès n'eut pas le temps d'en placer une, car ces messieurs étaient bien bavards … Et si Sélès se crispa de surprise en entendant son frère avouer qu'il désirait se retirer dans le monde en déclin, elle ne put dire un mot là-dessus qu'Aeron prenait le relais. Décidément, ces deux là aimaient parler … Elle sentait que ça n'allait pas être de tout repos d'être en compagnie des deux hommes de sa vie !

Un long moment, Sélès resta focalisée sur le désir insolite de son frère de quitter leur terre natale pour le monde infernal de Sylvarant. Pourquoi voulait-il quitter Tesséha'lla après avoir rétabli l'ordre des choses dans le royaume ? S'il n'était plus accusé de  régicide, si le Pontife était vaincu … Il n'y avait plus aucune raison de partir là-bas ! Il voulait retrouver la sorcière, c'est ça ? Tant pis. Sélès aimait Tesséha'lla, malgré tous les défauts que représentait sa société … Elle doutait que ce soit bien mieux dans le monde en déclin. Mais elle aimait son frère bien plus encore … où qu'il aille, elle le suivrait.

Ce n'est qu'en cours de route que Sélès reprit conscience qu'Aeron parlait de ligoter Zelos. Wah, attendez, qu'est-ce qu'il se passe là ? La petite demoiselle tenta de remonter le cours de la conversation, prenant soudainement conscience que, loin d'aller dans le sens de l'ex-élu, son chevalier prenait sa défense dans l'espoir de raisonner Zelos dans son plan suicide. Étrangement, Sélès resta très calme, peut-être parce que le contact de la main d'Aeron sur son épaule la rassurait … mais elle n'était pas entièrement d'accord avec tout ce qui avait été dit par l'un ou l'autre.

— Attendez, tous les deux, protesta-t-elle, arrêtez de parler de moi comme si je n'étais pas là ! Bon, une fois qu'on aura assassiné le Pontife, vous comptez faire comment pour prouver que c'est lui qui a tué le roi ? Elle posa les yeux sur son frère. J'ai autant envie que toi de me venger de lui … Mais je veux que tout le monde reconnaisse sa culpabilité dans cette affaire. Est-ce que tu sais comment faire ? Tu as des preuves ? En tout cas, je suis d'accord avec Aeron, tu ne peux pas faire ça tout seul. Si tu me fais confiance, on devrait trouver un moyen de rendre justice ensemble.

C'était bien rare quand la voix de la raison se manifestait d'elle, la jeune et impétueuse petite lady qui pouvait parfois être si violente et enragée. Mais il en fallait bien une sur trois pour pointer ce détail du doigt … Sélès n'avait pas envie que son frère se rende coupable d'un double régicide par mégarde ! Attenter à la vie du Pontife sans plus de précaution ne serait qu'une sorte d’aveux pour son premier meurtre.

©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia édit' by Nika


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carnet de voyage
Titre: Elu Déchu
Classe: Chevalier-Mage
Infos +:
avatar
Admin
Zelos Wilder
MessageSujet: Re: Retrouvailles [PV Sheena, Aeron & Sélès]   Lun 16 Fév - 15:32




Zelos Wilder
© Never-Utopia


Seul âme encore éveillée dans cette longue nuit, Zélos se torturait les méninges, chose rare mais parfois nécessaire chez cet imbécile. Car oui, c'était une parfait imbécile. Vouloir partir seul assassiner la personne la mieux protégée de Tesséha'lla avec une peine de mort maintenue au dessus de sa tête comme une épée de Damoclès, c'était un suicide pur et dur. Après leur longue discussion, où Aeron avait déjà prévu un plan où il ne manquait que quelques détails, ils avaient tous été se coucher, en prévision de ce qu'ils les attendait demain.

En fait, il était perdu. Le noble avait passé des années à courir après les filles -ou l'inverse-, à perde du temps dans les réunions en présence du Roi, à écouter les psaumes à l'église de Martel dans la capitale. Il a toujours eu un but précis, même alors qu'il était fugitif, clandestin, et après avoir retrouvé sa soeur cadette vivante. Mais, maintenant, il ne savait plus où donner de la tête.
Un ronflement sonore vint déchirer le silence pesant de la chambre. Cela ne venait visiblement pas d'Aeron, vu qu'il n'arrêtait pas de se retourner sur le sol parqué inconfortable. Lui-même dormait sur un fin amas de serviette de toilette, assorti à un des coussins du fauteuil. Quant à Sélès, elle occupait à elle toute seule l'unique lit de la chambre d'étudiant. Ce petit interlude fit remémorer au rouquin les paroles du chevalier...

Fuir. Il ne faisait que fuir. Mais fuir quoi ? Qui ? Ses responsabilités d'Élu, de frère, d'héritier légitime de la maison Wilder ? Et dans sa fuite, qu'a-t-il gagné ? Rien. Il a tout perdu, au contraire. Perdu la femme qu'il aimait, perdu sa soeur, son titre, sa maison. Il s'est perdu lui-même. Et pourquoi ? Par peur, mais de quoi ? En fait, pourquoi a-t-il fait tout cela ? Pourquoi a-t-il agit de la sorte ? Pourquoi ? Pourquoi?
Il n'est qu'un homme, et l'Homme fait des erreurs. Mais lui en avait trop fait, beaucoup trop. il avait dépassé les limites, et lorsque cela arrive, tel Alice au pays des Merveilles, tu t'égares du droit chemin. Il avait été odieux avec Sheena, juste parce qu'elle n'avait pas partagé les sentiments égoïstes qu'il lui vouait. Il avait été égoïste aussi avec Sélès, de tout faire pour la retrouver et, une fois chose faite, de la laisser en arrière, telle une poupée de porcelaine. Quant à Aeron, c'est envers celui qu'il a été le plus désagréable, le plus abject.
Tant de choses à se faire pardonner, mais le pardon seul n'arrangera rien, juste, encore une fois, à satisfaire son propre égo, savoir que les autres n'ont rien contre lui. Peut-être était-ce là le problème ? Que tout le monde était là avec lui, pour le soutenir, pour l'aider. Lui, qui a vécu des années durant dans un nid de vipères inssasiables, seul avec pour unique compagnie et famille Sébastien. Ce changement de situation a peut-être été trop rapide, trop brutal ?
Mais même si cela est le déclencheur de ces réactions en chaîne, il n'a pas agit comme il fallait, et ce bien avait ces événements... S'il avait été moins égoïste, il aurait pu inviter Sélès à vivre au manoir avec lui plutôt que de la laisser moisir dans ce couvent où elle a faillit trouver la mort. S'il avait été moins narcissique, il n'aurait sans doute pas eu cette réputation de coureur de jupon, et peut-être qu'il aurait été plus naturel avec Sheena, qui l'aurait mieux apprécié à sa juste valeur.
En fait, il a foiré énormément de choses dans sa piètre vie. A presque un quart de siècle de vie passé sur cette terre, il n'avait rien accompli de bien, ou même s'il l'avait fait, il ne le ressentait pas comme tel.

Et il eut enfin le déclic. La résolution de l'année. La voix de la Raison se fraya enfin un chemin dans sa tête de linotte. S'il avait passé vingt-trois ans à rien foutre, alors il allait passer au moins autant de temps à faire quelque chose d'utile. Il allait arranger les choses, faire en sorte que, lorsqu'on parlera de Zélos Wilder dans les livres de la Régénération de l'église de Martel, ce n'est pas uniquement en tant que l'Élu déchu qui n'a pas trouvé mieux que de tuer le Pontife de sang froid par vengeance, mais comme l'Élu qui, malgré le fait qu'il ait perdu son titre, a été poursuivit dans tout le royaume par les chevaliers et a été condamné à mort pour régicide, a sauvé Tesséha'lla de la dictature du Pontife et mis au grand jour ses agissements douteux, avec l'aide de sa demi-soeur et d'un chevalier pontifical condamné pour trahison.
Le reste de la nuit fila plus vite qu'il ne l'aurait cru, une fois les yeux fermés...

Ce fut Sélès qui le réveilla, le lendemain matin. Elle le secoua légèrement, craignant peut-être qu'il sorte d'un cauchemar et qu'il fasse de grands gestes pour s'en défaire, mais rien n'en fit. Il ouvrit un oeil et roula sur le dos, un bras derrière la tête. Elle avait une petite mine, mais même cela, après une dure nuit de réflexion, il appréciait.

- Salut soeurette, lança-t-il d'un ton encore un peu endormi.

Cela fit apparaître un léger sourire sur son visage, mais il partit tout aussi rapidement qu'il était venu. Tandis qu'il se redressait de son lit de fortune, il lui demanda ce qu'il n'allait pas. La demoiselle était déjà prête à partir, ayant rassemblé le peu d'affaire qu'elle avait avec elle près de la porte. Aeron était debout lui aussi. Il tenait un bout de papier dans la main. Lui aussi affichait une mine inquiète, se tenant le menton comme pour réfléchir. Il n'en fallait pas plus pour savoir que la ninja avait suivit le "conseil" qu'il lui avait vulgairement lâché au visage la veille.
Il lâcha un soupir et se releva.

- Ne perdons pas de temps à nous mettre en route. Plus vite nous en aurons fini avec le Pontife, plus vite nous la retrouverons.

Zélos était déterminé. Il avait un nouveau but dans la vie, et il se résumait à ces trois personnes-là qui lui avaient enfin ouvert les yeux sur qui il était vraiment.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Retrouvailles [PV Sheena, Aeron & Sélès]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Retrouvailles [PV Sheena, Aeron & Sélès]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Des retrouvailles tragiques...
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}
» [TERMINE] Retrouvailles inattendues [Chase]
» Retrouvailles opportunes... [PV Eimerek/ Privé] [POST CLOS]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tales of Symphonia - Another Fate - :: Tesseha'lla :: Les Villes :: Sybak :: Archives - Sybak-