RSS
RSS


 

Partagez | .
 

 L'ascension d'une commandante de la Garde (flashback) [PV Lissa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Selvaria Bles PNJ
MessageSujet: L'ascension d'une commandante de la Garde (flashback) [PV Lissa]   Mar 19 Mai - 21:04

Elle parcourait les couloirs derrière l'homme moustachu. Ce matin, à peine était-elle entrée dans le bureau du Pontife que celui-ci lui avait annoncé de but en blanc qu'il avait renvoyé le commandant de la garde. La raison ? Il lui avait manqué de respect devant le roi. Après un soupir, la femme aux cheveux blancs avait déclaré qu'elle s'occuperait de trouver des successeurs potentiels. Bon, avec du recul, il fallait avouer que ce n'était pas si mal. Le vieil homme était laxiste au point que la Garde Pontificale soit décadente. Laissez à tous les hommes une liberté totale, sans règle, sans punition, et voilà le résultat. L'ordre religieux qui fut autrefois honorable était alors rempli d'idiots et certains faisaient vraiment partie de la lie de l'humanité. Selvaria avait eu besoin de temps pour se faire respecter parmi tous ces porcs, d'autant qu'elle avait été prise très jeune au service du Pontife. Elle avait dû botter des fesses, au sens propre comme au figuré. A quatorze ans, elle avait battu à l'épée la plupart des membres les plus arrogants de la garde. Et à seize ans, elle en était à juger des gens bien plus âgés qu'elle pour savoir lesquels seraient dignes d'être commandants. Elle avait regardé attentivement les informations sur chacun... et chacune.

Le premier qu'elle avait sélectionné était un orphelin qui est entré dans la garde car c'était pour lui le seul moyen de s'en sortir. Il manquait de confiance en lui mais s'il travaillait sur ce défaut, il pourrait peut-être faire un commandant correct. Ses motivations étaient louables, ce qui était bien évidemment un plus, et sa loyauté pour le Pontife semblait indiscutable. Le deuxième était un vétéran d'une quarantaine d'années. Il avait tendance à se faire respecter en usant de menaces et de son âge. Il appréciait plus la force brute que la réelle discipline raisonnable. Il avait déjà tendance à se croire supérieur à d'autre et ordonnait parfois à quelques uns de ses suiveurs de régler le cas de quelques rebelles. D'autres encore étaient des commandants potentiels. Chacun avait un profil différent. De son point de vue, Selvaria avait du mal à réellement estimer qu'au moins un d'entre eux était réellement méritant pour le poste.

La voilà donc qui suivait le Pontife jusqu'à la salle où ils les attendaient. Ils entrèrent en silence et une dizaine de paires d'yeux se fixèrent sur les nouveaux arrivants. Selvaria parcourut l'assemblée. Ils étaient tous plein d'arrogance, d'envie, d'ambition. Une chevelure argentée comme la sienne lui sauta aux yeux. Elle se souvint qu'elle avait effectivement mis l'une des très rares femmes de la Garde dans les candidats, non sans hésitation. Cette femme était ambitieuse, d'une volonté de fer et sa loyauté envers le Pontife ne lui semblait pas des plus ferventes. Mais cette volonté inébranlable qui l'animait et ses compétences hors pair faisait que Selvaria l'avait faite venir, animée par une certaine curiosité. Oui, cette femme avait un quelque chose de particulier et la garde du corps voulait voir quoi exactement. Elle avait une allure digne, une manière de se tenir plutôt arrogante, mais pas d'une arrogance factice comme on pouvait le voir parmi tous les déchets qui se donnaient de l'importance, non. C'est une arrogance née de sa force de caractère et de sa confiance en ses propres aptitudes. Ce n'était pas un mal pour un commandant.

Le Pontife ouvrit la bouche. Selvaria écoutait d'une oreille distraite. Il expliquait que le commandant précédent s'était montré indigne de son poste. Dans ses explications, la garde du corps reconnaissait des arguments qu'elle lui avait dit de donner. Cela faisait toujours mieux qu'un "il m'a manqué de respect". Le groupe face à eux semblait écouter mais pour la plupart, ils donnaient surtout l'impression de s'ennuyer ferme. Ils ne cherchaient pas à savoir ce qu'on reprochait à leur ex-commandant mais plutôt qui allait prendre son poste, quelles qualités seraient nécessaires pour cela. Selvaria posa son regard sur chacun d'eux pour guetter des réactions particulières, un quelque chose qui lui donnerait des indices sur la personne à désigner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

L'ascension d'une commandante de la Garde (flashback) [PV Lissa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Garde impériale
» 03. Prends garde ! Spider Cochon est là.
» Garde de la Citadelle a cheval.
» garde royal rohan
» L'ascension du Vendeur de Breloques.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tales of Symphonia - Another Fate - :: Tesseha'lla :: Archives Corbeille de Tesseha'lla-