RSS
RSS


 

Partagez | .
 

 Un réveil prématuré

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Carnet de voyage
Titre: Androïde 03
Classe: Combattante
Infos +:
avatar

Luka
MessageSujet: Un réveil prématuré   Mar 12 Jan - 15:28




Un réveil prématuré

[Feat Raiden]




"Lost Memories won't come back"

Chargement des paramètres de sécurité... OK. Chargement des protocoles informatiques... OK. Chargement des protocoles humanoïdes... OK. Sortie de mise en veille prolongée... En cours.

Le sommeil a été long cette fois-ci, très long. Tout est froid et silencieux. Et noir.
Paramètres d'entrées et de sorties activés.
De l'eau tombe goutte par goutte d'un tuyau pas très loin. Une légère odeur de fumée froide embaume la pièce obscure. Un rat gratte le mur sur la droite.
Paramètre de vision nocturne activé.
C'est un débarras. Quelques caisses à moitié carbonisées et fracassées sont entassées dans un coin. Des tuyaux et des câbles pendent à certains endroits du plafond. L'un doit être celui des canalisations, et il fuit, déversant un liquide huileux au centre de la pièce. Il n'y a aucune lumière. Les spots d'éclairage sont explosés et des débris de verres jonchent le sol. Des piles de ferraille parsème le sol. On peut y distinguer pêle-mêle quelques barres de fer, une vieille console carbonisée, un pilonne cassé en deux, plusieurs sentinelles robotisées, et puis...

- Raiden ?

Paramètres de mouvements activés.
Elle a dû rester pendant plusieurs années dans cet état de sommeil volontaire, car ses membres étaient froids et grinçants. L'androïde commença par bouger ses doigts, serrer les poings et tourner les poignets. Cela prit deux à trois minutes pour chauffer les rouages du corps entier, mais au final, tout était encore parfaitement fonctionnel.
Luka mit du temps à essayer de se remémorer les derniers événements gravés dans sa mémoire, mais sa mise en route n'était pas encore effective. Elle se retrouva donc là, dans un lieu sombre et inconnu, sans savoir pourquoi ni comment elle y était arrivée. Et pourtant, malgré la mémoire défaillante, elle l'avait reconnu, lui. Cet autre tas de boulons, de vis et de programmes informatiques incrustés dans un corps mêlant une technologie de pointe et des parties humaines. Ce "Raiden".

Le robot s'approcha de lui. Les armatures de ses jambes n'étaient pas encore bien rodées, ce qui lui donna une démarche un peu bancale. Elle s'abaissa pour le regarder de plus près. Il était encore plongé en état de veille. Elle l'examina un peu.
Il avait l'air grand, et robuste. Son corps, au torse développé, était entièrement couvert d'une armure sombre. La partie inférieure de sa mâchoire était faite d'un alliage d'acier et de mythril, sans doute pour ne plus qu'elle soit abîmée. Le reste de sa tête avait gardé tout son attrait humain. Ses cheveux argent ressortaient malgré l'obscurité. Sans doute un reflet causé par la vision nocturne de Luka.
Délicatement, elle manipula la nuque de l'autre androïde, et trouva l'un des périphériques d'entrée et de sortie disséminés sur l'ensemble du corps des deux androïdes. Il fallait le sortir du sommeil. D'ailleurs, comment a-t-elle pu sortir de cette veille, sans aucune aide extérieure ? Un programme défectueux ? Une panne interne ? Ou bien...

Quelques rats firent tomber une boite métallique non loin, faisant se retourner l'androïde active. Oui, sûrement un rat qui a dû mâchouiller un câble, la réactivant par la même occasion. En regardant la zone où se trouvaient les rats, Luka se rendit compte qu'elle était loin d'être seule avec Raiden. Il y avait d'autres corps mécaniques dans la pièce. Se relevant avec un peu plus de facilité, elle alla examiner les autres robots.
L'un était bloqué sous plusieurs consoles empilées, le corps écrasé des pieds jusqu'au cou. Aucune lumière de diode n'émanait de lui, il était "mort". Un autre, plus loin, était en un seul morceau, mais les rats ont eu raison de lui. La quasi-totalité de la peau humaine avait été dévorée, ainsi qu'un bon nombre de fils. En s'approchant, elle remarqua que le torse avait comme explosé de l'intérieur. Il ne restait qu'une mince structure métallique rouillée qui ne tarderait pas à céder. Enfin, il restait un dernier confrère, bien caché dans un coin de la pièce. De loin, il semblait entier, entreposé sur une chaise. Mais de près, ce n'était qu'un simple squelette de fer où les rongeurs avaient fait leur nid dans la tête.

Ils n'étaient donc que deux survivants, les deux derniers androïdes ? Les seuls à avoir vaincu le temps et les rats dans ce conteneur à poubelle humide et sombre. Luka jeta un oeil à Raiden : il était encore endormi, mais cela n'allait pas durer. Elle s'approcha alors de la porte de la pièce. Il y avait un clavier numérique non loin. Les touches étaient rédigées dans une langue non présente dans le disque dur de la jeune femme. Elle tenta alors ce que tout le monde dans son cas aurait fait : elle appuya sur n'importe quelle touche, en espérant que cela active l'ouverture de la porte.
C'est ce qui se passa.

L'éveillée se retrouva nez à nez avec deux formes de vies inconnues de ses programmes. Les deux êtres étaient pourvus d'une paire d'ailes blanches dans le dos. L'un était un homme, portant lance et bouclier ; l'autre était une femme, munie de deux épées. Après une fraction de secondes, le moteur de recherche de Luka lui donna une réponse : des anges.

- Qui êtes-vous ? demanda l'homme. Personne n'est autorisé à pénétrer dans ce secteur.
- Où suis-je ?

Les deux anges se regardèrent, puis pointèrent leurs armes vers l'androïde.

- Vous allez nous suivre. Votre présence est indésirable ici.

Qui étaient ces deux anges ? Pourquoi et comment se fait-il qu'il en existe et qu'elle tombe dessus ainsi ? Et surtout, pourquoi la menaçaient-elle ? Elle aurait bien répondu à leur question si sa mémoire lui serait revenu, mais ce n'était pas le cas. Reculant dans le débarras de ferraille, les deux se faisaient de plus en plus pressant. Luka finit par se retrouver dos au mur, sa main frôlant une barre de fer.

Paramètres de combat activés.
La mémoire était en partie revenue et ce, au bon moment. Alors que le lancier approchait sa pique, elle se saisissa de la barre en métal et dévia la trajectoire de l'arme. Surpris, l'ange leva son bouclier pour se protéger. Peine perdue : l'alliage dont était fait le corps de Luka était plus que résistant. Et alors qu'elle lui asséna un coup d'épaule, le bouclier se plia, projetant l'utilisateur deux bons mètres plus loin.

Elle en oublia, l'espace d'un instant, l'autre ange, qui s'était décalée sur le côté alors qu'ils entraient dans le dépotoir. Cette dernière pensa l'attaquer par derrière, levant ses deux épées. La jeune hybride ne la vit qu'au dernier moment, alors qu'elle abattait ses armes. Elle s'attendit au choc, mais ce fut un autre bruit qui résonna.

Un bruit de choc métallique, et une voix qui s'éleva d'un corps enfin réveillé...






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carnet de voyage
Titre: Androïde 02
Classe: Combattant
Infos +:
avatar

Raiden
MessageSujet: Re: Un réveil prématuré   Mar 12 Jan - 17:21

Quelle sensation désagréable, celle que d’être forcé à sommeiller…
A la suite de sa mise en veille, sa carcasse métallique avait était jetée, sans demi-mesure, dans un débarras ou s’entassait des monceaux de débris et de bric à brac inutile ou inutilisable. La pièce était plongée dans le noir le plus complet et rien, hormis le couinement des rats, ne laissait penser que la vie allait s’éveiller ici, très bientôt. Alors que les rongeurs grignotaient câblages et acier, les systèmes d’éveils de l’androïde 02 furent activés ; les ravages du temps avaient fait leur office, si bien qu’il allait lui falloir quelques minutes pour être apte à se mouvoir, et quelques minutes supplémentaires pour pouvoir articuler le moindre mot. Pourtant, il était complètement apte à entendre, et les sons qui vinrent à lui n’étaient pas de bon augure… une dispute ? Non, c’était autre chose ; deux voix, celle d’un homme à laquelle répondit une voix de femme, et cette dernière lui disait quelque chose, sans pour autant réussir à y mettre un nom.

Ses systèmes étaient presque entièrement éveillés et il sentit le contrôle de son corps lui être rendu, petit à petit. La voix masculine raisonna encore, le ton menaçant et l’instant suivant, un grand fracas tonna dans le débarras.

Démarrage des systèmes principaux – 100%

Raiden ouvrit les yeux sur la scène qui se jouait devant lui : Une jeune femme aux cheveux roses venait de puissamment projeter un homme en arme, tandis qu’une seconde femme tentait de contourner l’adversaire pour l’abattre de ses deux lames. L’Hybride d’homme et de machine se releva vivement et plaça son bras complètement synthétique en opposition aux armes, dans un écho métallique.

Démarrage des systèmes auxiliaires –100%

Il croisa l’espace d’un instant le regard de celle qu’il avait bien vite reconnu, cette demoiselle avec qui il avait partagé une partie de son quotidien auprès d’Altessa, cette fille avec qui il avait partagé les "sévices" des anges.

- Luka ?

Sa tête pivota légèrement, et il reporta son attention sur l’ennemi, cet être doté d’une magnifique paire d’ailes d’une blancheur si pure, qui tentait de percer ça garde. Il sera doucement le poing de son bras libre et il plaça un coup au niveau de l’estomac de l’adversaire, dont les pieds s’élevèrent du sol sous la violence de l’attaque, puis qui tomba au sol, le souffle court et se tordant de douleurs. Ses yeux se perdirent alors sur la pièce qui avait était leurs lieu de repos, depuis combien de temps étaient-ils là ? A la vue des carcasses décharnée, ou tout simplement, mise en pièce, de ses homologues l’immaculé s’estima heureux de ne pas avoir subi le même sort… Mourir endormis, à cause de rongeurs détestable aurait était fâcheux.

Il était encore légèrement dans le brouillard si bien qu’il sortit du dépotoir sans un mot de plus envers Luka. Ho, non pas par animosité mais plutôt par reflexe. Ses yeux se posèrent sur les détails architecturaux mais rien ne signalait, dans sa base de données, l’endroit où ils se trouvaient ; il soupira longuement et se retourna vers son amie alors que le guerrier à la lance et au bouclier se relevait péniblement, encore sonné par le choc subit. Sa voix, mélange entre homme et machine, raisonna ensuite d’un ton résigné.

- Eh bien, je n’ai pas la moindre idée d’où est-ce qu’on est.

Sa comparse vint rapidement à sa hauteur, sa longue chevelure légèrement en bataille volant derrière elle, ses yeux azur perçant aimablement ceux du jeune ‘’homme’’.  Ils allaient devoir rapidement quitter cet endroit hostile, et le plus discrètement possible ; qui sait combien d’anges peuplaient ce lieu ?
Le duo entreprit alors de passer par le seul couloir du secteur et, ce faisant, passa tout proche du lancier sonné ; Luka lui asséna un coup qui le mit au sol, évanoui mais en vie. En voilà un qui n’allait pas les suivre.

Les couloirs semblaient déserts et interminables pourtant, après avoir évité une patrouille angélique avec brio, les deux androïdes tombèrent sur deux escaliers : l’un montait tandis que l’autre se dirigeait vers le bas, le premier dilemme de leur évasion se présentait à eux, pour le moment, ils étaient encore inaperçus et plutôt libre de leurs mouvements. Devaient-ils monter, descendre, se séparer ou rester groupé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carnet de voyage
Titre: Androïde 03
Classe: Combattante
Infos +:
avatar

Luka
MessageSujet: Re: Un réveil prématuré   Mer 13 Jan - 14:11




Un réveil prématuré

[Feat Raiden]




"Lost Memories won't come back"

Raiden s'était réveillé.

Il avait placé son bras métallique juste au dessus d'elle pour la protéger du coup que l'ange allait lui donner. Rapidement, il répliqua en mettant KO l'assaillante d'un coup de poing dans l'estomac. Les adversaires hors d'état de nuire, l'androïde masculin observa un peu les lieux dans lesquels ils avaient séjourné ces dernières années. Le constat a dû être bien plus rapide que pour Luka, car déjà il s'aventura à l'extérieur.
Bien que le débarras semblait grand vu de l'intérieur, il en était tout autrement une fois sorti. L'issue menait à un large et long couloir lumineux aux murs couleur bleu nuit et gris roche. Le plafond haut était soutenu à plusieurs endroits par des colonnes de marbre. Et malgré tous ces détails architecturaux, il était impossible pour la jeune femme de distinguer où ils se trouvaient, même dans sa base de données.
Semblant lire dans ses pensées -ou ayant fait le même bilan-, l'androïde 02 soupira et se tourna vers elle : lui non plus ne savait pas où ils s'étaient réveillés. L'aventure commençait bien ! Luka s'approcha de lui et le regarda dans les yeux : ils étaient humains. L'hybride avait gardé une véritable part de son ancienne apparence humaine, contrairement à elle. A quel point étaient-ils différents l'un et l'autre ? A cette question, la réponse viendra bien plus tard... En attendant, mieux valait ne pas traîner dans les parages. Qui sait combien d'anges patrouillaient encore dans le secteur ? Il fallait se presser, et discrètement.
Un gémissement attira l'attention de la demoiselle aux cheveux roses. Juste en face se trouvait l'ange lancier qu'elle avait fait voltiger quelques instant plus tôt. Ce dernier commençait à émerger de son inconscience. Tandis que Raiden avança dans le couloir, ils passèrent non loin du lancier. Luka, de sa puissance d'androïde de combat, lui asséna une simple gifle, mais qui suffit à le mettre KO pendant un bon moment.

Les lieux semblaient interminables. Les portes et les carrefours s'enchaînaient les uns après les autres. Ils devaient se trouver dans un bâtiment important, car plus d'une fois ils faillirent se retrouver nez à nez avec une patrouille d'anges. L'une, en particulier, était assez délicate à esquiver. Ce qui leur sauva la mise ? Une petite vis d'armure et la bonne vieille ruse de la diversion.
Un choix s'offrit alors à eux : ils étaient confrontés à un escalier qui descendait, et à un autre qui montait. Le problème était qu'ils ne savaient pas s'ils étaient en sous-sol ou en hauteur, sinon le choix aurait été rapidement fait. Éliminons les possibilités, et rapidement, c'était la seule chose à faire pour le moment.
Il n'était pas concevable pour l'instant de se séparer. Ils avaient survécus à deux, ils partiront de cet endroit à deux. De plus, mieux valait rester groupé, surtout s'ils tombaient sur des patrouilles d'anges composées de plus de deux êtres angéliques. Pour savoir s'il fallait monter ou descendre, ils pourraient jeter un oeil à l'étage inférieur ou supérieur ? A moins que leur choix ne fut forcé...

Du bruit se fit entendre de l'escalier qui montait. Sans doute des anges alertés par la présence de leurs collègues assommés un peu plus loin. Ils ne disposaient pas d'armes, à part leurs compétences de combat au corps à corps, et leur armatures d'alliage renforcé. Cela pouvait sans doute faire l'affaire, mais pour combien de temps ? Contre combien d'ennemis ? Les deux androïdes se regardèrent, et d'un commun accord, empruntèrent l'escalier descendant.
Contrairement aux couloirs qu'ils avaient traversés, l'escalier était peu éclairé, ce qui était à leur avantage. Malgré leurs carcasses métalliques, ils faisaient peu de bruits. Le cliquetis des armures des anges s'était rapidement estompé, et plus ils descendaient, plus l'espace devenait silencieux. Et à aucun moment ils n'arrivèrent à un étage inférieur -ou alors il se trouvait bien bas !
Au bout d'un très long moment, où Luka ne savait s'il s'était écoulé une heure ou une journée tellement la longueur de l'escalier était déroutant. Ses programmes n'étaient pas assez performant pour lui fournir un calendrier et un fuseau horaire détaillé, ou bien son créateur a dû oublier de le lui intégrer.

- Raiden, fit-elle de sa voix à la fois robotique et humaine, je voulais te demander... Vous demander...

A vrai dire, elle ne savait plus si, auparavant, elle le tutoyait ou elle le vouvoyait. Sa carte mémoire -en complément de sa mémoire humaine- ne lui était que partiellement revenu. Elle se souvenait du nom de cet hybride avec qui elle s'entraînait, ainsi que de leur maîtrise du katana (chose introuvable dans les locaux actuels). Elle se remémora une maison, creusée dans la roche et proche d'une forêt et d'une petite prairie. Enfin, elle n'oublia pas une scène...
L'androïde 02, que Luka suivait, s'était retourné et était tout ouïe.

- Cet endroit où nous sommes, est-ce... Est-ce le même où on nous a fait subir cette expérience ?

Raiden sembla intrigué par ses dires et remonta quelques marches pour arriver à son niveau.

- J'ai cette étrange impression d'avoir déjà vu cet endroit, cet escalier. Et j'ai aussi cette désagréable sensation qu'on m'a fait autre chose que de me mettre en veille. Je ne me souviens plus de tout...

Était-ce la même chose pour l'hybride masculin ? Car si c'était le cas, peut-être poursuivraient-ils le même but ?








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carnet de voyage
Titre: Androïde 02
Classe: Combattant
Infos +:
avatar

Raiden
MessageSujet: Re: Un réveil prématuré   Mer 13 Jan - 16:51

Le temps était une notion bien particulière dans ce genre de bâtiments : les longs couloirs, interminable et tous identiques les uns aux autres, la hauteur de plafond vertigineuse, ainsi que l’absence totale de visuel sur l’extérieur, tout ceci permettait d’isoler l’édifice du temps qui s’écoulait ; et celui-ci s’écoulait bien vite pour les deux androïdes fuyards toujours indécis quant à leurs prochaine destination. Ils allaient pourtant bien devoir faire un choix, une patrouille n’allait sans doute pas tarder à tomber sur les deux anges évanouis, et donner l’alerte, augmentant drastiquement la sécurité, et amenuisant d’autant le succès de leur évasion.
L’hybride masculin s’adossa à la partie murale qui séparait les deux escaliers et tendit l’oreille vers celui descendant ; le silence le plus complet. Il prêta ensuite attention vers l’escalier ascendant. Il n’entendit d’abord rien, puis, de plus en plus clairement, le pas lourd et hâtif d’un groupe d’anges. Le choix allait être plus facile à prendre qu’ils ne l’auraient imaginé, au final. Ho bien sûr, équipés et en pleine possession de leurs moyens, le duo n’aurait certainement eu aucune difficultés notoire à éliminer la menace, mais là, c’était bien loin d’être le cas ; alors, ils descendirent, rapidement mais silencieusement.

C’était un escalier en colimaçon, bien moins large que tout ce qu’ils avaient traversé auparavant et surtout, plongé dans une pénombre qui semblait s’intensifier à mesure que Luka et Raiden s’enfonçaient dans les entrailles de la bâtisse. Cela faisait exactement cinquante-sept minutes et vingt-deux secondes que le duo descendait, selon les données de l’androïde 02, et une sensation désagréable s’empara de tout son être. Il était perturbé par quelque chose, par cette ambiance pesante qui émanait du bâtiment, par une intuition désagréable qui ne le quittait pas depuis qu’ils avaient empruntés cet escalier. Malgré tout, il se tue et les deux camarades poursuivait leurs marche, l’immaculé aux cheveux argents toujours aux devant de sa camarade. Celle-ci fit doucement entendre sa voix, brisant le silence pesant et inquiétant. C’était, tout comme lui, un mélange entre voix mécanique et humaine qui raisonnait agréablement.
Elle semblait interrogative envers elle-même si bien qu’elle balbutia quelques mots, ne sachant pas si elle devait tutoyer ou bien vouvoyer son interlocuteur et elle s’arrêta sur la deuxième solution, lui laissant quelques secondes de répit. Raiden stoppa sa marche et se retourna vers la jeune femme qui comprit bien vite qu’elle avait toute son attention…

Ses mots claquèrent comme un coup de canon dans l’esprit de l’androïde masculin ; mais c’était bien sûr ! Comment ne l’avait-il pas remarqué plus tôt ? Elle avait raison, c’était LA, il en était maintenant convaincu ; sa colère lui fit fermer les yeux l’espace d’un instant, puis serrer le poing. Il remonta quelques marches pour arriver à la hauteur de son homologue sans dire le moindre mot, la laissant terminer.

Il ne se souvenait plus précisément de ce qui c’était passé, seul des brides d’images, celles d’androïdes enchaînés à des tables, les deux avant lui, mort ou tout comme… puis un trou noir… Des anges, penchés sur le corps de Luka… Quelques mots sans aucuns sens : Esprit… Réussite… Transfert… Sa raison revint dans cet escalier sombre, en présence de la belle.

- Depuis quand tu me vouvoie ? Il laissa un sourire discret s’afficher. Bref, pour te répondre, je n’en étais pas certain au début mais, la que tu m’en parle, je suis presque sûr que oui, c’est ici… Il baissa les yeux, culpabilisant un peu de ne pas être apte à éclairer son amie. …malheureusement, je ne sais plus ce qu’ils nous ont fait, je n’arrive pas à me souvenir précisément. Ils parlaient de transfert et d’esprit ; je me souviens aussi que nous somme les deux seuls à nous en être sortit vivant.

C’était tout ce dont il se rappelait ; bien maigre réponse pour la demoiselle, mais réponse quand même. Elle sembla réfléchir quelques secondes, assimilant certainement les données fournies par Raiden quand ce dernier la tira de sa réflexion.

- On ne doit pas rester là. On prendra le temps de réfléchir à tout ça une fois dehors, et en sécurité.

Il tendit l’oreille et perçu le son lointain de pas. Une troupe d’anges devait être en route pour les rejoindre. Maudit soit-ils, et il ne pouvait pas les affronter sans armes, eux qui était des éminents manieurs de katana ferait bien pâle figure, à mains nues face à un groupe surarmé, même avec leurs carapace mécanique et leurs force accrue.
Ils continuèrent donc leurs descente jusqu’à enfin voir le bout de cet escalier : Il donnait sur un nouveau couloir, de quelques mètres seulement, donnant sur une unique porte à double battant. Une sortie ? Peut-être que oui, mais peut-être que non. Les deux jeunes gens croisèrent chacun le regard de l’autre… ce simple regard suffisait pour qu’ils se comprennent… Ils semblaient se connaitre bien mieux que ce que leurs souvenirs ne voulaient bien leurs faires croire. Le duo accourut alors vers la porte et tenta d’entendre le moindre son provenir de derrière mais rien, rien du tout, pas de vent, de pluie, ou de chants d’oiseaux, pas de patrouille… Rien.

- Luka, on ne sait pas ce qui nous attend derrière cette porte alors je rentre le premier. Son ton était amical et calme mais ce n’était pas une question, non, plus une affirmation. Tu es prête ?

Il posa une main ferme sur la poignée de la porte et attendit la réponse de la dite Luka, qui vint bien rapidement, sous la forme d’un signe de tête clair. Les battements de son cœur s’accéléraient, mais ils n’avaient pas le choix, le demi-tour était impensable et il poussa fermement la grande porte, une lumière vive les aveugla alors… Sur quoi venaient ils de tomber ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carnet de voyage
Titre: Androïde 03
Classe: Combattante
Infos +:
avatar

Luka
MessageSujet: Re: Un réveil prématuré   Mer 13 Jan - 18:54




Un réveil prématuré

[Feat Raiden]




"Lost Memories won't come back"

Suite à ses questions, l'androïde 02 sembla lui aussi fouiller dans sa mémoire interne. Après tout, s'ils se sont retrouvés ensemble, deux robots à moitié humain, dans un débarras comme de vulgaires jouets cassés, c'est qu'il doit y avoir une raison, non ? une raison qui les liait tous les deux, autrement que par leurs souvenirs communs.

Raiden, par une petite pique gentillette, lui permit de le tutoyer, non sans un léger sourire qu'elle sut moqueur sur le moment. Il lui affirma que, pour lui aussi, les lieux lui semblaient familiers. Cela le troublait également de n'en garder que peu de traces dans sa mémoire, mais il lui restait tout de même plus d'information que Luka. Il parla de "transfert" et d'"esprit", et il confirma qu'ils étaient bien les deux seuls survivants -même si la présence des carcasses décharnées des autres androïdes l'avait un peu mise la puce à l'oreille. Elle garda en mémoire ces données très importantes, bien qu'elles ne lui sont d'aucune utilité pour le moment.

- On ne doit pas rester là. On prendra le temps de réfléchir à tout ça une fois dehors, et en sécurité.

Il avait raison car, en tendant l'oreille, des pas lourds commençaient à se faire entendre. Oh, ils étaient loin encore, mais l'ouïe artificielle des deux hybrides étaient bien plus développée que celle d'un humain standard. Et puis, ils n'avaient toujours aucune arme...
Ils poursuivirent donc leur longue descente, et finirent par arriver à un nouveau couloir, bien plus court que le précédent cependant, et donnant sur une grande porte à double battant. Était-ce une porte vers la sortie du bâtiment ? Ou bien vers des problèmes ? Les deux comparses échangèrent un regard compréhensif, et quelque peu complice. Après tout, s'ils se sont entraînés ensemble, ils ont dû développer certaines mimiques pour communiquer en silence, n'est-ce pas ?
Ils s'approchèrent tous les deux près de la porte, tentant de distinguer un son quelconque pouvant les informer sur ce qui se cachait derrière les battants. Mais il n'en fut rien, il y régnait le silence le plus total. L'hybride masculin, d'un ton calme, lui fit part de son intention d'entrer en premier. Il lui demanda si elle était prête, sous entendu pour le suivre et assurer ses arrières dans le cas où leurs poursuivants les rattraperaient. Luka acquiesça d'un hochement de tête déterminé. Raiden posa sa main sur la poignée, et ouvrit la porte d'un geste vif.

La lumière vive qui les éblouissa dès leur entrée les empêcha pendant trois à quatre secondes de voir convenablement. Une fois dissipée, elle laissa place à une vaste salle, dans le même style architectural que le reste des lieux. Il y avait beaucoup de colonnes, et au moins trois torches par pilier. La pièce était une voie sans issue, aucune autre porte n'était visible. En revanche, ce qui fit se stopper pendant un court instant la jeune femme aux cheveux roses, ce fut l'extérieur.
Les murs de la pièce étaient presque tous vitrés, et ils laissaient enfin apercevoir un bout du paysage. Ici, en l’occurrence, ils avaient une magnifique vue sur l'espace, la voie lactée et les étoiles. Ils étaient haut dans le bâtiment, très très haut ! Et pourtant, un paysage pareil, elle n'en verra qu'une seule fois dans sa vie. Enfin, une fois... Luka est sans doute passé par cette salle pour attérir dans ces lieux. Car, contrairement à ce qu'elle croyait, la salle n'était pas une impasse. Au centre trônait un téléporteur, dalle ronde et lumineuse cerclée d'étranges insignes.

Pendant que l'androïde 03 s'extasiait devant les baies vitrées, Raiden, lui, n'avait pas perdu de temps et avait réussi à coincer la porte de l'intérieur à l'aide de deux torches. Reprenant ses esprits, la demoiselle scanna rapidement la salle à la recherche de quelques objets ou informations utiles. A sa grande surprise et contentement, elle trouva deux épées de décoration. Cela ne prit que deux minutes aux deux robots pour rendre les lames émoussées aussi tranchantes que du rasoir.
Comme synchronisé, les anges qui les poursuivaient commencèrent à tambouriner à la porte.

- Le téléporteur a l'air actif. Reste à savoir s'il nous fera monter ou descendre...

Le moyen de transport était bien assez grand pour qu'ils puissent l'emprunter tous les deux en même temps. De toute façon, ils n'avaient plus le choix. Ils étaient bloqués, avec les anges aux fesses. Ils se placèrent donc sur la dalle, l'un a côté de l'autre. C'est à ce moment que les patrouilles débarquèrent dans la grande salle. Instinctivement, Luka porta la main à la poignée de l'épée, qu'elle avait attachée à sa taille avec une ceinture de fortune.
Et, sans doute de peur d'être séparé du seul être qui lui ressemblait et qui pouvait l'aider, elle lui agrippa le poignet de son autre main. Une lumière envahissa la pièce, et une douce chaleur le corps de l'androïde.

...

Lorsqu'elle ouvrit les yeux, elle était arrivée dans une salle ouverte, avec de nombreux piliers et un escalier de chaque coté du téléporteur. A ses côtés se trouvait toujours Raiden, le poignet parasité par la poigne de fer de la demoiselle.
Mais elle était trop occupée à observer autour d'elle ces "cercueils flottants" dans cette "dimension" étrange. Ce fut son comparse qui, d'un raclement de gorge, lui signala de retirer sa main. Ce qu'elle fit rapidement, non sans éprouver une gêne. On ne tient pas le poignet d'un presque inconnu sous prétexte de ne pas savoir où on va arriver après avoir prit un téléporteur, voyons !
Ils descendirent donc les petits escaliers et empruntèrent le seul chemin possible : une grande passerelle. Ils marchèrent le plus discrètement possible, s'attendant sûrement à tomber sur d'autres anges. En vain, car ils ne les avaient même pas suivi jusque là.

- Quel curieux endroit, tout de même, pensa Luka à haute voix.

Et au bout de la passerelle, la verdure s'aperçut...








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carnet de voyage
Titre: Androïde 02
Classe: Combattant
Infos +:
avatar

Raiden
MessageSujet: Re: Un réveil prématuré   Ven 15 Jan - 11:19

Lorsque leurs yeux s’acclimatèrent à la vive lumière de cette nouvelle pièce, les deux hybrides virent rapidement qu’elle était vide, complètement vide. Hormis les nombreuses colonnes, magnifiquement sculptées dans le pur style architectural des anges, c’était surtout le visuel sur l’extérieur qui frappa les deux fuyards : La nuit avait déployée ses ailes et les étoiles luisaient à travers le ciel, vierge de tout nuage. Luka c’était rapidement rendue auprès d’une grande paroi vitrée, admirant le spectacle de la pénombre tandis que Raiden, lui, avait pris le partit de bloquer l’accès à cette salle qui devait, dans l’esprit du jeune homme, s’apparenter à un observatoire. Pour ce faire, il détacha deux torches de leurs supports puis les plaça idéalement pour coincer les portes ; une moue succincte vint faire son apparition sur son faciès, signe qu’il était peu probable que les anges éprouvent de grandes difficultés à entrer, mais cela leurs permettrait certainement de gagner de précieuses secondes, du moins, il l’espérait. Il entreprit ensuite de chercher une issue ; détruire l’une des grandes baies vitrées ? Oui, pourquoi pas mais ensuite ? Sauter ? Vu la hauteur ou ils se trouvaient, peu de chances qu’ils s’en sortent en bon état. La demoiselle aux cheveux roses le tira néanmoins de sa profonde réflexion en lui tendant une lame décorative ; c’était toujours mieux que rien et le duo se hâta de rendre les armes utilisable, les affûtant du mieux qu’ils le purent alors que déjà, les anges tentaient d’entrer, tambourinant le long des portes comme des diables. Les torches n’allaient pas tenir très longtemps.

Pourtant, Luka se positionna au centre de la pièce, assurant à son homologue, tout d’abord, qu’il s’agissait d’un téléporteur, mais également qu’il était prêt à être utilisé. 02 acquiesça et tous deux se positionnèrent précisément au centre de cette anneau, qui allait être leurs salut. La largeur de l’appareil était suffisante pour que les deux hybrides puissent s’y tenir côte à côte mais la troupe d’ange entra à ce moment. A vue d’œil, ils étaient une petite douzaine et se dirigeait déjà vers leurs cibles. Raiden ne le vit pas, mais il avait empoigné sa lame,  dans la même seconde que sa camarade, prêt à repousser les assaillants ; par contre ce qu’il vit, c’est la main de la demoiselle venir enlacer son poignet. Cette sensation, aussi surprenant, qu’agréable rassura un peu le jeune homme car ce fut à cet instant précis, qu’il comprit qu’ils n’étaient plus seul, ni l’un ni l’autre. Les anges étaient presque à portée quand une nouvelle lueur aveuglante inonda la pièce alors que les corps des deux androïdes semblaient se désolidariser. Une fois la situation revenue à la normale, ils n’étaient plus là ; seul le bruit de la machine de téléportation au repos brisait le silence.

Quelques centièmes de secondes plus tard, le duo était arrivé dans une toute nouvelle zone : Une grande salle, sensiblement identique à la précédente, doté de nombreuses colonnes et complètement vitrée. Un escalier descendait de chaque extrémité du transport pour se rejoindre un peu plus loin. L’hybride masculin sentit un léger picotement au niveau de son poignet et remarqua rapidement que sa complice le maintenait toujours assez fermement, occupée à admirer le ciel avec envie ; Il remarqua un sourire sur le visage de la demoiselle.
Un peu gêné, l’immaculé à la chevelure argenté s’éclaircit la voix d’un raclement de gorge pas vraiment discret, attirant de ce fait l’attention de Luka qui, tout aussi gênée que lui, relâcha vite son emprise. La situation vira au comique lorsque les regardes des deux se croisèrent par hasard. Une fois la gêne passée, ils prirent les escaliers, puis la longue passerelle ; ils étaient aux aguets et s’attendait à un piège retors qui les empêcheraient de retrouver la liberté, mais rien… Ils étaient libres !
Luka s’extasia devant la curiosité du paysage tout en continuant à se rapprocher du tapis de verdure. Devant eux se dressait un paysage magnifiquement souligné par la nuit claire : des plaines gigantesques faisaient le lien entre différentes forêts, entre autre.

- Oui c’est un endroit étrange mais c’est surement moins désagréable que de finir dans un débarras non ?

Absence de réponse. Raiden passa devant sa camarade, qui s’était arrêtée pour, une nouvelle fois, regarder le ciel qui se voilait doucement.

- On devrait trouver un endroit pour passer la nuit. Demain on pourra plus facilement savoir ou on est.

Et par là, le jeune androïde ne pensait pas à dormir à la belle étoile ; les plaines pullulaient très souvent de monstres en tout genre. Luka reporta son attention sur son vis-à-vis et le rejoignit rapidement ; non loin il y avait une route, visible malgré la nuit, sur celle-ci, ils avaient de fortes chances de trouver un panneau ou une quelconque indication concernant une ville ou un village si bien qu’ils entreprirent de la rejoindre aussi hâtivement qu’ils le purent ; tout en marchant, l’androïde 02 perça une nouvelle fois le silence.

- On est libre de faire ce qu’ont veux maintenant, plus personne pour nous mettre en veille contre notre grès… Tu comptes faire quoi maintenant ?

La discussion se termina brutalement cependant car trois paires d’yeux, luisant dans la nuit, était visibles à quelques mètres de leurs position. Le duo dégaina ses armes, prêt à abattre cette nouvelle menace… Que ne donnerait-il pas pour un peu de repos…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carnet de voyage
Titre: Androïde 03
Classe: Combattante
Infos +:
avatar

Luka
MessageSujet: Re: Un réveil prématuré   Sam 23 Jan - 12:47




Un réveil prématuré

[Feat Raiden]




"Lost Memories won't come back"

Enfin, la liberté.

Il faisait nuit, mais la lumière qui émanait de la lune permettait de voir assez clairement. Il fallait descendre quelques marches avant d'arriver à un tapis de verdure ondulant sous la brise nocturne. Un peu plus loin se trouvaient quelques bosquets et, au large, une grande ligne sombre. Fascinée, Luka s'approcha de cet étrange paysage. De mémoire, elle n'avait jamais vu ça -mais encore faudrait-il que sa mémoire lui soit revenu entièrement pour en être sûr.
Après quelques marches, elle arriva dans l'herbe fraîche. Oh, elle supposait qu'elle était fraîche, car elle n'avait aucun capteur sous sa voûte plantaire. Ce n'était que métal et exit les sensations humaines à cet endroit. Ce n'était sans doute pas utile. Mais ce sont les petites perles de rosée luisant sous la lune qui lui donna cette information.

Peut-être est_il important de signaler où l'androïde 03 pouvait ressentir quelque chose ? Car on peut se dire qu'un robot ne ressent rien, mais c'est faux ! Pas pour ces androïdes-là ! Luka, et sans doute comme Raiden, étaient autrefois des humains et ont gardés leurs ressentis d'humains. La différence vient du fait que la demoiselle a subit de très lourdes pertes de son ancien corps. Ainsi, ses jambes jusqu'en haut des cuisses, ainsi que ses bras jusqu'à 10 cm au dessus du coude sont entièrement robotisés. Toutefois, leur créateur a incrusté des capteurs dans les mains et sont directement reliés au nerfs sensitifs, permettant à la jeune femme de bénéficier du sens du toucher.
Les deux hybrides étant différents dans leurs conception, il en est peut-être de même pour l'androïde 02, ou peut-être pas. Dans une chose est sûre : celui qui les a fabriqué a essayé de leur restituer une grande part d'humanité perdue.

- Oui c’est un endroit étrange mais c’est sûrement moins désagréable que de finir dans un débarras non ? fit son co-équipier derrière Luka.

Mais l'hybride ne répondit pas. Elle était trop submergée par ce paysage. Après tout, Raiden avait raison. Les derniers vrais souvenirs qu'elle avait, c'était leur fuite de cette casse insalubre, de cette immense tour qui touchait le ciel et l'espace, remplie d'anges et d'une technologie avancée. D'ailleurs, elle leva les yeux au ciel : il était encore plus beau que ce qu'elle avait vu avant d'emprunter le téléporteur. Sur un fond couleur encre, de petites lumières scintillaient par millier, et l'astre lunaire qui brillait comme jamais se faisait petit à petit voiler par un nuage opaque. L'androïde 02 profita de se moment pour se placer devant sa camarade.

- On devrait trouver un endroit pour passer la nuit. Demain on pourra plus facilement savoir ou on est.

Revenant sur Terre, Luka acquiesça de la tête et le rejoignit. Il n'avait pas attendu sa réponse pour commencer à avancer vers un petit chemin non loin. La présence d'un tel passage ne pouvait signifier qu'une chose : un village n'était pas loin. Et bien que l'endroit dans lequel ils se trouvaient ne semblait pas très emprunté, au moins ils partaient dans une direction où ils étaient à peu près sûr de tomber sur des habitants de ce nouveau monde.
Pendant leur marche, l'hybride masculin prit la parole, lui disant que maintenant, plus personne ne pouvait les forcer à se mettre en veille. Ils étaient libre, libre de vivre comme ils veulent, où ils veulent. Libre de faire aussi ce qu'ils veulent. Mais quoi ? Telle était sa question. Qu'est-ce qu'elle, Luka, avait envie de faire désormais ? Elle n'en avait aucune idée, et elle n'a pas eu le temps d'y réfléchir une seconde de plus, car des paires d'yeux flamboyaient dans l'obscurité des arbres longeant le chemin.

Ni une ni deux, ils dégainèrent leurs armes de fortune. Trois gros loups sortirent furtivement de leurs cachettes, et s'approchaient lentement de leurs proies. Babines retroussées, salives dégoulinantes, ils n'avaient qu'une envie : se repaître des deux comparses. Mais ils n'étaient pas de cet avis, et ils se digéraient très mal.
Deux loups de la meute s'étaient décalés sur les côtés, pour les prendre à revers. Le dernier était resté en face d'eux, les observant sans cesse. Les deux androïdes, épées à la main, attendaient le bon moment. Le premier loup, sur la gauche, bondit sur Luka. d'un coup latéral puissant, elle l'éjecta sue le côté avec une belle ligne rouge le long du coup de la bête. Raiden s'occupa de l'autre loup. Celui de Luka se releva avec difficulté, mais tenta une nouvelle attaque. Elle leva son bras gauche, et la gueule béante se referma sur le solide métal. ainsi bloqué, l'androïde féminin n'eut qu'à enfoncer sa lame dans la base du cou de l'animal, sans aucun état d'âme à son égard. Elle desserra la mâchoire et laissa tomber la carcasse inerte sur le sol. Son acolyte s'était lui aussi rapidement chargé de la bête. il ne restait que le plus gros des trois.
Le poil hérissé sur son dos et les grognements qu'il faisait indiquaient qu'il n'était pas très content que ses amis aient été supprimés par leur dîner. Il n'hésita pas une seconde à se jeter sur Raiden. De son côté, Luka tenta un coup d'estoc dans l'estomac du monstre, mais il avait sentit venir le coup et lui asséna un coup de griffe. Tombant au sol, elle fit au plus vite pour se remettre au moins en garde, mais le loup géant expia un râle de fin de vie. L'androïde 02 était très efficace dans l'élimination de loup, on dirait ! S'approchant de sa comparse, il lui tendit la main pour l'aider à se relever.

- Je suis encore un peu rouillée on dirait. Cela ne se reproduira plus, s'excusa-t-elle.

L'hybride la rassura, que ce n'était pas grave, puis ils se remirent en route.

La nuit fut longue et pénible. Ils enchaînèrent les combats avec les monstres du coin et l'escalade d'une falaise. Car le chemin qu'ils avaient suivis menaient à la chaîne de montagne qui ornait le continent central de ce monde et, bien évidemment, les éboulements et autres glissements de terrains étant fréquents, la route était bloquée. La seule solution qui leur restait était de traverser au plus court la zone rocheuse pour arriver de l'autre côté. Heureusement qu'ils étaient robotisé, qu'ils ne souffraient que peu du froid et de la fatigue. Ainsi ils purent accéder de nouveau aux plaines et aux forêts aux premières lueurs de l'aube.
Et comme l'avait prédit Raiden durant leur escalade, ils retrouvèrent le chemin, avec un panneau de direction. Ils ne prirent que quelques minutes pour se situer et ainsi découvrir qu'ils étaient dans le monde de Sylvarant. Le panneau indiquait deux directions : deux villes. Celle à gauche se nommait Hima et l'autre à droite était Luin.

Dans laquelle choisiraient-ils de se rendre ?








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un réveil prématuré   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un réveil prématuré

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Veillée tardive... ou réveil prématuré.
» Un réveil difficile - Terminé
» Le réveil du chat
» Honor's Veil : les phoenix !
» Le réveil [Boule Epineuse]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tales of Symphonia - Another Fate - :: Tour du Salut :: Welgaia :: Archives - Welgaia-