RSS
RSS


 

Partagez | .
 

 Dans nos derniers retranchements...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Carnet de voyage
Titre: Elu Déchu
Classe: Chevalier-Mage
Infos +:
avatar
Admin
Zelos Wilder
MessageSujet: Dans nos derniers retranchements...   Sam 23 Jan - 22:11


Dans nos derniers retranchements...

Feat Aeron & Sélès

 Man, I rule ! I'm so cool !

Les gardes pontificaux grouillaient partout dans la capitale. Partout, sauf à un endroit où ils évitaient d'y mettre les pieds : le bidonville. Quartier malfamé rempli de voleurs, de bandits et autres criminels. Enfin, c'est ce qui se dit parmi les riches. Car la vérité en était tout autre : le bidonville était surpeuplé de gens dont les rêves ont été brisé par la rudesse de Meltokio. Des gens de tout âge, dépourvu de travail décent et d'argent, y vivaient, ou plutôt survivaient grâce à de piètres moyens.
Ils n'étaient pas méchants, mais ils ne se laissaient pas faire non plus. Ils n'étaient pas faignants, juste pas aidé par la société. Leurs maisons faisaient pâle figure comparé aux illustres manoirs quelques mètres plus haut. Les murs étaient lézardés de fissures de toute part, et les volets consistaient en une simple plaque de bois.
C'était l'endroit idéal pour cacher deux "meurtriers" en fuite.

Les deux nobles se cachaient dans ce qui ressemblait à la chambre d'enfant de la maison. Une femme avait accepté de les héberger, les voyant haletant et couverts de sang. Aeron occupait la petite pièce qui servait de salle de bain, se nettoyant de la poussière, la sueur et les restes éparpillés du Pontife. Zélos, lui, attendait sagement son tour, assis sur le lit d'un des enfants et adossé contre le mur froid.
Durant leur fuite, ils étaient restés silencieux. Ils n'avaient ouverts la bouche que pour discuter avec la généreuse femme. Le rouquin, pour sa part, ne cessait de se repasser les récents événements dans sa mémoire. Cela devait peut-être être de même pour le blondinet.

Trois voix se mêlaient dans son esprit.
Il y avait les derniers mots du Pontife, qui le menaçaient de s'occuper personnellement de sa demi-soeur. Il revoyait le sourire malsain du moustachu, ses doigts boudinés s'agrippant sans relâche à lui, puis son sang coulant à flots. Il avait même l'impression, simplement en y repensant, que le liquide rouge séché sur ses mains lui brûlait comme de l'acide.
Ensuite, il y avait Sélès. Son visage pâle contrastant avec sa chevelure de feu transpirait la maladie. Pourquoi n'avait-il pas vu plus tôt qu'elle mettait sa santé, voire sa vie autant en danger que cela ?! Il la revoyait en train de crier quelque chose, mais il avait beau essayer de lire sur ses lèvres, tenter de déchiffrer ce qu'elle a bien voulu dire, il lui était impossible de le savoir. Et dire qu'il venait de la retrouver il y a peu...
Enfin, il y avait Selvaria Bles. Les menaces qu'elle lui avait adressé lui resteront à jamais gravés dans sa mémoire. Aeron l'avait mis en garde sur son rôle auprès du Pontife, mais c'était certain que ce qu'elle réservait à l'ex-Elu était bien au-delà de ce qu'on savait d'elle...

Pourquoi toute cette histoire ne pouvait pas bien se terminer ? Que lui et Sélès retournent vivre tranquillement au manoir, comme si de rien n'était. Avec Aeron même, s'il le désirait. Le rouquin aurait eu alors le champ libre pour retrouver Sheena car il savait qu'il n'avait pas à s'inquiéter pour sa soeur, qu'elle était entre de bonnes mains et surtout que rien n'allait leur arriver. Mais il n'en était rien.
A la place, ils étaient tous fugitifs recherchés pour le meurtre du Roi pour certain, du Pontife pour d'autre, et des deux pour lui. Sélès était retenue captive par une femme ayant beaucoup de pouvoir à Meltokio, bien plus que lui et Aeron en tout cas. Et désormais cette même femme souhaitait le tuer plus que tout autre chose.
A quoi devait-il tout cela ? La malchance ? Le hasard ? Ou lui même ? Oui, c'était bien là le problème, et Sheena l'avait bien comprit. Elle, au moins, est partie à temps. Car toute cette situation était sa faute à lui, le grand Zélos Wilder. S'il n'avait pas voulu se venger du Pontife, il ne serait pas dans cette mouise. Et quand bien même il se serait vengé, il n'aurait pas dû accepter que Sélès et Aeron l'accompagne. A cause de lui, l'une est aux prises de Selvaria Bles et l'autre est recherché pour meurtre en plus de désertion.

A ce rythme-là, qui va-t-il encore condamner à mort ? Sébastien ? Non, sa complicité est déjà faite et ce n'était qu'une question de temps avant qu'on le mette en prison, voire pire. La femme  qui a daigné les cacher ? Une mère de trois enfants qui gagne à peine de quoi les nourrir. Les domestiques de la maison Valérious ? Oh non, leurs maîtres se chargeront de leurs cas, qui est sans aucun doute pire que la mort...
Peut-être que le mieux, c'est que lui-même ne soit plus de ce monde. Après tout, s'il n'était plus en vie, Sélès serait désignée comme la nouvelle Elue de Tesséha'lla, étant donné que du sang Wilder coule dans ses veines. Et vu qu'elle est déjà aux mains des adeptes du Pontife, ils la garderont en vie pour qu'elle fasse passer des lois auprès de la princesse Hilda. Ca pourrait être une vie restreinte, mais comparé à la mort ou au couvent, ce n'est peut-être pas grand chose ?

Aeron sortit de la salle de bain à ce moment. Il lui fit un signe de la tête, indiquant que la place était libre. Ils se croisèrent sans dire un mot.
La salle de bain n'était autre qu'une petite pièce rectangulaire avec, dans le fond, une grande bassine remplie d'eau froide et, en face de l'entrée, une caisse en bois sur laquelle étaient posés un miroir ébréché et une large assiette creuse. Un vase était posé par terre, près de la caisse, et contenait de l'eau tiède. Zélos vida le contenu de l'assiette creuse dans la bassine qui devait sûrement faire office de baignoire, et la remplissa d'une eau propre. Il se frictionna le visage, redonnant une couleur beige pâle à cette peau souillée, puis resta là, à regarder son reflet dans le miroir tâché de crasse. Il fallait qu'il fasse quelque chose pour régler la situation, pour sauver Sélès. Il fallait qu'il répare ses erreurs.
Actuellement, il ne voyait pas de quelle manière ils allaient pouvoir opérer. Sélès allait sans doute rester dans l'Eglise, bien à l'abri auprès de Selvaria Bles et de Lissa Davri, avec en plus le triple ou le quadruple du nombre de garde habituel sur les lieux. Et cela, sans compter ceux qui patrouillent déjà en ville à leur recherche. Il ne lui restait plus qu'une seule solution...

Tout le monde savait que l'Elu, quel qu'il soit, côtoyaient les Anges du Cruxis. Ce qu'ils ne savaient pas, et même les prêtres de l'Eglise de Martel, c'était que Zélos connaissait bien mieux le Cruxis qu'il n'y paraissait. Un jour, alors qu'il revenait d'une réception chez une noble qui, disons-le, cherchait clairement à marier sa fille, une femme l'attendait. Elle travaillait pour le Cruxis, et souhaitait son aide. En échange de quoi ? De la liberté. Plus de statut d'Elu, plus de contraintes, plus de périple pour lui, et Sélès reprenait le flambeau. Tout le monde était content et en sécurité.
Mais aujourd'hui, que lui a apporté cette alliance ? Il n'était pas libre et n'avait plus son statut d'Elu. De plus, il n'avait plus de maison, au risque de se faire attraper, ni de soeur. Il avait tout perdu... Peut-être était-il temps pour cette femme du Cruxis d'honorer sa part du contrat ?
Zélos sortit de la salle de bain. Aeron était en train de discuter à voix basse avec la femme qui les cachait. A son entrée dans la pièce, ils tournèrent la tête vers lui.

- Est-ce qu'il y a un endroit où je peux sortir tranquillement ? Une ruelle, une cour... ?

La femme pointa l'arrière de la maison. Le rouquin la remercia et se dirigea dans la direction indiquée. Il arriva dans une petite cour carrée délimitée par de hauts murs de brique. L'aube se levait à peine. Il prit soin de bien refermer la porte derrière lui et se mit à appeler.

- Pronyma, il faut que je vous parle...



© Kinotto de LG.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PNJ
MessageSujet: Re: Dans nos derniers retranchements...   Dim 24 Jan - 14:55


Dans nos derniers retranchements...
Zelos & Pronyma
    Depuis que ces maudis Renégats avaient interféré lors de l'activation du sceau de la Tour du Mana, tout allait de mal en pis. L'intervention du Cruxis pour remettre de l'ordre dans tout ça n'avait finalement pas aidé et Sylvarant semblait plus décadent que jamais. Même le monde prospère semblait subir les conséquences de l'incident en se faisant balayer par une vague d’événements bien compromettants. Que leur roi soit mort leur importait peu, mais ce qui était fâcheux, c'était qu'un homme de l'église se permette de mettre des bâtons dans les roues de leur précieux petit élu. Malgré tout, il fut décidé de laisser les événements couler pour le moment, mais Pronyma garda un œil attentif sur Zelos Wilder. Cela la faisait bien rire qu'un petit Pontife, misérable humain, se permette de déchoir l’Élu du Cruxis de son rang et de mettre quelqu'un à sa place en inventant une intervention divine. C'était à se demander si cet homme n'avait jamais eu un pet de croyance véritable ! Il pensait vraiment que ça serait aussi simple ?

Pronyma se serait fait un plaisir de se charger de son cas elle-même, mais elle connaissait bien son petit ''protégé'' et elle voyait qu'il ne tarderait pas à devenir ce qu'elle avait toujours espéré qu'il devienne. Quelqu'un qui serait prêt aux plus basses besognes pour les servir … Et lorsqu'il déclencha la mort sanglante du vieux moustachu, un sourire indélébile s'était installé sur les lèvres colorées de la Désiane. Il était mûr cette fois … elle pourrait faire ce qu'elle veut de lui, et cela tombait à pic, car la prochaine enveloppe potentielle de Martel leur avait échappée, et elle avait besoin de quelqu'un de confiance pour lui faire reprendre son périple et la ramener jusqu'à eux.

Comme elle s'en doutait, l'élu en détresse ne tarda pas à l'appeler. Cependant, Pronyma était une femme qui aimait soigner ses entrées et surtout se faire désirer, alors elle le laissa poireauté quelques minutes, juste le temps qu'il commence à s'impatienter et à se laisser envahir par le désarroi. Plus il serait démuni, plus il serait facile d'obtenir ce qu'elle voulait de lui. Elle apparut finalement dernière lui, adossée contre un mur qui lui faisait de l'ombre, si discrète qu'il ne remarqua pas sa présence avant qu'elle ne réponde enfin de vive voix.

— Je suis là, Élu. Et elle lui lança un sourire énigmatique lorsqu'elle capta son regard. On dirait que tu t'es mis dans une situation bien compliquée. Ajouta-t-elle pour lui faire comprendre qu'elle savait déjà tout.

Son allure dénotait clairement avec le décore vétuste des bidons ville, mais l'endroit où ils étaient leur offrait assez d'intimité pour ne pas s'attirer de regards indiscrets. Elle se décolla tranquillement du mur et s'approcha de lui en l'observant … Il avait changé. Ce qui c'était passé ces derniers jours l'avait sans doute détruit, du moins en partie, et c'est ce qui la faisait jubiler intérieurement. Elle se réjouissait de pouvoir le reconstruire à sa façon … grâce à elle, l'ordre reviendrait dans les mondes et l'élue de Sylvarant rejoindrait le Cruxis, et même si elle n'était toujours pas la bonne, le seigneur Yggdrasill sera fier d'elle pour avoir été celle qui avait réglé les bavures de tous les autres incapables à son service.   
fiche créée par Rinema ; Edité par Nika


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carnet de voyage
Titre: Elu Déchu
Classe: Chevalier-Mage
Infos +:
avatar
Admin
Zelos Wilder
MessageSujet: Re: Dans nos derniers retranchements...   Lun 16 Mai - 21:38


Dans nos derniers retranchements...

Feat Aeron & Sélès

 Man, I rule ! I'm so cool !

Cela faisait un bon moment qu'il poireautait dans la petite cour à attendre son interlocutrice. Soit elle le faisait exprès et se contemplait à le voir souffrir et se mettre en colère, soit le Cruxis avait coupé tous moyen de communication du fait de l'avoir déchu de son titre d'Elu de Tesséha'lla. Zélos se passa une main dans sa longue chevelure, surtout pour relever des mèches indésirables de son front. C'était tellement insupportable, cette longue, longue attente ! Finalement, une voix résonna dans son dos :

- Je suis là, Élu.

Le noble se retourna. Elle était là, adossée contre le mur fissuré de la "maison" et lui adressait un sourire malicieux, enfin, comme le percevait le piégé.

- On dirait que tu t'es mis dans une situation bien compliquée.

D'après ses dires, le noble en déduisit rapidement qu'elle était au courant des récents événements. A part cela, elle lui semblait presque prendre plaisir de le voir dans le pétrin. Heureusement pour eux que l'endroit était assez intime, ou plutôt désert : ils allaient pouvoir se dire tout, ou du moins ce que l'Ex-Elu espérait.
Car, en face de lui, approchait Pronyma, Bras droit d'Yggdrasil, Chef du Cruxis. Il pourrait lui demander des explications quant à sa déchéance au simple rang de citoyen. Mais très vite, les souvenirs de la mort du Pontife lui revint en mémoire, comme un film qu'il ne pouvait passer. Puis Sélès, sa pauvre demi-soeur, de nouveau séparée de lui par sa faute...
Aujourd'hui, il n'avait pas le choix : il n'était pas en position de force, et il devra accepter tout ce que lui dira Pronyma, du moment qu'elle puisse arranger leur situation. Néanmoins, il était hors de question de clairement montrer à cette tigresse du Cruxis qu'elle avait la main-mise sur lui. Question de fierté d'une part, question de survie de l'autre.

- On ne peut pas vraiment dire que vous m'ayez également facilité la tâche, lança-t-il d'un air narquois. Où est donc passé votre merveilleux sens de la solidarité ? En tant que membres du Cruxis, je pensais que c'était implicite.

La Demi-Elfe ricana. Il était évident que les membres du Cruxis se tiraient tous dans les pattes à la moindre occasion de pouvoir augmenter leur grade dans l'organisation. C'était sans doute un nid de vipères plus virulentes que la haute société de Meltokio !
La Grande Cardinale Désianne tourna ses phrases de manière à lui faire comprendre qu'ils avaient eu un léger contre-temps dans l'un de leur projet, et que sa déchéance a été entièrement orchestrée par Feu le Pontife.
Zélos n'en crut pas un mot.

- Ceci dit, un mois s'est écoulé et vous n'avez pas levé le petit doigt pour rétablir mon titre d'Elu de Tesséha'lla depuis. M'enfin, ce n'est plus le cadet de mes soucis...

Pronyma le savait, LA raison pour laquelle le noble avait fait appel à ses services était d'un tout autre ressort. Elle lui fit savoir, en détaillant la capture de Sélès par Selvaria et Lissa comme si elle avait été présente.
On pourrait même croire qu'elle le torturait à tenter d'imaginer ce que pouvait vivre à ce moment même la jeune demoiselle. Etait-elle retenue prisonnière dans un des nombreux cachots du colisée, avec tous ces autres prisonniers qui n'avaient pas vu une femme depuis longtemps ? Subissait-elle les séances éprouvantes d'interrogatoires de Lissa Davri, ou bien les tortures mortelles de Selvaria Bles ?

- Et donc ?! s'impatienta le rouquin. Où voulez-vous en venir ? Allez-vous m'apporter votre aide ou bien vous allez restez plantée là, à prendre votre pied en déblatérant de telles inepties ?! Je n'ai pas de temps à perdre.

D'une voix douce et calme -qui ne présageait rien de bon-, elle se rapprocha de lui, à la limite de lui murmurer à l'oreille. Elle était prête à l'aider de ses propres mains, voire à lui redonner son statut d'Elu en prime si, en contrepartie, il exécutait une "petite tâche" pour elle.
Il n'avait pas le choix de refuser son offre. La vie de sa soeur était en jeu. Il ravala son égo et c'est en tant que simple homme, simple frère aimant, qu'il lui demanda :

- De quoi s'agit-il ?

Pronyma souria.

- Va sur Sylvarant, retrouve l'Elue et oblige-la à finir le Périple de la Régénération.




© Kinotto de LG.



HS : C'est plus court que d'habitude, mais j'ai voulu finir sur une note dramatique =p Bref, j'ai posté ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Dans nos derniers retranchements...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Dans nos derniers retranchements...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Manigat : « Soyez prêts à vous battre pour votre vote ! »
» Les derniers Vikings
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA
» haiti dans les annees 50

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tales of Symphonia - Another Fate - :: Tesseha'lla :: Les Villes :: Meltokio :: Archives - Meltokio-