RSS
RSS


 

Partagez | .
 

 Un peu de calme.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Carnet de voyage
Titre: Androïde 02
Classe: Combattant
Infos +:
avatar

Raiden
MessageSujet: Un peu de calme.   Lun 25 Jan - 17:14

Leur périple avait été ponctué de nombreux bémols. En effet, outre les monstres sauvages et affamés à affronter, de nombreux éboulement –vestiges de la force de mère nature- les avaient invités à faire des détours plus ou moins contraignants. Il en avait résulté une marche de plusieurs heures dans les chaines montagneuses de Sylvarant avant que le duo ne parvienne à rejoindre, aux premières lueurs de l’aurore, les plaines et d’enfin retrouver son chemin, non sans l’aide d’un panneau indicateur idéalement positionné. Ce-dernier offrait le choix entre deux directions, deux cités que l’androïde 02 ne parvenait pas à identifier : Vers l’Ouest, ils se rendraient vers Hima tandis qu’à l’Est, ils pourraient trouver une ville répondant au nom de Luin. Il jeta un regard interrogateur à sa camarade qui haussa les épaules, accompagnant une moue indécise qui voulait tout dire. Raiden jeta un coup d’œil au chiffre jouxtant le nom des deux destinations ; selon le panneau, Hima était la plus proche, à approximativement un kilomètre, tandis que Luin quant à elle, se trouvait à plus de quatre.

- Hima n’est plus très loin, elle doit se trouver juste derrière cette colline, on y va ?

Il pointa du doigt la dite colline, assez proche de leurs position et la jeune femme acquiesça ; il n’attendit pas d’autre réponse de la jeune femme et emprunta le chemin de terre vers l’Ouest. Ils passèrent à l’ombre d’une forêt peu accueillante pour rapidement prendre pieds sur la butte de terre. En contrebas, dans une sorte de cuvette naturelle, se nichait Hima ; un petit village plutôt qu’une vraie ville, mais cela serait amplement suffisant pour se poser un moment et réfléchir à la suite… la suite. L’immaculé à la chevelure blanche n’avait que bien peu d’idées pour ‘’la suite’’. Il était libre de faire ce que bon lui semblait, mais il ne parvenait justement pas à imaginer ce qui pouvait être bon. Tenter de retrouver leurs créateur, à lui et à Luka, pour essayer de comprendre pourquoi, et comment ils s’étaient retrouvés prisonniers des Anges ?
Non, ce n’était pas une bonne idée, pas pour le moment en tout cas, pas pendant que sa mémoire lui faisait encore défaut. Sa réflexion sembla attirer la curiosité de Luka qui plaça un léger coup de coude dans ses côtes pour le sortir de sa torpeur, l’invitant bien vite à approcher du village. Raiden lui sourit d’un air revanchard et elle partit, visuellement satisfaite ; l’hybride la suivit et ils tombèrent bien vite sur le panneau d’entrée du petit hameau. Sur celui-ci était inscrit quelques mots accueillants.


"Chers voyageurs, chers aventuriers, nous sommes heureux de vous accueillir à Hima."


Les deux androïdes passèrent sous un petit porche en bois et quelques regards, les assaillirent aussitôt ; un jeune enfant, âgé d’à peine plus de huit ans, cessa son activité et dévisagea Raiden de haut en bas, ses yeux se fixant finalement sur la mâchoire robotique. Quelques secondes plus tard, il lui tira la langue et s’enfuit au détour d’une habitation. 02 baissa les yeux, légèrement peiné par les regards emplis de dégout que reflétait son image à certaines personnes. Luka avait-elle remarqué son instant de faiblesse ? Que la réponse soit positive ou négative, il n’en avait que faire, tout le monde avait ses propres blessures. Il soupira doucement, conscient qu’il ne pouvait rien faire de plus et le duo reprit la direction de l’auberge, situé tout au bout du village. C’était le bâtiment le plus grand du village, certainement le plus important, aussi et Luka en poussa doucement la porte.

A l’intérieur, au demeurant assez bruyant, on pouvait remarquer quelques tables bien agencées entourée de différents protagonistes, tous différents les uns des autres : Des hommes, quelques demi-elfes certains buvant un liquide ambré dans de grosses pintes, d’autres discutant autour d’une carte de la région et une poignée, enfin, jouait au cartes. Derrière un long bar tout en bois sculpté, le barman, qui était aussi le tenancier de l’établissement, servait une paire de client. Aucunes des âmes présentes ici n’avait remarquées l’arrivait des deux androïdes, tant mieux. Ces derniers s’accoudèrent au comptoir alors que le propriétaire vint à eux.

- Bonjour voyageurs, vous êtes nouveaux ici, je ne vous ai encore jamais vu ? La jeune femme acquiesça. Très bien, je suis le patron de cette auberge, que puis-je faire pour vous ?

- Nous souhaiterions pouvoir nous reposer et, si possible, manger quelques chose.

En effet, bien qu’hybride entre machine et humain, les organes internes de Raiden était toujours, pour certains en tout cas, naturels ; son estomac faisait partit de ceux-là et malgré l’absence de sensation de faim, ceci grâce à une habile manipulation de son sauveur, il savait qu’il devait manger à intervalles plus ou moins régulier pour rester en pleine forme.
L’aubergiste gratta sa barbe touffue, un peu dubitatif mais répliqua d’un air enjoué.

- Bien sûr, tout est possible voyons, mais vous savez, rien n’est gratuit.

Raiden savait où il voulait en venir et il resta un peu désolé devant cette remarque ; cependant il dégaina doucement l’épée cérémonielle et décorative que sa comparse lui avait trouvé dans la tour des anges, et la posa sur le comptoir. Les dorures et la qualité de forge ferrait le reste.

- Je n’ai malheureusement que ça à vous offrir. Elle devrait valoir au moins de quoi payer notre séjour.

Le vieille homme fut impressionné et tendit une main vers l’androïde, l’affublant d’un "Marché conclu" avant de ramasser son dû en sécurité ; il revint quelques secondes plus tard.

- Et moi je n’ai malheureusement plus qu’une chambre de libre, avec un seul lit. Par contre, il y a un grand fauteuil qui parait-il est très confortable, j’espère que sa vous ira ?

- Oui, c’est parfait merci. Répliqua le jeune robot. Il se tourna vers Luka qui était restait silencieuse. Je te laisse le loisir de visiter, je vais prendre un peu l’air et je te rejoins.

Il laissa les clefs de la chambre à son homologue et quitta l’auberge, se positionnant à la sortie d’Hima, laissant la brise fraiche bousculer ses cheveux et rafraichir son visage. Il n’avait jamais autant aimé l’extérieur que depuis ses dernières heures, depuis leurs fuites de la résidence des anges. Il pensa alors que ces derniers allaient peut être se mettre rapidement à leurs recherches, pour terminer leurs expériences ou plus simplement pour les renfermer dans cette geôle miteuse qu’était le débarras dans lequel ils s’étaient réveillés. Cela le laissa soucieux pour lui mais aussi pour Luka qui, au fil des heures passées en sa compagnie, semblait être liée à lui… mais pourquoi ? Comment ? Par quel lien ? Etait-ce plus profond que leur situation d’androïdes ? Il pesta contre sa mémoire défaillante et rejoignit sa camarade dans la chambre, à l’étage de l’auberge, tentant de masquer ses inquiétudes et ses interrogations.

- On va enfin pouvoir être un peu au calme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carnet de voyage
Titre: Androïde 03
Classe: Combattante
Infos +:
avatar

Luka
MessageSujet: Re: Un peu de calme.   Sam 19 Mar - 22:43




Un peu de calme

[Feat Raiden]




"Lost Memories won't come back"

Ils allaient se rendre au Village des Aventuriers, Hima. Selon le panneau qui indiquait les deux directions, c'était le hameau habité le plus proche. L'androïde 02 pointa du doigt la colline derrière laquelle se trouvait leur destination, lui demandant si elle était d'accord pour y aller. Luka acquiesça sans hésiter, et ils partirent vers l'Ouest. Ils passèrent proche d'une forêt sombre et marchèrent encore un bon moment sur une pente découverte qui devenait, au fur et à mesure qu'ils approchaient d'Hima, de plus en plus rocailleuse.

Enfin, ils finirent par apercevoir le village. De loin, cela ressemblait à un regroupement de plusieurs petites bâtisses en bois, se confondant avec les montagnes proches qui le protégeait des vents violents. L'androïde 03 appréciait le paysage. En fait, depuis son activation inopinée, elle ne cessait de s'extasier devant les beautés naturelles qui défilaient devant ses yeux. Et chacun de ces tableaux colorés resteraient à jamais gravés dans sa mémoire interne et humaine.
Une fois fait un rapide tour d'horizon, son regard se stoppa sur son acolyte : il semblait perdu dans de sérieuses réflexions. Depuis que lui s'était réveillé, il n'avait esquissé que quelques rares sourires et restait la majeure partie du temps très sérieux. Oh, bien sûr, dans leur cas il le fallait. Ils étaient un peu en fuite en y réfléchissant bien, et potentiellement poursuivi. Mais ils avaient évité le plus gros du danger, et les voila libres comme l'air !
Non pas que Luka soit espiègle ou naïve au point de totalement ignorer leur situation quelque peu tendue, mais il fallait parfois se détendre un peu. Elle se rapprocha alors discrètement de Raiden et lui donna un petit coup de coude dans les côtes, suivi d'un petit sourire. L'hybride parut surprit pendant une faction de seconde, avant de comprendre le geste et de répondre par un sourire revanchard. La demoiselle se permit alors de courir un peu en direction d'Hima, profitant de la brise et de la plaine verdoyante.

A l'entrée du village, un panneau les accueillis chaleureusement, les invitant à poursuivre leur montée vers le centre d'Hima. D'un style assez rustique mais qui avait tout son charme, les maisons étaient presque toutes faites en bois. Ils passèrent d'ailleurs sous le large porche en bois sculpté donnant accès au coeur principal du village où se baladaient plusieurs voyageurs et quelques habitants. C'était simple de les différencier : les aventuriers portaient tous des tenues plus ou moins affriollantes, une arme scintillante à la taille ou ceinturée dans le dos, et se déplaçant en groupe de deux, trois voire même cinq ou six pour les plus débutants.
Les habitants, quant à eux, étaient surtout des femmes et des enfants, ou du moins ceux qui étaient présents à ce moment-là. Les garnements jouaient en se courant après, tandis que les mères faisaient les courses. Les deux androïdes ne manquaient pas un instant pour observer tout autour d'eux, et les autres ne manquèrent pas de les observer. Eux, les deux humains avec du métal partout sur le corps, au regard vide, aux cheveux d'une couleur inhabituelle. Même chez les Demi-Elfe il n'y en avait pas de semblables. Tous les dévisageaient comme s'ils étaient des bêtes de foire. Une femme cacha son enfant derrière elle lorsqu'ils passèrent, et un homme à l'air louche lança des regards insistants et ria en pointant Luka du doigt.
Elle détourna la tête, préférant ne pas donner satisfaction à un être mal intentionné tel que lui. Elle perçut alors que Raiden également n'était pas très à l'aise parmi cette foule. Heureusement pour eux, l'auberge n'était plus très loin. C'était le plus grand bâtiment du Village des Aventuriers, quasiment au centre des habitations. Sa façade en bois verni lui donnait l'air d'un chalet de montagne, bien chaud et douillet. La jeune demoiselle poussa la porte et les deux robots entrèrent.

Le bruits des choppes en verres que l'on cognaient les unes contre les autres résonnait bruyamment dans la salle commune. Les rires et les chants des aventuriers ponctuait le temps qui passait, et un magnifique feu flamboyait dans la grande cheminée. Quelques braseros étaient parsemés de-ci de-là dans la pièce pour illuminer la large pièce.
Un comptoir, qui servait aussi de bar, se tenait presque à l'entrée, derrière lequel l'aubergiste servait deux clients. Ils s'accoudèrent au bar, comme le veux la coutûme si l'on souhaite avoir l'attention du tenancier le temps de lui passer commande.

- Bonjour voyageurs ! Vous êtes nouveaux ici ? Je ne vous ai encore jamais vu...
- En effet, nous venons juste d'arriver, répondit brièvement Luka.
- Très bien, je suis le patron de cette auberge. Que puis-je faire pour vous ? fit-il, un peu décontenancé à la vue des deux étrangers.
- Nous souhaiterions pouvoir nous reposer et, si possible, manger quelque chose, enchaîna l'Androïde 02 d'un ton calme et posé.  

Car les deux avaient beau être des humains robotisés -et même si une batterie au lithium devait se planquer quelque part dans leur corps- ils n'en étaient pas moins éprouvés de leur voyage. Oh, certes, ils venaient de dormir pendant des années, mais la mise en route a été difficile. Il fallait tout mettre à plat et prendre le temps de réfléchir un peu. Et puis, une délicieuse odeur de risotto aux champignons et au poulet aurait presque fait baver l'androïde 03.
Le tenancier, gêné, leur fit comprendre qu'ils devaient payer pour séjourner et manger ici. Mais ils n'avaient rien, pas la moindre piécette. Les seules choses qu'ils pouvaient revendre pour récupérer un peu d'argent étaient les épées décoratives qu'ils avaient "empruntés" aux Anges lors de leur descente de la tour.
Raiden, qui avait été plus rapide dans sa réflexion que la demoiselle, venait de poser son arme sur le comptoir et de conclure la location de la chambre. Il ne lui en restait qu'une seule, et ce n'était pas étonnant au vu du monde qui occupait son établissement. Se tournant vers elle, l'hybride masculin prit congé de Luka, lui proposant de visiter les lieux, tandis qu'il alla prendre l'air.

Cela ne l'aurait pas dérangé de l'accompagner à l'air libre, hors de vue des villageois et autres humains à part entière. Mais elle sentit qu'il voulait être un peu seul, et après mûre réflexion, il était sans doute judicieux qu'elle aussi se retrouve un peu seule, même pour quelques minutes. La jeune femme gravit donc les marches menant à leur chambre, au premier étage.
La pièce était simple : un lit était collé contre l'un des murs ; une petite table de chevet était posée à coté ; une cheminée trônait dans le fond mais aucun feu ne brûlait à l'intérieur, juste deux braseros ; un large fauteuil en chêne et en cuir occupait l'angle près de l'âtre, avec une peau de bête à ses pieds. La fenêtre donnait vue sur une partie d'Hima, et plus loin on pouvait apercevoir la plaine qu'ils avaient descendue pour venir dans le village. Les hautes montagnes rocheuses qui les surplombaient empêchaient de voir autre chose.
Il y avait peu de données sur Hima dans sa mémoire interne, et encore moins dans sa mémoire humaine. Exaspérée de ce manque d'information, Luka s'allongea sur le lit, le regard tourné vers les lattes de bois du plafond. Le réveil des deux robots étaient prématurés, et le chargement de tous les paramètres fonctionnels de la belle n'était pas complet. Elle l'avait ressenti lorsqu'ils se sont fait attaqués par les monstres à la lisière des bois. Mais pour ces logiciels-là, cela allait s'arranger rapidement avec le temps.
En revanche, ce serait très différent avec ses mémoires. L'androïde 03 tenta d'accéder à des souvenirs antérieurs, en se concentrant calmement, les yeux fermés. Plus précisément, elle essaya de se remémorer des passages des possibles événements qui se sont déroulés dans la Tour avant leur mise en sommeil forcée. Elle revit une salle très lumineuse, et comme brouillée, floue. Elle distingua des formes humaines, et d'autres avec des ailes. La seule forme qu'elle voyait à peu près clairement était celle de Raiden, et il semblait souffrir. Et puis, plus rien. C'était comme si ce souvenir était bloqué... C'est à ce moment que son acolyte entra dans la chambre.

- On va enfin pouvoir être un peu au calme, fit-il en entrant.

Il tourna la tête vers sa comparse, et voyant qu'elle occupait déjà le lit, il s'installa lourdement dans le fauteuil. Lui-aussi doit avoir de nombreuses mises à jour de ses logiciels à faire. La demoiselle s'assit donc sur le bord du lit. C'est vrai, autant profiter d'un bon moment de répit, qui sait dans combien de temps ils en auront un autre ?
Lors de son tour de la chambre, elle avait remarqué des oreillers supplémentaires, ainsi que quelques livres sur une étagère basse. Elle prit un oreiller et le donna à Raiden. Cela sera sans doute mieux pour lui, surtout s'il compte se mettre en veille dans le fauteuil. Enfin, c'est sans aucun doute bien plus confortable et agréable que la décharge dans laquelle ils étaient entreposés. L'hybride masculin accepta et elle ne l'entendit plus de la soirée. Sans doute resta-t-il un moment à tergiverser dans son esprit humain ?
Luka se réinstalla dans le lit, s'adossant contre le mur, et ouvrit un des livres qu'elle avait trouvé. L'un d'eux parlait de l'Elue et de la Régénération du Monde. C'est ainsi qu'elle put approfondir ses données sur ce nouveau monde, Sylvarant, et qu'une vague idée d'un but conjoint avec l'androïde 02 pointa le bout de son nez : explorer le monde afin de compléter leur mémoire.










Dernière édition par Luka le Mar 14 Juin - 14:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carnet de voyage
Titre: Androïde 02
Classe: Combattant
Infos +:
avatar

Raiden
MessageSujet: Re: Un peu de calme.   Jeu 24 Mar - 16:59

Il entra dans la chambre, le pas lourd d’un homme en pleine interrogation, et posa instinctivement les yeux sur la jeune femme qui occupait, pensive et immobile, l’unique lit de la pièce. Cette dernière resta muette aux propos de son homologue qui se laissa lourdement tomber sur un fauteuil qui trônait dans un coin de la pièce, tout prêt d’une cheminée ou brûlaient deux petits braseros. Aux pieds de l’assise, on pouvait y voir une peau, certainement celle d’une des bêtes sauvages qui peuplaient les montagnes alentours. L’androïde masculin restait immobile et silencieux, jusqu’à ce que Luka ne se lève à destination d’une petite étagère occupée par quelques livres et oreillers ; elle empoigna un livre puis l’un des coussins qu’elle tendit à l’hybride, se souciant visiblement de son confort, avant de reprendre place sur la couchette. Ce dernier la remercia d’un signe de tête et d’un sourire sincère puis ferma les yeux, plongeant ses systèmes dans une veille technique nécessaire au chargement des paramètres optimaux. Il devait d’abord réveiller son module géographique, sorte de carte à échelle continentale qui se mettait à jour automatiquement au cours de ses voyages, puis analyser les problèmes électronique de sa carcasse métallique pour les résoudre et enfin, débloquer l’accès aux données archivées dans sa mémoire. Voilà les priorités pour ce soir et autant dire qu’il allait y passer la nuit. L’avantage était que dans cet état de ‘’stase’’, il n’avait plus conscience du temps qui s’écoulait autour de lui. Et pour passer ce temps, malgré tout, assez long, il plongea dans la partie naturelle de son esprit, où il tenta de mettre de l’ordre dans toutes les brides de souvenirs qui l’assaillait depuis que le duo avait quitté la tour des anges : Il entendait tantôt une voix, féminine, mais sans images, et voyait tantôt un homme, ou plutôt un nain, sans réussir à lui donner un nom. Parfois, des images de tortures se fixait dans son esprit, des scènes où il distingué la longue chevelure rose, si représentative de Luka, sur laquelle se penchait des êtres ailés ; tout ceci n’avait strictement aucun sens…
Un petite alerte le sortit de sa torpeur, celle-ci lui signalant que le module géographique était pleinement à jour et qu’un certain nombre de problèmes avait étaient détectés au niveau de son ‘’armure’’. Il valida la réparation et entrouvrit les yeux ; ses paupières avaient laissées place à une série de chiffres continues et il ne voyait plus comme un homme normal le ferait, à la place, son environnement était gris, bleu et noir, et il distingués uniquement les silhouettes analysées par son système interne sous forme numérique. Il remarqua Luka, immobile, allongée sur le lit et su également que la nuit était tombée dehors. Ses yeux se clorent à nouveau tandis que l’optimisation de son être se déroulait sans accrocs ; son système venait d’être optimisé quand il laissa son âme prendre quelques heures de repos.
Une alarme interne le réveilla au petit matin, alarme qui signalait que l’accès à une certaine partie des données archivées était verrouillée et donc, inaccessible. L’androïde assimila tout d’abords les autres informations, accessibles, et tenta finalement de forcer la sécurité psychique, en vain ; il pesta et ouvrit les yeux assez mécontent de ce contretemps. Il se leva, le poids de son corps de fer faisant râler le fauteuil dans un léger craquement, et se dirigea à la fenêtre. Là, il assimila un flot d’informations, signe que son système était à jour. Des souvenirs de ce lieu lui revinrent : Hima, le village des aventuriers, situé sur le continent de Sylvarant, oui, il était déjà venu ici dans le passé, mais pour quelles raisons ? A ce propos, le mystère restait entier. Raiden tourna finalement le dos à l’extérieur et posa un œil doux et amusé sur l’androïde 03, elle sortait doucement de veille, son esprit se réveilla, et s’étirant de tout son long ses grands yeux bleus s’ouvrirent. Lui s’installa au bord du lit, faisant attention de ne pas écraser les pieds de la demoiselle et échangea un coup d’œil amical avec elle.

- C’est agréable de pouvoir se reposer sans se sentir en danger, sans avoir été mis en veille forcée, non ?

L’hybride aux cheveux rose acquiesça, une petite mine ‘’mal réveillée’’ bien ancrée et elle arrangea un peu sa toison. Il n’était pas plus de sept heures trente et déjà, au rez-de-chaussée, on entendait les premiers aventuriers prendre un petit déjeuner avant le départ. Le duo resta silencieux quelques minutes, Raiden, toujours aussi amusé par la tête de sa comparse, quand on toqua à la porte de leurs chambre.

- Hum, désolé de vous déranger voyageurs, mais c’est l’heure du petit déjeuné et si vous ne voulez pas le rater, comme le repas d’hier soir, il va falloir descendre avant qu’il n’y ai plus rien.

L’hybride masculin se dirigea alors vers la porte et l’ouvrit doucement, accueillant l’aubergiste d’un signe de tête affirmatif.

- On arrive dans quelques petites minutes.
- Très bien, je vous mets quelques choses de côté alors, avant que les ogres bouffent tout.

Et il redescendit les quelques marches qui donnait sur son comptoir. Quelques minutes plus tard le duo était attablé à une table ronde, en bois brut, proche de la sortie, et mangé frugalement. Ils se sentaient observés et Raiden n’aimait pas ça le moins du monde. D’ailleurs un groupe mixte de deux femmes et deux hommes les toisèrent du regard en se levant et bousculèrent copieusement Luka avant de prendre la direction de la sortie ; L’hybride 02 se leva, ou tenta de se lever, mais la main de Luka l’en empêcha, lui faisant rapidement comprendre que ‘’ce n’était rien et que ça n’en valait pas la peine.’’ Le jeune homme ne chercha pas à contredire son amie et termina son petit déjeuner. Vint alors le moment de choisir leur prochaine destination.

- Tu as une idée d’où ou pourrait aller ? On devrait peut-être se trouver un meilleur équipement ?

Il ne masquait pas ses sous-entendus ; pour lui, un meilleur équipement était nécessaire en cas de nouvelle rencontre avec des ennemis. Ho bien sûr, ce n’était pas les loups ou les monstres qui l’inquiétait mais bel et bien les anges. Il y avait fort à parier qu’ils n’étaient pas ravis de laisser deux de leurs sujets d’expériences en pleine nature. Cependant, il y avait aussi le sujet de ses souvenirs… Luka en train d’être torturée… s’en souvenait elle ? Et puis, ce nain, qui était-il ? Il laissa tomber pour le moment mais la demoiselle semblait avoir remarqué son hésitation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carnet de voyage
Titre: Androïde 03
Classe: Combattante
Infos +:
avatar

Luka
MessageSujet: Re: Un peu de calme.   Mar 14 Juin - 14:57




Un peu de calme

[Feat Raiden]




"Lost Memories won't come back"

L'androïde 02 ne l'avait pas attendue pour se mettre en veille technique et mettre à jour ses systèmes. Un léger ronronnement émanait de la cascasse ferrailleuse, c'en était presque reposant.
Luka passa quelques minutes à lire le livre, enfin, pour être plus exacte, il ne lui fallu que quelques minutes pour lire le livre. Elle sombra alors elle aussi dans une veille technique. On ne pouvait pas dire que le duo ait vraiment eu le temps de se reposer et de mettre de l'ordre dans leur carte mère. Une bonne nuit de semi-sommeil devrait amplement suffire pour activer les derniers systèmes réticents et recharger les batteries.
L'hybride commença par relancer son système de géolocalisation à mana. Ce module lui permettra de cartographier les zones explorées et surtout de savoir où ils se trouve. De plus, comme il s'agit d'un modèle rare à mana, elle pourra aussi distinguer les sources de mana, plus performant qu'un détecteur de mouvement ou vision nocture. Elle réalisa ensuite le tracé effectué depuis la Tour du Salut jusqu'à Hima et enregistra les données récoltées depuis leur arrivée dans un journal interne codé.
S'ensuivit une mise à jour des fonctionnalité diverses : système combat rapproché, self défense et maîtrise d'armes diverses, module tactile, module sonore annexe et bien d'autres... Son système principal fit également un scan intégral de son corps, pour vérifier qu'il n'y ait aucune lésion interne ou externe. Et pendant ce temps, l'esprit de la jeune femme partait dans un autre endroit.Laissant l'informatique à ses codages, l'Immatériel s'enfuyait vers de lointains souvenirs, très lointains...

C'était une forêt, une sombre forêt. Il y avait de la brume grisâtre et des racines aussi épaisse et dure qu'un roc. Un loup, puis deux et trois hurlaient au loin. Une masse noire, grande et floue, s'approchait d'elle. Elle, dont elle ne pouvait rien distinguer d'autre que son katana tâché de sang. Courir n'était pas possible, ses pieds refusaient de lui obéir. Attaquer était également impossible, car son bras balottait comme une poupée de chiffon greffée à son épaule. Elle n'avait aucune force, aucun échapatoire . Puis un rire rauque retentit, et une douleur d'une telle intensité...
Son esprit s'égara ailleurs. Luka était entravée, debout, dans une pièce bien trop éclairée. Etrangement, cela ne lui faisait pas mal aux yeux. Il y avait Raiden en face d'elle, à quelques mètres. Il semblait en veille. Luttant, l'hybride tenta de se débarraser de liens invisibles, en vain. Puis des formes encore plus blanches que la pièce dans laquelle elle se trouvait se penchèrent vers l'homme aux cheveux argentés. Elle tenta de crier son nom pour le sortir de la veille, mais aucun son ne sortait de sa bouche. Et les formes se tournèrent vers elle...

Mise à jour Système principal : 100% Terminé
Luka ouvrit doucement les yeux. Dans son sommeil, elle avait dû bouger un peu, car sa tête était maintenant tournée vers la droite. Ses circuits d'articulation craquèrent un peu lorsqu'elle les étira. Elle mit un peu de temps avant de se rapeller qu'elle se trouvait sur un lit, dans une auberge, et non dans une forêt ou une piece blanche.
Au même moment, Raiden s'assit sur le bout du lit. La lourde carcasse de fer fit grincer douloureusement les lattes en bois. Après tout, on ne peut pas avoir un corps métallique sans peser un certain poids, et avec Luka en plus allongée de tout son long... Ils échangèrent un coup d'oeil, et l'androïde 02 semblait amusé.

C’est agréable de pouvoir se reposer sans se sentir en danger, sans avoir été mis en veille forcée, non ? 
- Oui, je suis d'accord, fit-elle d'une voix un peu enrouée.

Elle n'eut pas le courage de lui dire de quoi elle avait rêvée, si tant est que ce soit bien des rêves. Se redressant sur le lit, la jeune femme remarqua, dans le reflet de la fenêtre juste en face d'elle, que sa longue chevelure rose était en bataille. Des mèches rebelles courbaient sur la gauche, tandis qu'une bonne longueur semblait emmêlée sur la droite. Et, pour couronner le tout, au sommet de son cuir chevelu, des mèches défiaient carrément les lois de l'apesanteur !
Luka profita que Raiden alla ouvrir la porte de la chambre pour aller dans la petite salle de bain et tenta de se coiffer. Elle commenca par mouiller plusieurs mèches, et passa délicatement un peigne à larges dents. Mais il n'y eut plus de peur que de mal, car ils se coiffèrent sans efforts. Elle s'appuya alors contre le vasque et s'observa dans le petit miroir mural.
Etait-ce vraiment que des rêves, ou plutôt des cauchemars ? Ou bien des souvenirs ? Et cette douleur, si vive, si... Réaliste. Peut-être qu'elle devrait en parler à son comparse lorsqu'ils en auraient l'occasion. Et, à entendre le boucan qui émanait de la salle commune à l'étage d'en dessous, ça ne risquait pas d'être de suite.

En sortant de la salle d'eau, l'autre machine venait de finir sa discussion avec l'aubergiste. Une fois la porte fermée et de nouveau seuls tous les deux, la femme aux cheveux roses n'osa pas parler. elle se contenta de refaire le lit, remettre l'ouvrage à sa place et de ranger les oreillers là où elle les avait pris. Puis ils descendirent déjeuner.
Le tenancier leur avait réservé une petite table ronde en bois, non loin de la sortie de l'auberge. A ce moment encore, la salle était bondée d'aventuriers, certains même déjà alcoolisés. de nombreux groupes étaient présents, et un en particulier attira l'attention de Luka. Il s'agissait d'un groupe composé de deux femmes et de deux hommes, et tous étaient penchés vers le centre de leur table, discutant à voix basses. Cela n'aurait posé aucun problème à l'androïde, seulement ils ne cessaient de les regarder.
Elle en fit abstraction lorsque l'aubergiste leur apporta leur petit déjeuner. Croissants, petit pain au lait et autres viennoiseries couvraient le plateau. Malgré leur organisme mécanisé, ils pouvaient tout à fait se nourrir normalement. Après tout, ils sont hybrides ! Luka saisissa un petit croissant qu'elle s'apprêtait à croquer quand le groupe qu'elle observait se leva et, tout en se dirigeant vers la sortie, la bousculèrent allègrement, sans esquisser un seul "pardon".
Ni une ni deux, Raiden se leva, prêt à leur faire cracher des excuses, mais son acolyte l'interrompit en lui prenant la main. "Ils n'en valent pas la peine" lui fit-elle comprendre en un regard. Et ils terminèrent tranquillement leur repas.

Après que le tenancier ait débarrassé leur table, l'hybride masculin aborda le sujet de la prochaine destination et de leur équipement. Il était évident qu'il fallait impérativement trouver de quoi se défendre en cas de visite des Anges par exemple. Et de grosses branches n'allaient pas faire l'affaire. Ils leur fallait des épées, des katanas.

- Nous sommes dans une ville d'aventuriers. Il y a sans aucun doute des magasins vendant des armes. On pourrait y jeter un oeil pour commencer, proposa-t-elle. Et pour la destination, nous pourrions aller à Palmacosta. Certes, cela fait un long trajet, mais il y a de nombreuses villes sur la route où l'on pourra faire escale. Et, de toutes les habitations à Sylvarant, c'est la ville la plus développée. On pourrait y trouver des indices sur nos origines, qu'en dis-tu ?

Raiden acquiesça mais semblait perdu dans ses pensés. Avait-il une appréhension quelconque ? Peut-être devrait-elle en profiter pour lui partager ses "rêves" ?

- Je voulais te dire... Cette nuit, j'ai fait une mise à jour système. et durant cette màj, j'ai fait des... Des rêves. Ils étaient troublants, presque réels... Et tu y étais, attaché debout dans une pièce blanche. Et des masses floues blanches faisaient des choses sur toi. Je ne sais pas si ce sont des souvenirs ou rien...

Devant cette confidence, il se libéra lui-aussi d'un "rêve" tout aussi étrange. Est-ce que leur mmoire leur jouait des tours, ou bien tentait-elle de recoller les morceaux d'un puzzle éparpillé ?
Ce fut l'aubergiste qui les tira de leurs réflexions en leur demandant de quitter la table qu'ils occupaient car il avait beaucoup de clients qui étaient arrivés d'un coup. En effet, le duo dû presque jouer des coudes pour pouvoir sortir de la bâtisse. A l'extérieur, le soleil brillait comme jamais et la température n'excédait pas les 20°C. Ils se séparèrent pour observer les magasins du Village des Aventuriers.
Luka prit la direction de petites ruelles, car il y avait 78% de chances de trouver des magasins vendant des armes et autres accessoires d'aventuriers volés -selon sa base de données. Au détour d'une rue, elle tomba nez à nez avec un groupe de quatre personnes : le même groupe qui l'avait bousculé à l'auberge.

- Tiens donc, fit le plus vieux des deux hommes, voyez ce que nous avons là.

Luka ne fit pas un geste et resta silencieuse. Le deuxième homme et l'une des femmes passèrent à côté d'elle et bloquèrent la ruelle pour éviter que l'hybride ne s'enfuie. L'homme qui avait parlé marcha vers elle.

- J'en n'étais pas sûr à l'auberge, mais maintenant que je te vois de plus près j'en suis certain : t'es pas humaine hein ? Avoue : t'es une expérience des Désians hein ?! Crache le morceau !

Analyse des données reçues........ Détection de comportement violent imminent.

- Oui, je ne suis pas humain, répondit calmement Luka. Mais je ne suis pas une "expérience désianne".

Mais cette réponse sembla ne pas convenir à son interlocuteur, qui la prit par la gorge et la poussa contre le mur le plus proche.

- Fais pas la maline ! T'es quoi au juste ?! Un monstre déguisé en humain, hein ?! Une machine comme ils ont dans leurs fermes ?!
- Ca suffit, arrête, tenta de le résonner la deuxième femme. Toutes ces histoires t'ont retournés la tête. Allez, partons et laissons-là tranquille.
- Non ! Fit-il. Je ne partirais pas tant que j'aurais pas ma réponse.

Luka perçut un bruit métallique et baissa la tête : l'homme venait de sortir un couteau.
Début de la séquence d'auto-défense : fichier "mains-nues.cbt".

Sans plus attendre, l'androïde prit le poignet tenant l'arme blanche et le serra jusqu'à lui faire lâcher l'objet. Mais elle n'en resta pas là : elle continua de serrer jusqu'à ressentir les os craquer sous sa poigne de fer. L'assaillant poussa un hurlement, lâchant la gorge de l'androïde 03. Cette dernièreen profita alors pour lui donner un coup de poing dans l'estomac, ce qui le propulsa dans le mur d'en face, inconscient. Heuresement, ne voulant pas le tuer (car n'étant pas programmée pour, et ce malgré les protocoles de combat), elle n'avait utilisé que 20% de sa puissance.
Voyant cela, les autres membres du groupe prirent leurs jambes à leur cou, laissant leur camarade encastré dans le mur de pierre. Luka s'approcha alors de lui et, en se penchant, récupéra la bourse qu'il avait accroché à sa taille. Fournie comme elle était, les deux hybrides n'allaient pas tarder à avoir des armes de choix !









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un peu de calme.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un peu de calme.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Finalement le calme est revenu.
» La fin d'une lecture calme [ Sue ]
» tout est calme, reposé....
» Un truc qui calme...
» Discussion calme entre ami... ou pas [PM]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tales of Symphonia - Another Fate - :: Sylvarant :: Les Villes :: Hima-