RSS
RSS


 

Partagez | .
 

 Un sentiment de Déjà-vu [Ft. Eléa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Carnet de voyage
Titre:
Classe: Combattant
Infos +:
avatar

Shana Murasaki
MessageSujet: Un sentiment de Déjà-vu [Ft. Eléa]   Sam 8 Avr - 11:24

Le soleil s’était à peine levé quand Shana avait quitté Sybak pour la seconde fois. Elle y était retournée avec comme excuse qu’il lui manquait une carte pour mieux se retrouver dans ce vaste monde. En réalité, même si ce n’était alors plus une première pour elle, elle était toujours fascinée par la grandeur de ses bâtiments, la panoplie d’information que pouvait offrir ses immenses étagères recouverte par les livres aussi poussiéreux qu’abondant. Mais à cet instant précis, alors que la jeune ninja était assise en tailleurs sous un arbre, la matinée était déjà bien entamée et la ville étudiante loin derrière. Cependant, c’était là la dernière des préoccupations de la jeune fille. A l’ombre du grand chêne, penchée sur la carte qu’elle avait troquée plus tôt, elle observait en détail le parchemin y cherchant une explication à son problème.

- Je comprends pas… Les explications semblaient claires. Prendre au sud. Tant que j’ai la Tour du Salut à ma gauche, c'est je suis dans la bonne direction.


Après cette dernière phrase, Shana leva le nez de sa carte. La Tour du Salut. Visible en tout lieu, à toute heure, quelle que soit notre localisation en ce monde. Avait-t-elle seulement le mérite de porter ce nom : « Tour du Salut » ? Car le jour où elle était apparue avait tout changé. Une tension permanente résidait à présent dans le cœur des gens. Après tout, si elle était synonyme de délivrance pour ceux de l’autre monde, Sylvarant, ici elle était augure de  désolation. Et bien que cette pensée soit égoïste, Shana ne voulait pas s’imaginer une seconde dans un monde dévasté et asséché de son mana. Non, elle s’y refusait juste. Ça ne pouvait tout simplement pas se concevoir de vivre dans un tel monde. Car après tout, ce genre de catastrophe, c’est aux autres que ça arrive non ? Un soupir. Puis elle chassait ces idées noires en secouant la tête et en se concentrant de nouveaux sur la carte.

- Je continue toujours tout droit, et je tombe sur le grand Pont de Tetheha’lla que je devrais traverser. Et quand j’arriverais au bout, de nouveau toujours tout droit en direction du sud… Ça n'a vraiment rien de compliqué pourtant !


En colère de ne pas savoir comment elle avait pu perdre la route, elle attrapait la carte, la froissait entre ses mains en une petite boule et la jeta à travers les plaines. Et la faim qui la tiraillait n’aidait pas à la rendre d’humeur joyeuse. Car si elle avait emmené des vivres pour la route, sa besace n’était pas bien grande et elle avait à peine de quoi tenir quelques jours en se rationnant. Elle qui n’avait jamais vécu sur sa faim, ces gargouillis, qui se faisaient cependant de moins en moins fréquents probablement par habitude, étaient plus que dérangeant. Il était temps de trouver une solution à son problème ailleurs que sur ce fichu bout de papier. Et si ce grand Pont n’était pas aussi grand que me l'avait ce chercheur ? Peut-être qu’il fallait être tout prêt pour le voir ? Par exemple, Mizuho on ne la voit qu’une fois à ses portes ! Il est possible qu’il en soit de même pour ce pont ?

- Et dans ce cas je suis toujours dans la bonne direction en fait !, finit Shana à voix haute, un sourire aux lèvres.


Prise d’un regain d’énergie elle se leva d’un bond avant de se saisir de ses affaires. Mais avant de reprendre la route elle se dirigea vers la petite boule de papier qu’elle avait lancée à peine une minute plus tôt au loin. Elle avait beau savoir quelle direction prendre, il existait plus de plaines que de ville en ce monde. Aussi elle devait bien admettre qu'avec ce bout de papier il serait bien plus simple pour elle de se situer si elle devait demander son chemin. Elle chercha pendant quelques minutes la carte chiffonnée, avant de la retrouver en train de rouler au fil du vent sur la plaine vallonnée. Elle lui courra après le temps de la rattraper et une fois cette dernière en main, elle la remit telle quelle dans sa besace. Elle la dépliera plus tard. Pour l’heure, il était temps de reprendre la route. Elle avait perdue assez de temps comme ça. Et si elle pouvait atteindre le pont le plus vite possible, ça l'arrangerait. Apparemment, le traverser prendrait autant de temps que le rejoindre... Donc si elle pouvait gagner le plus de temps, ça l'arrangeait. Se retournant pour reprendre avec conviction la bonne direction, elle s’arrêta avant même d’entamer un pas. Une silhouette qui n’était pas là tout à l’heure traversait l’étendue herbeuse. Elle ne peut pas en vouloir à cette personne. Tetheha’lla est peuplé d’aventurier, brigands ou marchands itinérants. Et il était évident qu’elle rencontre un jour quelqu’un même perdue au milieu de nulle part. Mais ce n’était pas ça qui avait interpellé la jeune fille. Cette femme, elle l’avait déjà vu auparavant. Pourtant cela ne faisait pas si longtemps que ça qu’elle avait quitté le village. Qui était-elle ? Elle avançait vers cette personne, et plus elle s’approchait, plus elle était certaine de l’avoir déjà rencontré. Pas seulement croisé. Vraiment rencontré. Elle fit appelle à tout ses souvenirs les plus profonds. Les plus récents jusqu'aux plus anciens qu'elle puisse se rappeler. Qui était-elle ? Il n'y avait qu'un seul moyen de s'en souvenir.

- Hé ! Toi ! Attends !


Cette Elfe, ça devenait de plus en plus évident. Mais il n'y avait rien qui lui venait. Peut-être avec son nom elle s'en souviendrait. Dans le cas contraire, elle se ferait une nouvelle connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tos-anotherfate.forumactif.org/t392-tourne-la-page-et-ecrit-l-aventure-carnet-de-shana#3816

Carnet de voyage
Titre: Observatrice
Classe: Sorcière
Infos +:
avatar

Éléa
MessageSujet: Re: Un sentiment de Déjà-vu [Ft. Eléa]   Sam 8 Avr - 17:34

Éléa était furieuse. Vraiment ! Franchement, quelle idée de la déranger pour une babiole pareille ? Elle reçoit un message de ses contacts pour un "artefact extraordinaire et jamais vu" à l'intérieur duquel un insecte se serait retrouvé piégé et fossilisé. Elle qui était à Flanoir, elle a parcouru tout Tesse'halla jusqu'à Sybak... pour rien ! Oui oui, pour rien ! L'artefact n'était en fait qu'une sorte de télécommande d'un appareil depuis longtemps disparu. Il n'avait que cinq ou six siècles d'âge en plus. On la dérangeait pour un truc récent comme ça. Oui, pour elle, c'était pas si loin que ça, mais ne lui faites pas de réflexion sur son âge si vous tenez à la vie. Quant à l'insecte, c'était juste une sorte d'abeille qui avait des rayures différentes à l'époque, lors de son évolution. Tout avait déjà été consigné à son propos. Tout ce chemin pour rien ! 

Au fond elle aurait dû se réjouir de n'avoir rien à noter et elle le savait : cela voulait dire qu'elle n'avait rien raté dans son observation à l'époque. Elle s'occupait bien de la tâche qu'elle s'était fixée à la perfection. Mais au fond elle était déçue quand même. C'était cette soif de nouveauté qui la guidait depuis ces milliers d'années et la faisait garder la joie de vivre aussi longtemps. Sans ça, elle aurait fini par se lasser tout cela, des gens qui vivent et meurent autour d'elle. Mais il fallait qu'elle râle intérieurement, c'était dans sa nature. En plus elle aurait bien voulu passer par Mizuho pour taquiner un peu les ninjas mais il était question de pas mal d'événements à Meltokio. La mort du Pontife, l'Elu accusé, tout ça. L'elfe ne pouvait pas croire que le rouquin avait fait cela. Elle ne l'avait côtoyé que quelques instants mais il semblait vraiment être un garçon gentil et mignon.

Meltokio était une grande ville pleine d'activité, mais elle était également la marque flagrante que les humains (non pas que les elfes soient tellement mieux) ne pouvaient pas réussir à traiter les autres équitablement. Non, il fallait toujours que certains veillent bien à se dresser au-dessus des autres. C'était toujours la même chose en tous temps, dans chacun des deux mondes. La blonde avait toujours du mal à s'y faire. Mizuho était rafraîchissant en comparaison : tout le monde était égal autant que possible au niveau du statut social. Les chefs sont tous restés humbles et dévoués à leur peuple. La hiérarchie n'était pas faite pour oppresser ceux d'en-dessous. Vraiment, il faudrait qu'elle y retourne à l'occasion après sa visite à Meltokio. 

- Hé ! Toi ! Attends !


La voix était comme sortie de nulle part. Décidément, il fallait qu'elle arrête de rêvasser... Même pas moyen d'être tranquille au milieu de la nature. Poussant un soupir, Éléa tourna la tête vers la provenance de la voix. Une jeune fille était là, plutôt grande. Elle devait faire la même taille que l'elfe. Son style vestimentaire pouvait faire penser à Mizuho, mais les ninjas ne se montraient pas au grand jour en général. C'était quoi, donc ? Une groupie ? On pouvait souvent trouver des jeunes nobles dingues du style de Mizuho. C'était "cool" ou "branché" de se procurer des vêtements qui ressemblaient vaguement aux vêtements ninjas. Et ces marques rouges sur les épaules, ça faisait trop. Même les ninjas ne se mettaient pas ça, c'était bien trop voyant. Décidément, l'ignorance des nobles était exaspérante ! Et c'était quoi ce bâton ? A bien y regarder, c'était un bō et il semblait authentique. L'arme était généralement utilisée dans des duels officiels, les ninjas opérant secrètement à l'extérieur du village et l'arme étant trop encombrante pour être cachée correctement et se déplacer furtivement. La gamine avait dû l'avoir à des enchères. Peut-être avait-elle supplié son petit papa.

- Mmmh ? Oui ? Qu'est-ce que tu me veux ?


Faisant face à la petite, l'elfe se retint de trop montrer son agacement mais elle ne put se retenir de sortir : 


- C'est bien de s'habiller comme une ninja mais il y a des choses qui ne collent pas chez toi, tu sais ?


Mmmh, à y réfléchir, la réflexion était peut-être un peu vexante mais sa déception de Sybak l'avait mise de mauvaise humeur et elle aurait voulu voir les vrais ninjas. Ils n'étaient pas parfaits mais avaient plus de mérite que les nobles... Même si les nobles pouvaient être très amusants pour jouer avec. Si faciles à séduire avec son côté exotique d'elfe. Enfin, retour au présent, la petite noble en question n'était pas charmée et plus probablement vexée par un retour à la réalité. Éléa s'approcha d'elle, prête à s'excuser, notant au passage que la petite faisait peut-être en fait un petit centimètre de plus qu'elle-même. Avoir le compas dans l’œil pouvait être plus frustrant qu'elle ne l'aurait cru. Les jeunes étaient décidément de plus en plus grands.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carnet de voyage
Titre:
Classe: Combattant
Infos +:
avatar

Shana Murasaki
MessageSujet: Re: Un sentiment de Déjà-vu [Ft. Eléa]   Sam 22 Avr - 20:42

Shana souffla de soulagement. Elle l'avait entendue. Tant mieux ! Ça lui évitera de s'époumoner plus longtemps. Mais cet air que l'elfe affichait quand elle s'approchait. Et cette façon qu'elle avait de la dévisager... Un mélange de mépris et de colère assez dérangeant pour la jeune ninja qui ralentis son allure dans les quelques derniers mètres qui la séparait encore de la jeune femme. Qu'avait-elle bien pu faire pour que son interlocutrice semble si mécontente de la croiser. Non, ça ne pouvait pas être elle. Elle venait juste de l'interpeller. Ce devait être autre chose. Ou quelqu'un d'autre. Elle repris alors confiance en elle . Confiance qui fut démolie en un quart de seconde à peine. Le temps d'une phrase. Une seule et unique phrase, s'apparentant plus à une remarque qu'autre chose, que l'elfe venait de lui faire avant même qu'elle ai le temps de la saluer. En vérité, ce qu'elle venait de lui dire avait plus vexée et frustrée Shana que ça ne l'avait abattue. Qu'est-ce qu'elle sous-entendait par là ? Qu'elle n'était pas une ninja ? Qu'elle ne faisait que se déguiser ? Pour qui elle se prenait celle-là pour oser lui dire ça ? Aussi, malgré les excuses que lui fit l'elfe juste après, elle ne put contenir cette indignation et s'emporta dans un excès de rancœur. Mais après tout, peut-on réellement appeler ça des excuses ?

- Mes vêtements ne sont peut-être pas assez sobre pour toi? Au lieu de venir en courant j'aurais peut-être dû t'appeler discrètement depuis la forêt ? Mieux ! En surgissant sans bruit derrière toi ça aurait probablement été le top, non ? Peut-être même je n'aurais pas dû du tout venir à ta rencontre !


La réaction qu'avait eu Shana était probablement exagérée. Mais dans des cas comme celui-là , il était assez fréquent de la voir agir de manière si explosive. Elle en avait assez d'être réprimandée parce qu'elle ne faisait pas assez « ninja ». Elle avait bien conscience que sa tenue ne lui permettrait pas de s'infiltrer dans la discrétion la plus totale. Mais elle était là sa philosophie du ninjutsu. Elle ne voulait plus se cacher quand il n'y en avait pas l’utilité. Si elle devait se faire aussi invisible que l'arbre au milieu de la forêt, alors elle le serait. Sinon elle voulait être comme toute ces personnes qu'elle avait rencontrée depuis qu'elle avait quittée la forêt de Gaoracchia. Elle voulait jouir de la liberté de parler à n'importe quel inconnu, de s'exposer comme bon lui semble et de la façon qui lui plaît, et de crier de tout son cœur si l'envie lui prenait. Jusqu'à ce que sa mission de ninja l'appelle. Alors elle se ferait aussi silencieuse et furtive que l'ombre qui suit son maître au gré de la lumière. Mais ça, personne ne le comprenait. Car pour le monde, un ninja est toujours secret et invisible, peu importe les circonstances.
Se rendant compte alors de son comportement vis-à-vis de la jeune femme, elle se sentait alors coupable de lui avoir répondu aussi sauvagement. Elle ne pouvait pas finir ainsi alors que justement, l'elfe venait de se faire pardonner de lui avoir parler rudement. Après un soupir, ce fut donc au tour de la ninja de faire ses excuses.

- Désolé... C'est juste, on me faisait la même réflexion au village. Je sais bien qu'on est sensé être invisible aux yeux du monde. Mais justement de temps en temps j'aimerai bien qu'on me voit.


Shana s'interrompit quelques secondes avant de continuer avec plus d'énergie.

- Mais peu importe ! A l'origine je t'ai rejoins parce que tu me rappelle quelqu'un. Tu ne serais pas passée par Mizuho par hasard il y a quelques années ?


Ce qui expliquerait aussi comment sa façon de me réprimander sur ma tenue me rappelait mon père. Si elle était déjà venue au village, elle pouvait en connaître certaines coutumes et traditions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tos-anotherfate.forumactif.org/t392-tourne-la-page-et-ecrit-l-aventure-carnet-de-shana#3816

Carnet de voyage
Titre: Observatrice
Classe: Sorcière
Infos +:
avatar

Éléa
MessageSujet: Re: Un sentiment de Déjà-vu [Ft. Eléa]   Sam 29 Avr - 13:40

L'éclat de colère de la jeune fille surprit l'elfe. En effet, elle ne parlait vraiment pas comme une noble ou même quelqu'un de Meltokio. Attendez, vraiment ? Elle serait une ninja ? Bon apparemment ça doit être vrai. Les excuses qui suivirent achevèrent de convaincre Éléa. Maintenant elle se sentait vraiment bête. Ça l'apprendra à penser tout savoir ! Bon, il était temps de sauver la face. La fille se souvenait vaguement d'elle.

- Oui je suis passé à Mizuho il n'y a pas si longtemps. J'y passe comme ça à l'occasion, même si je ne suis pas toujours la bienvenue. Certains là-bas me considèrent comme une petite peste... et ils n'ont peut-être pas tout à fait tort !


La blonde tira la langue d'un air espiègle en disant cela. Elle se souvenait bien de certaines farces qu'elle faisait en passant. Taquine comme elle l'était, elle ne pouvait pas s'en empêcher, mais ce n'était plus trop le moment après avoir vexé la petite face à elle... enfin petite en âge tout du moins. Elle tendit donc la main en donnant son nom.


- Je m'appelle Éléa. Enfin, c'est mon nom même si on m'appelle parfois avec des surnoms pas tous gentils. Mais pour autant que je sache, ils ne me détestent pas tant que ça. Mais parlons d'autre chose : qu'est-ce qui t'amène loin de ton village ? Tu ne me donnes pas l'impression d'être en mission. 


Maintenant qu'elle y pensait, ça pouvait sentir une histoire potentiellement juteuse. Ce n'est pas souvent qu'on voyait des ninjas hors du village sans qu'ils soient en mission secrète. Mizuho était tellement secret de manière générale ! Peut-être était-ce une romance interdite avec un garçon de l'extérieur ? Ce ne serait pas la première fois mais ça restait chose plutôt rare si loin du village. Les quelques étrangers en lien avec le village se comptaient sur les doigts d'une main... l'elfe incluse. 

Les réflexes prenant le dessus, l'elfe sortit son petit carnet et commença tout de suite à dessiner un croquis de Shana avec sa grande vitesse habituelle. Elle l'avait mise juste à côté de celui de Sheena qu'elle avait dressé après une mission à Flanoir. L'esprit artificiel était posé sur l'épaule. Cette créature était tellement fascinante ! De toutes les fois où les êtres vivants des deux mondes avaient progressé technologiquement, c'est la seule où cette expérience tentée maintes fois avait été un succès ! Relevant les yeux, de temps à autres pour vérifier les détails, Éléa continuait son dessin en pensant à tout cela.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un sentiment de Déjà-vu [Ft. Eléa]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un sentiment de Déjà-vu [Ft. Eléa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'amitier un sentiment fort [ rp avec petite Balafre]
» Nul sentiment pire que la honte (Herbert)
» Nathan Porter- La solitude est un sentiment ressenti par tellement de gens, qu’il serait égoïste de le ressentir tout seul.
» L'amitié, le plus beau sentiment après l'amour [PV Warmes Blut et Plumy]
» « La raison parle et le sentiment mord. » [PV : Chauve-Souris]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tales of Symphonia - Another Fate - :: Tesseha'lla :: Dans le monde :: Les Plaines-